Recettes et fiches cuisine > pensée : toutes les recettes > pensée

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Pensée

La pensée, viola, famille des violaceae.

toutes les recettes de Pensée
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur la pensée? 

La pensée, viola, famille des violaceae.
Selon le positionnement des pétales, les espèces sont appelées "violettes" ou "pensées".
La pensée est une plante herbacée vivace

Les violettes ont deux pétales vers le haut et trois vers le bas. Les violettes sont parfois appelées "herbes de la Trinité".
Les pensées ont quatre pétales vers le haut et un vers le bas.
Les pensées ont donné des variétés horticoles à grandes fleurs. Les espèces sont nombreuses, 500 réparties dans le monde, et forment de nombreux hybrides qui rendent la détermination parfois délicate.


Quelques variétés

viola xwittrockiana :  variété prédominante de pensée des jardins qui n'existent qu'à l'état cultivé. Elles produisent de grandes fleurs très belles la première année de leur floraison, mais qui dépérissent les années suivantes surtout si on les laisse monter en graines.

Viola tricolor hortensis : sous espèce de la pensée sauvage. Commune dans toute l'Europe. Recherchée pour la délicatesse de sa fleur . Ancêtre de la pensée cultivée. On la trouve dans les prairies rases, terres en friche, principalement sur sol acide ou neutres mais également sur les berges et dans les alluvions. Fleurit d'Avril à septembre. Plante parfois naine, sa racine est de type rhizome, tige à tendance rampante. Les feuilles pétiolées, à limbe ovale, sont oblongs ou lancéolé. La fleur, solitaire,  est hissée sur de longs pédoncules. La corolle peut être violette, pourpre, bleue, jaune ou blanche. Elle est souvent bicolore, jaune et violette. La forme tricolore (jaune, blanche et violette) est la plus recherchée. On l'appelle également "confort du coeur".

Viola arvensis : Originaire d'orient, elle a cependant envahit toute l'Europe. La pensée des champs, plante annuelle basse, poilue, à feuilles oblongues, à petites fleurs jaune pâle avec le pétale supérieur parfois bleu violet. Les sépales sont au moins aussi longs que les pétales. D'Europe et du Québec. Floraison en avril-mai.

Viola biflora : pensée à deux fleurs. Les fleurs de la pensée à deux fleurs poussent souvent par groupe de 2 fleurs. Hermaphrodite. Fleurit en juin-juillet.

Viola calcarata : pensée des Alpes, également appelée pensée éperonnée. Pensée du printemps, on la trouve dans les prairies subalpines. Les fleurs peuvent être violettes, jaunes, blanches ou parfois multicolores. Les feuilles sont ovales-oblongues, crénelées. Altitude : 1200 à 2300 m.

Viola cornuta : pensée à corne ou pensée cornue, endémique des Pyrénées et de la Cordillère Cantabrique. Fleurit tout l'hiver. Fleurs à coloris variés : blanc, jaune, bleu. Feuilles ovales à marge dentée.

Viola corsica : pensée de Corse. Petites feuilles, de deux formes : les inférieures sont ovales-arrondies et les supérieures oblongues ou lancéolées. Les fleurs sont bleues, assez grandes. On la trouve dans les pâturages des montagnes de Corse et en Sardaigne. Parfumée, elle résiste bien aux chaleurs intenses et fleurit tout l'été.

Viola hispida : pensée de Rouen. Plante basse, velue, à feuilles ovales à base plutôt cordiforme et à fleurs violettes ou jaunâtres. Hermaphrodite. Endémique des falaises calcaires de la vallée de la Seine de la région de Rouen.

Viola lutea : pensée des Vosges. Plante velue ou glabre à tiges rampantes et grêles. Les feuilles sont ovales, oblongues ou lancéolées, dentées. Les fleurs sont jaunes, violettes ou bicolores. La pensée des Vosges vit en montagne jusqu'à 2000 m dans les prairies et les rocailles acides.


Parlons cuisine

Les feuilles et fleurs de la pensée sauvage peuvent être utilisées en décor pour agrémenter une salade ou égayer un dessert.


Santé, régime

Santé

On utilise la pensée sauvage en tisane pour calmer les nerfs et faire baisser la fièvre.
En pommade, elle combat diverses maladies de la peau comme l'acné, l'eczéma et la peau sèche.
La pensée sauvage contient de l'acide acétylsalicylique, des acides phenolcarboxyliques, des mucilages, des tanins, des flavonoïdes, des carotenoïdes, des coumarines, de l'umbelliferone, des saponines, de l'acide ascorbique et du tocopherol.
Les dérivés salicylés et la rutine présents dans la pensée sauvage ont des propriétés anti-inflammatoires reconnues.
En dermatologie, la pensée sauvage traite l'eczéma, la séborrhée, l’impétigo, l'acné et le prurit.
Elle draine les toxines présentes au niveau cutané et en facilite l'élimination rénale, mais aussi digestive par une action sur les voies biliaires et sur le transit intestinal.
Elle est utilisée également dans les inflammations des muqueuses des voies respiratoires accompagnées d'une hypersécrétion (catarrhe) : bronchite aigüe, trachéite, coqueluche, asthme. La pensée sauvage possède des propriétés expectorantes.
Mais la pensée sauvage a également des propriétés laxatives, dépuratives, diurétiques, cholagogues-cholérétiques et diaphorétiques, sudorifiques.
On utilise la pensée sauvage en compresses sur les plaies.

Beauté

On emploie également la pensée sauvage comme cosmétique pour les nettoyages de peau et comme eau capillaire s’opposant à la chute des cheveux.
On l'utilise également en gargarismes.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Par quoi remplacer les câpres ?

On peut remplacer les câpres, par des boutons de capucines, de soucis ou de genêts.

Tous les trucs et astuces

Publicité