Recettes et fiches cuisine > pivoine : toutes les recettes > pivoine

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Pivoine

La pivoine, Paenia officinalis, famille des paenoniacées est une plante vivace à racine tubéreuse.

toutes les recettes de Pivoine
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Le nom de Pivoine viendrait de Paeon, médecin des Dieux de l'Olympe. Hadès, Dieu des enfers, blessé par Hercule, fut guérit par Paeon qui lui prépara une boisson à base de pivoine.

Que savons-nous sur la pivoine?

La pivoine, Paenia officinalis, famille des paenoniacées est une plante vivace à racine tubéreuse. Elle mesure de 60 à 80 cm de haut. Elle possède de grandes feuilles d'un joli vert  tendre ou foncé,  quelquefois argentées, brillantes, divisées en folioles allongées. Ses fleurs sont larges, en forme de coupe ou de boule, dressées, solitaires, souvent inodores mais parfois parfumées, de couleurs rouges, roses, blanches. Ses fruits, follicules dressés, s'ouvrent par une fente et renferment de nombreuses graines.

Peu exigeante, la pivoine est cultivée sous tous les climats. Elle résiste au gel. Sa floraison s'effectue de mars à juin. Évitez tout de même les terrains pierreux, secs, calcaires ou trop humides qui ne lui conviennent pas vraiment. Une fois plantée, on évitera de la déplacée, car elle n'apprécie pas trop.

La pivoine est une fleur qui demande peu d'entretien : un arrosage régulier l'été, un peu de compost au pied de cette belle fleur à l'arrivée du printemps et un tuteurage pour que la plante ne se casse pas à cause de son poids important. La pivoine met souvent 2 à 3 ans avant que les premiers boutons n'apparaissent.

En Chine, d'importantes cultures de pivoines sont destinées à la production de médicaments, à partir notamment de l'écorce des racines. Les chinois vénèrent cette "plante impériale" depuis des millénaires et lui vouent un véritable culte. En effet, ils la considèrent comme la "reine des fleurs". Les Anciens l'appelaient "boule de feu" en raison de ses énormes fleurs rouges et roses.


"être rouge comme une pivoine", c'est avoir fortement rougi.

Quelques variétés

La pivoine est connue par une quarantaines d'espèces de plantes vivaces, herbacées, ou arbustives.

Pivoines herbacées (il en existe environ 30 espèces)

Paeonia broteri : "pivoine de Brotero". Endémique de la péninsule ibérique. Le nom de l'espèce est dédié à Brotero, de son vrai nom Felix de Silva Avellar (1744-1828), botaniste portugais qui utilisait le nom de Brotero uniquement en tant que botaniste. Pivoine pérenne, entièrement glabre, de 50 à 70 cm de haut. Grosse racine tubéreuse, en forme de carotte. Feuilles vertes et brillantes. Fleurs de 8 à 10 cm de large, rouge. Fruits formé de follicules long de 30 à 40 cm. Cette pivoine affectionne les sols calcaire, entre 800 et 2000 m d'altitude. Craint le froid.

Paeonia emodi : "pivoine de l'Himalaya". Originaire de l'Himalaya. Plante médicinale très prisée en Inde et au Pakistan par la médecine Yunâni. Le terme emodi vient du vocable latin Emodi Montes utilisé par les géographes de l'Antiquité pour désigner les montagnes séparant l'Inde de la "Scythie asiatique", ce qui correspond à l'actuel massif de l'Himalaya. Pivoine pérenne, de 50 à 70 cm de haut, à racines tubéreuses rouges. Les fleurs sont blanches, généralement solitaires, de 8 à 10 cm de diamètre. Le fruit est composé d'un ou deux follicules, globuleux, à tomentum jaune-blanc, contenant 3 à 5 graines, brune-noir à maturité et rouge écarlate avant. Cette pivoine affectionne les clairières des forêts himalayennes entre 1600 et 3200 m d'altitude. La racine tubéreuse est connue sous le nom de Ood Saleeb en médecine Unani (médecine d'origine gréco-arabe pratiquées en Inde).

Paeonia lactiflora : "pivoine de Chine". Originaire d'Asie centrale et orientale (de l'Est du Tibet en passant par le Nord de la Chine jusqu'à l'Est de la Sibérie). Pivoine pérenne, de 70 cm de haut à grosse racine. Fleurs de 8 à 12 cm de diamètre, blanches ou roses pour l'espèce sauvage et à couleurs variés chez les plantes cultivées. Les fruits sont des follicules oblongs ellipsoïdes. Cette pivoine pousse dans les bois et les prairies. Elle fut introduite en Angleterre au début du XIX e siècle sous forme de cultivars chinois à partir desquels les pépiniéristes français puis américains tirèrent de nombreuses autre variétés. Cette pivoine est utilisée comme plante médicinale dans la médecine traditionnelle chinoise où sa racine pelée, découpée en tranches est connue en tant que matière médicale sous le nom de Radix Paeonia Alba.

Paeonia mascula : "pivoine mâle". Appelée également "pivoine coralline". Répandue de la France, de l'Italie et de l'Algérie jusqu'à la Russie. Pivoine pérenne de 30 à 60 cm de haut. Feuilles d'un vert un peu glauque. Fleurs solitaires, terminales, de 9 à 14 cm de diamètre qui vont du rouge au rose. Fruit formé de 3 à 5 follicules, tomenteux, rarement glabres, étalés horizontalement ou arqués-réfléchis. Cette pivoine affectionne les bois. La pivoine mâle est en danger dans son milieu naturel, en raison de la pression exercée par la demande des collectionneurs privés.

Paeonia officinalis : Pivoine officinale. De 30 à 1 mètre de haut, originaire d'Europe méridionale et centrale. Feuilles d'un joli vert sombre, glabres au dessus, grises et pubescentes de poils appliqués en dessous. Fleur solitaire, terminale, rouge. Fruit formé de 2-3-4 follicules blancs tomenteux. Cette pivoine affectionne les bois et les prés, dans les montagnes du Midi, généralement sur des sols calcaires. Les clairières jouent un rôle essentiel dans la régénération de l'espèce. Elle est inscrite sur le livre rouge des espèces menacées. Au Moyen Âge, cette pivoine était cultivée dans les jardins pour ses propriétés médicinales. On en faisait des amulettes contre l'épilepsie. La racine était très prisée comme remède anti-épileptique, accessoirement antispasmodique et narcotique. Les fleurs ont aussi été prescrites sous forme de sirop jusqu'au XIX e siècle.

Paeonia veitchii : "pivoine de Veitch". Originaire des prairies alpines du centre de la Chine (sud-est du désert de Gobi). James Veitch (1815-1868) était un célèbre horticulteur à Chelsea (Londres). Lynch, le descripteur de la pivoine reçut la Médaille commémorative Veitch en 1901 puis en 1924. Pivoine pérenne, de 50 à 80 cm de haut, dotée de fortes racines. Feuilles vertes foncées dessus, glauque dessous. Chaque tige porte en général 2 à 4 fleurs, terminales et 1 à 3 bourgeons avortés. Fleur rose ou magenta. Fruit formé de follicules brun-jaune, hirsutes et parfois glabres. Cette pivoine affectionne les forêts, les prairies bordées de forêts, les pentes ensoleillées des zones subalpines et alpines (1800-3900 m). En Chine, la racine est utilisée comme matière médicale sous le nom de Radix Paeonia Rubrae. Plante rustique, utilisée également comme plante ornementale.

Pivoines arbustives (8 espèces)

Paeonia delavayi : "pivoine de Delavay". Arbuste de 1.50 à 2 m de haut, originaire du sud-ouest de la Chine. En 1884, le père Jean Marie Delavay découvrit près d'un glacier dans la région de Lijiang, au yunnan (Chine), à 3500 m d'altitude, abritée derrière un rocher, une pivoine sauvage aux fleurs rouges sombre. Elle fut baptisée Paeonia delavayi, en 1886 par Adrien Franchet du Muséum de Paris. Cultivée à Paris, elle fleurit pour la première fois en 1892. Arbuste entièrement glabre, à tige ligneuse, persistante et à feuillage caduc. Racines fusiformes. Chaque tige porte 1 à 3 fleurs, terminales, pendantes, de 6 à 9 cm de diamètre, rouges ou rouge-marron, entièrement jaunes ou jaunes à base pourpre, parfois blancs, vert-jaunâtre, orange. Les fruits sont des follicules érigés, bruns à maturité, glabres, demi-ouverts, avec des parois épaisses. Cette pivoine affectionne les forêts ouvertes et les fourrés d'altitude, de 2000 m jusqu'à 3600 m d'altitude. Elle aime les bois secs de Pinus ou de Quercus. L'espèce est sur la liste des espèces menacées.

Paeonia ostii : "pivoine d'Osti". Arbuste rustique. Cette espèce ne se rencontre qu'à l'état sauvage, en Chine (ouest de la province du Henan). Elle pousse dans les forêts de feuillus et les taillis, sur les pentes, à des altitudes de 800 à 1600 mètres d'altitude. Résiste aux températures basses (jusqu'à -34.4°C). Les floraisons sur sol argileux sont plus abondantes. Cette pivoine peut atteindre de 0.80 m à 2.5 m. La tige de la pivoine d'Osti a une écorce gris-brun à gris argenté. Les feuilles ont une couleur vert grisâtre, les fleurs sont en forme de lotus de couleur blanc pur parfois teintées de rose, rouge pâle ou de violet. Elles sont parfumées, avec une forte odeur de musc. La fleur se ferme en cas de précipitation et se rouvre au retour du soleil. Elle a été baptisée en l'honneur du Dr. Gian Lupo Osti, président italien de la Société internationale de dendrologie.

Paeonia suffruticosa : nommée aussi "pivoine en arbre", "pivoine moutan". Arbuste originaire du centre de la Chine. Elle est bien connue comme plante ornementale puisqu'elle est cultivée depuis environ 1500 ans en Chine et deux siècles en Europe. Arbuste de 1 m 50 de haut aux tiges brun gris et à longue durée de vie (30 à 60 ans et en culture plus de 100 ans). Fleurs solitaires et terminales, de 10 à 17 cm de large, de couleurs blanches, roses, rouges ou pourpres. Le fruit est formé de 5 follicules, oblongs, tomenteux, jaune brun. Cette pivoine pousse sur les falaises jusqu'à 300 m d'altitude. En médecine traditionnelle chinoise, cette pivoine est connue sous le nom de Cortex Moutan Radicis.


La pivoine est un symbole de richesse, de beauté, de féminité. Elle porte également le nom de "rose de la pentecôte".

Santé

Propriétés de la pivoine

Anti-inflammatoire, antispasmodique, anti-ulcéreux, anti-histaminique, décontracturante, sédative, analgésique, anticonvulsivante, vasodilatatrice.

La plante inhibe la sécrétion d'acide chlorhydrique.
La paeoniflorine stimule l'enzyme qui convertie les hormones mâles en oestrogènes, et stimule la production d'oestradiol et de progestérone.
C'est aussi un antispasmodique bronchique.

Hippocrate (470-377 av. J.-C.) utilisait déjà la pivoine pour soigner l'épilepsie.
Au 1er siècle après J.-C., Dioscoride, médecin grec, préconisait l'utilisation de la racine de pivoine pour favoriser les menstruations et l'expulsion du placenta après l'accouchement.

La pivoine possède des vertus médicinales connues depuis plus de mille ans en Chine. Elle a des vertus apaisantes et antibiotiques.
Sa racine est prescrite en médecine chinoise contre le ralentissement de la circulation sanguine et dans le traitement de certaines maladies fébriles. La pivoine blanche étaient utilisées dans les remèdes homéopathiques, surtout pour soigner les maux de tête.
La paeoniflorine agit comme un analgésique et un sédatif aidant à prolonger la durée du sommeil.

En cosmétologie, la pivoine est utilisée pour son effet anti-inflammatoire. Certaines formules anti-oxydantes contiennent également de la paeoniflorine, utilisées dans la lutte contre le vieillissement de la peau.

Utilisation

On utilise les fleurs et les racines de la pivoine que l'on prélève à l'automne.
La plante contient principalement du paenolol (substance aromatique), de l'amidon, du tanin, de la gomme et du sucre.

Phytothérapie

En phytothérapie, seule la racine est utilisée. On l'utilise en infusion ou décoction.
La pivoine est utilisée en cas d'irritabilité, nervosité, insomnies, gastrites, ulcères de l'estomac, coqueluche, contractures musculaires, hémorroïdes et douleurs anales, dysménorrhées, leucorrhées, hirsutisme féminin, maladies neurologiques.
En usage externe, la racine s'utilise contre l'eczéma atopique et les douleurs rhumatismales.

Attention : utilisation déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.



Recettes à découvrir


Crédits photos : Fotolia

Publicité

Trucs et astuces

Comment vitaminer et protéger les plantes des pucerons ?

Cure de vitamines si votre plante s'affaiblit : versez une cuillère à soupe ou 2 d'huile d'olive dans la terre pour lui redonner des forces. En plus de nourrir votre plante, ce traitement naturel lutte contre les pucerons !

Tous les trucs et astuces

Publicité