Recettes et fiches cuisine > cuisine flamande et belge : toutes les recettes > cuisine flamande et belge

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Cuisine flamande et belge

La Belgique est un pays convivial où le bien-manger est intrinsèquement lié à la bonne humeur !

toutes les recettes de Cuisine flamande et belge
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Un territoire étroit mais contrasté

La Belgique n'est pas un grand pays. Ses frontières l'enserrent entre la France, l'Allemagne, la Hollande et la Mer du Nord. On y parle trois langues, le français, le flamand et l'allemand.
Chaque région cultive ses traditions  tandis que, dans la ville de Bruxelles, c'est une nouvelle culture, toute européenne, un melting pot occidental qui semble se dessiner.

Des boissons qui marquent les différences

En guise de caricature, on pourrait avancer cette description : au petit-déjeuner, thé pour les Flamands, café pour les Wallons et les Luxembourgeois. Le reste de la journée, bière pour tout le monde !
Bien qu'au sud, sur les rives de la Moselle, on trouve aussi d'excellents vins blancs...


Parlons cuisine

Quelques plats typiques

Outre les si populaires "moules-frites", la gastronomie belge cultive la finesse des saveurs et la solidité des plats.

Les soupes et entrées

carbonnade flamandeLa carbonade flamande ("Stauf kabernaie") est un ragoût de boeuf cuit dans la bière.

Le hochepot flamand est un plat d'hiver, un pot au feu idéalement préparé avec du plat de côte ou des côtelettes de porc, du saucisson à cuire et des légumes de saison (carottes, poireaux, choux de Bruxelles, pommes de terre, oignons). Le bouillon est servi à part, parsemé parfois de fromage râpé. Les viandes et les légumes sont présentés par la suite.

La flamiche dinantaise est faite à base de fromage maigre (boulette de Romedenne) et d'oeufs; elle se déguste chaude et accompagnée d'un vin de Bourgogne.

La tarte al d'jote est la spécialité culinaire de la ville de Nivelles. Elle est composée de bettes (poirées), de fromage gras de ferme (la boulette) et de beurre. Sa première mention dans les textes remonte à 1218.

La salade liégeoise, originaire de Liège est une salade composée à la base de haricots verts, de pommes de terre et de lardons qui se déguste tiède. C'est une spécialité hivernale. Bien quelle se suffise à elle-même, on l'accompagne parfois de saucisses ou de tranches de lard ou on la sert sur une frisée.

La salade russe (Malmedy) est consommée, à l'origine, pendant le cwarmê, le carnaval de Malmedy (Province de Liège). Elle est généralement composée de harengs au vinaigre (roll-mops), de viande de porc bouillie, de pommes de terre en dés, de betteraves rouges en dés, d'oignons au vinaigre en lamelles ou petits oignons, de céléris-raves cuits en morceaux, de cornichons au vinaigre, de pommes en dés, de cerneaux de noix écrasés, d'oeufs durs en tranches et de mayonnaise. Cette salade est composée d'ingrédients tellement hétéroclites qu'elle a pris le nom de salade russe.

Le waterzooi est un bouillon de viandes blanches ou de poissons, cuits avec des légumes (céleri-rave, chou, haricots blancs). Juste avant de servir, le bouillon est lié aux jaunes d'oeufs et à la crème.

Les viandes et poissons, le snack

La mitraillette est une préparation  culinaire belge populaire, très répandue dans les friteries et les snacks, constituée d'une demi-baguette contenant une viande cuite, servie chaude (ou parfois froide), des frites et de la sauce. La mitraillette est également connue sous le nom de "routier" en région liégeoise ou "spécial", "pain spécial", "pain frites" ou  "mini" dans la région du Centre. Dans beaucoup de snacks bruxellois, il est simplement appelé "sandwich". En France, un sandwich similaire est vendu sous le nom d'"Américain" ou de "Sandwich" (région parisienne).

Le faisan aux chicons est aussi appelé faisan à la brabançonne. C'est un plat typique qui est composé de jeunes faisans, de beurre, d'huile d'arachide, de chicons (endives) et de persil.

Le picalilli de Belgique ou pickles, est une sauce belge à base de légumes, de vinaigre, de sucre et de moutarde. Les légumes utilisés sont les petits oignons, les cornichons, le chou-fleur. Les pickles sont une métonymie pour désigner des frites au picalilli. C'est un condiment populaire de la viande chevaline.

Le boudin vert est une spécialité culinaire belge originaire d'Orp-le-Petit dans la province du Brabant wallon où il est connu sous le nom de Vète trêpe. Il est fait à base de chou vert et de chou vert frisé, de viande blanche de porc et d'épices. Sa fabrication est jugé chaque année par les tastes d'el trêpe, membres de la confrérie des Mougneux d'Vète Trêpe (mangeurs de boudin vert) qui accordent aux meilleurs des labels fort recherchés. L'origine de ce boudin au choux vert remonte au moins à l'époque médiévale. On le déguste chaud ou froid. On le présente coupé en rondelles pour l'apéritif. Cuit il se sert chaud avec une purée de pommes de terre et des carottes à la Vichy, du chou rouge ou des pommes fruits coupées en quartiers et bien dorés dans la poêle. On l'accompagne traditionnellement d'une bière belge, ou d'un champagne.

La sauce madère est très prisée en Belgique ou elle pare langue de boeuf, de mouton ou de porc, du jambon cuit, des rognons, du gibier et des viandes saisies ou cuites au bouillon. Elle est faite à base de madère, d'échalotes et de beurre, de petits champignons, de farine, de bouillon, de fines herbes (persil, cerfeuil, estragon, ciboulette), de bouquet garni, de sel et de poivre. L'utilisation de petits champignons des bois la rend parfaite pour accompagner le gibier.

La sauce"entre Sambre et Meuse" est une  sauce belge fait à base de tomates , d'échalotes, de vin blanc et de crème fraîche. Elle a été créée par un ancien professeur d'école hôtelière provinciale de Namur, dans les années 1970. Cette sauce accompagne aussi bien la viande rouge que blanche ainsi que la volaille.

Le lapin aux pruneaux. Le lapin en morceaux est revenu dans le beurre avec des lardons et de petits oignons. Déglacer, ajouter à la viande des pruneaux et laisser cuire. Avant de servir, ajouter de la gelée de groseille à la sauce.

Le lapin à la liégeoise est un ragoût de lapin, mets traditionnel de la région de Liège. Il est mariné avec du vinaigre, saisi au beurre puis mijoté dans la marinade additionnée de sirop de Liège.

Le pâté gaumais est une tourte à base de pâte levée et cuite au four. Elle est farcie de morceaux nobles de viande de porc marinés dans du vin ou du vinaigre avec épices et herbes, suivant les procédés en usage en Gaume (Lorraine belge). Cette tourte se mange chaude ou froide. Le pâté gaumais a été labellisé le 12 juillet 1998 et a été certifié par l'Union européenne comme produit régional de qualité le 9 octobre 2001.

Le Boulet à la liégeoise ou plus régionalement le "boulet sauce lapin" ou encore "boulet sauce chasseur". Il s'agit d'une ou deux grosse boulettes de viande préparées à base de hachis de mie de pain, d'échalotes et de persil, arrosés pendant la cuisson d'une sauce aigre-douce particulière à base d'oignons, de vinaigre, de cassonade, de sirop de Liège et de feuilles de sauge. Cette sauce porte le nom de sauce lapin qui, ne contenant pas de lapin, tiendrait son nom de madame Géraldine Lapin, née Corthouts, épouse d'Ernest Lapin (1868-1922), receveur des contributions directes dans la banlieue de Liège et poète à ses heures. Ce plat est traditionnellement accompagné de frites, on parle alors de "boulets-frites", de mayonnaise et de crudités peu assaisonnées ou de compote de pommes.

Les rognons à la liégeoise à accompagner de croquettes de pommes de terre ou d'une délicate purée.

Les choesels sont une préparation culinaire à base de pancréas de boeuf ou de veau cuit au vin. Le mot "choesels" est un terme du terroir, autrefois inconnu en dehors de l'agglomération bruxelloise.

Les Nids d'oiseaux sont un plat d'origine bruxelloise. Celui-ci se présente sous la forme d'une boulette de viande contenant un oeuf au centre. La boulette est cuite au four ou à la friteuse. Lorsque la boulette est coupée en deux, cela représente un nid d'oiseau. Traditionnellement, ce plat était confectionné avec des restes de viande hachés ou bouillis. On les accompagnent généralement d'une sauce tomate et de pâtes fraîches ou simplement de purée.

lapin à la tournaiselapin à la tournaisienne

Les avisances de Namur sont des sortes de hot-dogs confectionnés avec un carré de pâte feuilletée enveloppant un rouleau de chair à saucisse, cuits au four.

Les anguilles au vert : les anguilles coupées en tronçons sont revenues dans du beurre avec épinards, oseille, cerfeuil et estragon, tous hachés menu. La préparation, mouillée de vin blanc sera liée aux jaunes d'oeufs. Ce plat se déguste froid, avec de rondelles de citron et du pain frais.

Les moules à la bruxelloise : les moules fraîches sont jetées dans un bouillon de vin blanc et oignons revenus au beurre et seront servies avec de la crème et du persil haché.

Le poisson à l'escavèche, que l'on prépare avec des poissons tels que les truites, les rousses, les perches...

Les légumes

Les asperges à la flamande. Les asperges chaudes sont servies saupoudrées d'une préparation faite d'oeufs durs écrasés, mélangés avec du cerfeuil et du persil haché. Le plat est nappé de beurre fondu au bain-marie, poivré et salé.

Le chou rouge à la bruxelloise : coupé en fines lamelles, le chou rouge est cuit doucement dans un peu d'eau, avec de l'oignon; en cours de cuisson, on ajoute des pommes coupées en morceaux, sel et poivre et un peu de sucre. Servir avec un morceau de beurre.

Les tomates farcies aux crevettes grises : en plat, accompagnez-les de frites.

chou rouge aux pommeschou rouge aux pommes

- Les chicons (endives) au jambon. Les endives, cuites préalablement, sont enroulées dans du jambon et cuites au four avec sauce béchamel et fromage râpé.

- Le  stoemp aux chicons est une sorte de ragoût d'endives et de pommes-de-terre que l'on mange avec de la saucisse grillée ou des boulettes de viande hachée.

Quelques desserts, viennoiseries et confiseries

gaufres au sucregaufres

Les gaufres ("strinje") sont très appréciées en Belgique et l'on en trouve partout, sur les marchés et les foires, lors de toutes les festivités :
- gaufres à la bière (on ajoute de la bière à une pâte à gaufre ordinaire)
- gaufres aux fruits : avant cuisson, une moitié de la pâte va être garnie d'une  compote de fruits épaisse  (pommes, cerises, etc), l'autre moitié va recouvrir la garniture. Bien sceller les bords pour éviter les fuites
- gaufres sablées, parfumées au zeste de citron et à la vanille
- gaufres de Liège, à la pâte levée.

Le lacquemant, bien que créé à la Foire d'Anvers, est une spécialité culinaire de la région liégeoise. Il s'agit d'une fine gaufrette, confectionnée à base de froment, coupée en deux sur son épaisseur, fourrée et nappée de sirop de sucre candi parfumé à la fleur d'oranger.

La gozette  ("goza") est un chausson aux pommes.

Le Stron d'Poye est une spécialité du pays de Herve et de l'abbaye de Val-Dieu à Aubel en Belgique. Il s'agit d'une tartine de pain nappée d'une couche de maquée et d'une couche de sirop de Liège. La couche de sirop plus dense est recouverte par la maquée.

chausson aux pommeschaussons aux pommes

Tarte au sucreLa tarte au sucre a pour base une pâte aux oeufs ou une pâte sablée sur laquelle on répartit de la cassonade (ou plutôt de la vergeoise - que les Belges nomment cassonade); la tarte est cuite au four et servie tiède ou chaude, avec un bon café.

Cougnou ou Pain de Jésus est une viennoiserie typique de la Belgique et du nord de la France. On la consomme durant la période de la Saint-Nicolas et de Noël. Il s'agit d'un pain brioché dont la forme rappelle celle de l'enfant Jésus emmailloté. Il peut aussi avoir la forme spéciale d'un pain à deux têtes. Parfois, on ajoute à la pâte des raisins secs, des pépites de chocolat ou des grains de sucre. Il est habituellement donné aux enfants au matin de Noël mais aussi à la fête de la Saint-Martin. On l'accompagne souvent d'un bol ou d'une tasse de chocolat chaud. Ce pain semble être originaire de l'ancien Hainaut mais son usage se répandit dans touts les provinces du sud des Pays-Bas belgiques et en Principauté de Liège.

La gozâ est une pâtisserie belge fabriquée et consommée en Province de Liège ainsi que dans les Ardennes Belges. C'est une tarte aux pomme et aux raisins de Corinthe. Ces fruits sont le plus souvent épicés de cannelle. Cette tarte est couverte d'une couche de pâte dorée avec de l'oeuf battu.

La tarte au fromage blanc est constituée d'une pâte sablée garnie de fromage blanc battu avec jaunes d'oeufs, sucre, vanille, beurre fondu, crème et amandes hachées.

La tarte à masteilles est une spécialité de la ville d'Ath, dans le Hainaut, en Belgique. Elle est composée de masteilles (sortes de petits pains secs), de sucre, de lait, d'oeufs, de macarons et d'amandes douces et amères. Parfois on lui ajoute de petits raisins secs. Cette tarte est attestée dès 1529 mais c'est en 1810 qu'apparaît la mention "tarte gouyasse" (Goliath en dialecte local), la situant directement dans le cadre de la célèbre ducasse d'Ath, inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco. En effet, cette tarte n'est consommée qu'au moment de cet évènement folklorique, entre le samedi qui précède le 4e dimanche d'août et le 8 septembre. Elle est servie avec un verre de vin de Bourgogne.

La bouquette ou vôte est une crêpe levée à la farine de sarrasin agrémentée le plus souvent de raisins secs. Elle est frite à la poêle avec du beurre ou, plus traditionnellement, avec un mélange de beurre et de saindoux et mangée chaude ou froide, garnie de sucre, de cassonade ou encore de sirop de Liège. On l'accompagne de vin chaud durant les fêtes de fin d'année. Vôte provient du latin populaire volvita (enroulement) du fait que la pâte est roulée avant la cuisson.

La tarte au maton est une spécialité de la région de Grammont en Belgique. Cette pâtisserie est protégée par l'UNESCO. Le maton est un lait caillé obtenu par cuisson de lait entier et lait battu, auquel on ajoute des oeufs et du sucre.

La tarte au riz ou blank dorêye (tarte blanche) est une pâtisserie provenant de l'ancienne Principauté de Liège. Elle est très populaire dans les provinces de Limbourg belge, du Limbourg néerlandais et de Liège. Elle est consommée saupoudrée de sucre glace, en dessert ou au goûter. Il s'agit d'une abaisse en pâte levée garnie de riz au lait mélangé avec de l'oeuf et cuite au four à haute température.

Le gâteau de Verviers, appelé également "Mitcho" en wallon est une spécialité pâtissière de Verviers. Il est fait d'une pâte levée riche en beurre et oeufs, et du sucre perlé. On le prépare avec des amandes effilées et parfois avec des macarons. On le sert accompagné de chocolat chaud. Dans la région de Verviers, du macaron écrasé est incorporé au riz au lait qui est alors recouvert d'un autre macaron écrasé mélangé à du blanc d'oeuf et du sucre semoule avant enfournage. Dans le Limbourg belge, le riz au lait peut être garni de cerises ou d'autres fruits rouges.
D'autres dorêyes :
- la neur dorêye (tarte noire) : la pâte levée est garnie de raisins de Corinthe noirs ou de pruneaux mais, à l'origine, il s'agissait de poires tapées.
- la blanke doréye : tarte au fromage blanc mélangé à de l'amande douce mondée.
- la doréyé di fleuru (tarte de Fleurus) : tarte dans laquelle du bernardin écrasé est incorporé au riz au lait.

Le vaution est une pâtisserie de la région de Verviers à l'est de la Province de Liège. Le vaution se situe entre la tarte et le gâteau. Il est composé de plusieurs couches de pâte levée, de beurre et d'un mélange de sucre et de cannelle. Il est saupoudré de sucre glace. C'est une pâtisserie assez calorique qui ressemble quelque peu à la tarte au sucre ou encore au lacquemant. Il se déguste froid ou tiède.

La cramique est une brioche aux raisins.

La couque de Dinant et de Rins est une spécialité belge dont elle porte le nom. C'est une sorte de biscuit extrêmement dur fait de miel et de farine, moulé dans des moules en bois de poirier, de noyer et de hêtre selon des formes très variées : animaux, objets divers, personnages, motifs floraux, etc. La cuisson se fait dans un four préchauffé à 300°C, durant 15 mn, c'est-à-dire dès que le miel est caramélisé. En refroidissant, la couque de Dinant durcit ce qui lui permet de se conserver indéfiniment. Parce que le biscuit est très dur, beaucoup de gens n'arrivent pas à l'entamer avec leurs dents.
- La couque de Rins, du nom de l'ouvrier-pâtissier qui la créa, en est une variante molle (par ajout de sucre) également produite à Dinant.

Le massepain cuit est un petit gâteau confectionné à base d'amandes mondées et finement moulues, mélangées à du blanc d'oeuf et du sucre, moulé dans une forme et cuit à feux doux. Il est confectionné en Belgique et plus particulièrement dans la région de Liège. Même s'il est dorénavant vendu toute l'année, le massepain cuit est principalement  consommé d'octobre à décembre et surtout à l'occasion des fêtes de la Saint-Nicolas et de Noël.

Le Pouding au pain est un dessert composé de pain, de matière grasse (margarine ou suif), d'oeufs, de lait, de sucre, de golden syrup, d'épices (cacao, cannelle, vanille, etc.) et de fruits séchés ou confits.

La rombosse ou rabosse est une pomme cuite entière (de préférence une boskoop, parfois une jonagold) enveloppée de pâte, dessert traditionnel des plus simples, au four ou dans le foyer d'une cheminée. Ainsi cuite, la texture du fruit passe de croquante à la consistance de la compote. Le fruit doit être cuit à coeur. C'est une spécialité du pays de Liège.

Les Cûtès Peures, mot wallons signifiant Poires cuites, sont un dessert de la ville de Liège et de sa région. Ce dessert typiquement liégeois eut son heure de gloire entre les années trente et les années soixante. Des marchandes de Cûtès Peûres arpentaient alors les rues de Liège. Les poires utilisées sont les poires de Saint-Remy du nom du village du Pays de Herve où la confrérie des "Peûres di Sint-R'Mèy" a été créée en 1986 pour encourager la production fruitière de cette région de vergers. On les consomment en dessert mais également en accompagnement de gibier. Les poires entières sont cuites dans un four à 180° pendant 90 minutes avec, en général, les ingrédients suivants : du sirop de Liège, de la cannelle, de la cassonade et de l'eau. On les dégustent de préférence tièdes mais aussi froides. Elles sont juteuses, sucrées et délicieusement fondantes.

Le baiser est une confiserie originaire de la ville belge de Malmédy, en Wallonie. Chaque  baiser se compose de deux pièces de pâtisserie meringuées, soudées par une crème chantilly, au beurre, ou glacée. Le baiser de Malmédy aurait été inventé au milieu du XIXe siècle par le pâtissier Rodolphe Wiertz.

Les dentelles de Bruges sont de petits biscuits très fin ressemblant à de la dentelle que l'on déguste traditionnellement en fin de repas pour accompagner  le café ou à l'heure du thé. Ce biscuit est croquant. Son nom lui vient des dentelles qui font la réputation de Bruges depuis plusieurs siècles. La recette comprend un mélange de cassonade, de beurre, de farine de blé, d'amandes et de cannelle.

Les noeuds de Bruges sont réalisés à partir de pâte feuilletée moins riche en beurre qu'une pâte feuilletée ordinaire. Les noeuds sont roulés dans du sucre cristallisé ou de la cassonade puis passés au four. Ils sont de texture assez dure, le biscuit craque sous la dent.

La praline belge a été inventée et baptisée "praline" en 1912, par Jean Neuhaus, confiseur belge.
Le mot vient du terme horticole "praliner", entourer la racine d'une plante, et non pas du Duc de Plessis-Praslin. La société Neuhaus avait été fondée en 1857 et vendaient à l'origine des confiseries pharmaceutiques (bonbons contre la toux, réglisse contre les maux d'estomac, etc.). Bien que fabriquée en série, la praline tient plus de l'oeuvre d'art que du bonbon. Il s'agit d'un montage à base de chocolat. Il existe une si grande variété de formes de pralines qu'il n'en existe pas de définition légale. Il existe des pralines fourrées à la crème, à la crème au beurre, à la ganache, à la pâte pralinée, à la liqueur, au café, avec morceaux de fruits ou de fruits secs, au caramel, mais certaines ne sont faites que de chocolat ou, par exemple, de massepain. Parmi les pralines les plus célèbres, on trouve les manons (fourrées avec de la crème aromatisée), les gianduja, les truffes, etc. La praline est parfois appelée Bouchée de chocolat ou bonbon de chocolat.

Le cuberdon est un bonbon traditionnel de Belgique. Il semble que le processus de fabrication et la recette ont été mis au point en 1873 par le pharmacien gantois De Vynck, mais on n'en connaît pas l'origine avec certitude. Le cuberdon est fabriqué à partir de sucre, de gomme arabique (résine d'acacia) et de saveurs fruitées, principalement la framboise. Le mélange liquide est coulé dans des moules en amidon et est passé au four où le sucre durcit et forme la croûte extérieure, alors qu'à l'intérieur reste un liquide gélatineux au goût très sucré. Il se présente en règle générale sous forme conique (parfois sous forme de nez), de couleur rouge-rosé ou violacé, pour une hauteur d'environ 2.5 cm.

Le bonbon Napoléon est un petit bonbon au coeur acidulé d'origine anversoise et actuellement fabriqué à Breskens, aux Pays-Bas. Il n'est vendu qu'au Benelux et est disponible, en plus du citron originel, à la réglisse, crème caramel, framboise, orange, cappuccino et mélange de fruits.

Le chocolat Jacques est un bâton de chocolat dont le brevet fut déposé en 1936. Il est formé de six morceaux détachable. Il est composé de chocolat au lait fourré d'une des sept variétés suivantes : moka-rhum, banane, trois fruits, praliné 100, praliné croquant, biscuité 100, lait noisettes entières. Le huitième bâton se compose de chocolat noir fourré de biscuité cappuccino fondant. La chocolaterie Jacques fut fondée en 1896 par Antoine Jacques et est située à Eupen dans l'est de la province de Liège.


Les produits de la terre

Les légumes

- L'endive, que l'on appelle "chicon" en Belgique. C'est dans ce pays qu'est née, au 19e siècle, la culture de la pousse de chicorée sauvage, le "chicon". (Le mot "endive" vient du grec, "entuvion", qui signifie chicorée).
- les choux de Bruxelles ont été obtenus par cultures sélectives chez des maraîchers belges au 19e siècle.

endives au jambonendives au jambon

Deux produits spécifiques

- Le houblon qui entre dans la composition de plus de 90% des bières belges  se cultive sur 180 ha, en variétés amères principalement, puis en variétés aromatiques ou aromatiques-amères.

- La betterave sucrière est cultivée sur 1/7 de la superficie agricole belge et produit du sucre bien au-delà de la consommation nationale.
L'un des produit issu de la culture de la betterave est la vergeoise, un sucre de consistance moelleuse, obtenu après raffinage du sucre. Cuite une fois, la vergeoise est blonde, cuite deux fois, la vergeoise est brune et d'un arôme plus prononcé.
En Belgique, la vergeoise est souvent appelée, à tort, "cassonade";la différence des deux produits tient à son matériau de base : la cassonade est obtenue après raffinage de la canne à sucre, tandis que la vergeoise est le produit de la betterave à sucre.
La vergeoise entre dans la composition de plusieurs recettes belges, en particulier celle de la "tarte au sucre".

tarte au sucretarte au sucre

Les poissons et fruits de la Mer du Nord

Bar, grondin, dorade, hareng, limande, maquereau, merlan, morue, raie, Saint-Pierre, sole, turbot, crevettes grises.

limandeslimandes aux amandes

Les charcuteries

- Le jambon d'Ardennes est un jambon sec.
- Le potjesvelees est une recette flamande de viandes (lapin, poulet, veau) en terrine, au vinaigre, prise dans la gélatine.
- Le kip-kap est un fromage de tête pressé.

Quelques fromages et laitages

Ce sont en général des fromages de vache.
- Le Maredsous, demi-dur à pâte pressée non cuite
- le Chimay, pâte dure ou demi-dure, à croûte fleurie
- le Herve, fromage à pâte molle sans croûte
- le Beauvoorde, pâte dure.
- le carré de tourpes, pâte molle lavée à la bière.

Le beurre d'Ardenne est un beurre produit dans les Ardennes belges. C'est le seul en Belgique à avoir reçu le label européen d'Appellation d'origine protégée. Il est élaboré à partir de lait de vache provenant d'une région délimitée des Ardennes belges, et dont le barattage et la maturation doivent obligatoirement se réaliser dans cette aire géographique.

La maquée (francisation du wallon makeye qui vient du verbe maker que l'on peut traduire par frapper ou battre) est un fromage du terroir wallon à pâte fraîche. La maquée résulte de la coagulation du babeurre, après que la crème a été transformée en beurre par battage au moyen d'un bâton (bordon) muni à son extrémité d'une masse pour frapper (maket). On consomme la maquée salée ou sucrée selon les goûts. Ce fromage blanc maigre et frais dont le caillé est égoutté dans des paniers est produit partout en Wallonie.

Les fruits

Les fraises de Wépion sont des produits horticoles issus des cultures de fraisiers proches du village de Wépion (commune de Namur). Bien que l'appellation d'origine "fraise de Wépion" ne fait l'objet d'aucune protection géographique, elle est cultivée suivant un cahier des charges. Les anciennes variétés locales (Madame Moutot, Souvenir de Charles, Dumanil, Grand Manil) ont concouru à la réputation des fraises de Wépion mais actuellement sont abondonnées au profit de variétés plus savoureuse et dont la conservation et le transport sont plus aisés. Les variétés les plus cultivées sont les Darselect, Elsanta et Lambada. Ces plants sont issus de pépinières hollandaises ou françaises et sont protégés par Certificat d'obtention végétale.

Les boissons

La Belgique produit une grande variété de bières, à fermentation basse, haute ou à fermentation spontanée.
- Les bières à fermentation basse ou "pils" sont les plus nombreuses (Jupiler, Maes, Stella Artois, etc). Elles sont douces et légères.
- Les bières à fermentation haute sont plus alcoolisées : les bières d'abbayes (Leffe, Maredsous, etc), les bières trappistes (Chimay, Orval, Westmalle, etc), les bières blanches (Blanche de Bruges, Binchoise, etc), les bières de saison.
- Les bières à fermentation spontanée, lambic ou gueuze (bières fruitées, Faro, Mort Subite, Saint Louis, etc) sont produites sans adjonction de levure et peuvent vieillir, comme le vin.

Le Maitrank ("boisson de mai") est une boisson obtenue par macération d'une plante puissamment parfumée, l'aspérule odorante, dans du vin blanc. Cette boisson, très courante également en Allemagne, est produite principalement en pays d'Arlon, à la frontière luxembourgeoise.

Le Sirop de Liège n'est pas un sirop mais une sorte de pâte à tartiner réalisée avec de la compote de fruits pure, réduite en pâte souple,  (poires ou pommes ou pruneaux), sans adjonction d'aucun produit. Le Sirop est souvent servi avec le fromage ou pour le petit-déjeuner, avec des tartines.

Le peket est un alcool de grain distillé dans la région mosane de Maastricht à Namur. Il est aromatisé de baies de genévrier et se boit naturel et frappé.



Recettes à découvrir


Publicité

Publicité