Recettes et fiches cuisine > chabot : toutes les recettes > chabot

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Chabot

Le chabot, Cottus gobio, famille des Cottidae, appelé aussi "cabot" , "chaboisseau", "scorpion ou "diable de mer".

toutes les recettes de Chabot
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur le chabot?

Le chabot, Cottus gobio, famille des Cottidae, appelé aussi "cabot" , "chaboisseau",  "scorpion ou "diable de mer" est un petit poisson des côtes de la manche ne dépassant pas 15 cm de long.
Il est caractérisé par une grosse tête en forme de massue, des lèvres épaisses et des nageoires pectorales en éventail, hérissées d'aspérités, comme le corps.
sa couleur est un panaché de noir, brun, jaune et beige.
Le chabot aime les cours d'eau froid et peu profond, ou il se cache entre les pierres.
Il ne possède pas de vessie natatoire, ce qui l'empêche de flotter. Il bouge peu et par petit bonds rapides.
Carnivore, il chasse les mollusques, les vers, les larves d'insectes, les oeufs et alevins de truites durant la nuit. Il aspire les proies à sa portée.
Il se fond au milieu des pierres dont il peut prendre la teinte grâce à ses écailles qui s'assombrissent ou s'éclaircissent. C'est un poisson plutôt solitaire.
Chaque année, en février-mars, le mâle bâtit une frayère (nid qui recevra les 100 à 300 oeufs de la femelle. Durant trois à quatre semaines, le mâle surveillera les oeufs jusqu'à leur éclosion.
Le chabot est une espèce classée parmi les poissons vulnérables au niveau européen. La directive européenne (Directive Faune-Flore-Habitat n°CE/92/43, Annexe2) impose la protection de son habitat, mais le statut de menace de cette espèce diffère selon les pays.
Le chabot est classé comme fortement menacé en Allemagne, menacé en Autriche et potentiellement menacé en Suisse. En France, il ne figure pas sur la liste rouge.

D'autres espèces de Chabot

Le nom chabot désigne plusieurs espèces de poissons. Longtemps resté mal connu, le chabot compte, en France, huit nouvelles espèces de poissons d'eau douce depuis 2005, dont 5 nouvelles espèces des fleuves et rivières de France (dont deux sont endémiques).

Cottus aleuticus : ou chabot côtier. Présent au Canada et aux États-Unis. En populations isolées dans les lac Cultus (Colombie-Britannique, Canada) et Washington (USA), ainsi que dans la rivière Kobuk (Alaska). On le trouve également dans le parc national des North Cascades. Sa première nageoire dorsale compte 8 à 10 épines et est quasiment reliée à la seconde qui comporte 17 à 20 épines. Taille maximum d'environ 17 cm. Se nourrit essentiellement, la nuit, d'insectes aquatiques et de petits vertébrés benthiques (crustacés).

Cottus asper : ou chabot piquant. Amérique du Nord : Alaska à Ventura RIver. Californie, Canada.

Cottus aturi : Hautes -Pyrénées et Pyrénées-Atlantique.

Cottus bairdii : ou chabot tacheté. Canada et États-Unis. Première nageoire dorsale garnie d'épines et quasiment reliée à la seconde. Taille maximum d'environ 15 cm. Comme son nom l'indique, ce chabot est couvert de tâches sur tout le corps. Il se nourrit de larves d'insectes, de crustacés, d'oeufs de poissons et même de petits poissons. Il se nourrit également de quelques végétaux.

Cottus duranii : Massif Central, Loire, Haute Loire, Lozère et Cantal.

Cottus hispaniolensis : Haute-Garonne.

Cottus perifretum : dans 8 départements français du Centre et Centre-Sud-Ouest.

Cottus petiti : ou chabot du Lez. Découvert dans le Lez, un fleuve côtier de l'Hérault, en France. poisson à grosse tête et corps allongé, sans vessie natatoire. Il est classé parmi les espèces menacées d'extinction en France.

Cottus rondeleti : endémique du département de l'Hérault.

Et bien d'autres espèces encore...


Parlons cuisine

Le chabot se consomme en friture, en matelote ou en soupe.
Sa chair est truffée d'arêtes.


Santé, régime

Propriétés du chabot

La valeur énergétique moyenne du chabot est de 92 calories au 100 grammes soit 18 g de protéines, 1.50 g de lipides. Il contient 1.05 mg de vitamine C, 429 mg de calcium, 4.8 mg de fer, 26 mg de magnésium, 415 mg de phosphore, 83 mg de sodium, 2.50 mg de zinc, 1.10 mg de cuivre, 0.16 mg de manganèse.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Comment cuire un poisson au court-bouillon ?

Lorsque vous cuisez un poisson entier au court-bouillon, démarrez la cuisson à froid et augmentez la température doucement : la chair ne se détachera pas. Pour les poissons en morceaux, darnes ou filets, faites le contraire : plongez votre poisson dans le liquide bouillant.

Tous les trucs et astuces

Publicité