Recettes et fiches cuisine > cuisine du brésil : toutes les recettes > cuisine du brésil

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Cuisine du Brésil

La république fédérative du Brésil est le pays le plus peuplé d'Amérique latine (191 millions d'habitants).

toutes les recettes de Cuisine du Brésil
Image : Cuisine du Brésil - Copacabana beach
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur le Brésil?

Drapeau brésilienLa république fédérative du Brésil est le pays le plus peuplé d'Amérique latine (191 millions d'habitants) et le cinquième du monde par sa superficie avec 8 514 876 km2, soit environ 15 fois la France. Sa présidente de la République est Dilma Rousseff, élue au second tour en octobre 2010.
Sa devise est Ordem e Progresso (Ordre et progrès).
La langue officiel du Brésil est le portugais, la monnaie le réal brésilien.
Le Brésil est la sixième économie mondiale avec un PIB de 2510 milliards de dollars en 2011

BrésilLe pays possède des frontières au nord avec le Venezuela, le Guyana, le Suriname et le département d'outre-mer français de la Guyane. Il est bordé au nord-est, à l'est et au sud-est par l'océan Atlantique, sur plus de 7360 km. Il partage ses frontières au sud avec l'Uruguay, au sud-ouest avec l'Argentine et le Paraguay, à l'ouest avec la Bolivie et le Pérou et au nord-ouest avec la Colombie. Le Brésil possède, en plus de la partie continentale de son territoire et des îles proches de la côte, quelques petits groupes d'îles et d'îlots dans l'Atlantique : les Rochers de Saint Pierre et Saint Paul, Fernando de Noronha, Trindade et Martim Vaz ainsi que les petites îles de corail appelées Atoll des Roches.
Les villes importantes du Brésil sont : São Paulo, Rio de Janeiro, Salvador, Brasilia, Belo Horizonte, Porto Alegre, Fortaleza, Recife, Curitiba, Manaus...

Histoire de l'économie

La colonisation par les côtes a entraîné la découverte de plusieurs essences de bois, dont notamment le Pau brasil (bois de feu) d'où le pays tire son nom. Son exploitation fut le début d'une déforestation qui perdure encore avec des espèces actuellement exploitées encore plus nombreuses. La plus grande partie des ouvriers des plantations est alors constituée d'esclaves.

Le XVIIIe siècle

L'économie brésilienne dont une grande part est basée sur la culture et le commerce de la canne à sucre est alors perturbée par l'introduction en Europe de la betterave sucrière. Au même moment, des gisements d'or et d'argent sont découverts dans l'intérieur du pays. On assiste alors à une ruée vers l'or qui installe des villes nouvelles au coeur de la forêt amazonienne.
En même temps, des pierres précieuses commencent à être extraites des mines dans le Minas Gerais, région qui tire son nom de cette industrie.

Le XIXe et le XXe siècle

De nouvelles productions agro-industrielles apparaissent : le café et le caoutchouc. Ce dernier se reconvertira cependant rapidement vers la production de latex naturel grâce au développement de la production de caoutchouc à partir du pétrole dans la première moitié du XX e siècle.
1888, abolition de l'esclavage. L'outil industriel commence à se moderniser lentement.
Durant la première guerre mondiale et les années qui la suivent, l'industrialisation du pays se poursuit de manière importante pour atteindre un niveau de fonctionnement industriel moderne.
Durant la Seconde Guerre mondiale, la première unité de production sidérurgique est construite, jetant les bases d'une économie de production de masse (automobile, pétrochimie, acier, machines-outils, aéronautique...). En parallèle, la mise en place d'infrastructures de transport et de télécommunications permet de soutenir le développement du pays qui connaît des taux de croissance économique records jusqu'en 1974 (7.4% en moyenne).
L'afflux massif de capitaux dans les années 1970, en provenance des États-Unis, de l'Europe et du Japon a été utilisé pour subventionner des entreprises d'État et construire plus d'infrastructures dans les régions les plus pauvres, pour encourager leur décollage économique. Le résultat immédiat a été sensible : le PIB a connu une croissance de plus de 8 % par an sur la décennie, malgré le double choc pétrolier.
Cependant, les années 1980 ont vu un retournement de situation et le Brésil fut forcé de restreindre ses dépenses publiques. Cette situation de crise a alimenté une accélération de l'inflation et une augmentation notable du poids de la dette, avant que des mesures de rigueur économique ne soient prises pour stabiliser la monnaie.
En 1987, le gouvernement négocia un accord avec ses créanciers pour rééchelonner le paiement de la dette. L'accord conclu n' eut pas les résultats espérés mais fut cependant suffisant pour que la production économique totale assure un excédent commercial permettant de couvrir les intérêts de la dette.
Dans les années 1990, le Brésil a mené une politique fiscale stricte mais les contrecoups de la crise financière de 1998 en Asie du sud-est ont fini par le contraindre à faire décrocher la monnaie, le réal, du dollar américain.

L'économie actuelle

Secteur primaire : agriculture, pêche, mines

Le Brésil a fortement développé la filière de l'éthanol, biocarburant dont il est le premier producteur mondial avec 154 millions d'hectolitres par an.

Le Brésil est devenu un important producteur de pétrole, notamment grâce à des forages en haute mer.

Le groupe Vale (ex-CVRD) est le premier producteur mondial de minerai de fer. Il est également un important producteur de houille.

Secteur secondaire : industries

Le Brésil est le leader industriel en Amérique latine. L'industrie emploie 41 % des actifs.
L'aéronautique est un secteur très important, grâce au groupe Embraer, 3e constructeur mondial d'avions. Cette usine emploie 800 personnes.

Au Brésil, la fourniture d'énergie électrique repose essentiellement sur l'hydroélectricité, qui fournit 86 % de la production totale d'électricité. Le pays est doté du potentiel hydroélectrique le plus important du monde, estimé à 255 millions de kilowatts. Il dispose avec l'usine hydroélectrique d'Itaipu, sur le fleuve Paraná de la seconde plus grande installation du genre dans le monde (La première étant le barrage des Trois Gorges en Chine).

Le pays développe aussi une filière complète dans le domaine de l'électricité nucléaire, qui fournit actuellement 4,3 % de l'énergie produite dans le pays. Il dispose pour cela d'importantes réserves d'uranium et a mis au point une technique d'enrichissement de l'uranium qui serait très compétitive.

Haute technologie

Le Brésil a pour ambition de se doter d'une technologie spatiale nationale. Il dispose d'une base de lancement à Alcântara, au nord-est du pays. Depuis 1997, le Brésil a connu plusieurs échecs, dont un ayant provoqué la mort de 21 techniciens en août 2003.
Le programme spatial a été maintenu et soutenu par les différents présidents sur cette période. Le 23 octobre 2004, une première fusée est lancée avec succès, et est restée quatre minutes en micro-gravité.

Le Brésil possède aussi des compétences avancées dans le domaine médical (fabrication de médicaments génériques), le clonage d'animaux (naissance de la première vache clonée en 2001).

Le Brésil affirme avoir mis au point dans son usine nucléaire de Angra dos Reis (État de Rio de Janeiro) sa propre filière d'enrichissement d’uranium 25 fois moins chère que celle utilisée aux États-Unis.

Tourisme

L'industrie touristique est en plein essor depuis vingt ans : grâce à son patrimoine naturel et culturel le Brésil attire chaque année un peu plus de 6,5 millions de visiteurs.

Les arts

La musique brésilienne

La musique brésilienne est d'une grande richesse et diversité, notamment grâce à son triple héritage : amérindien, européen (essentiellement portugais) et africain. On ne saurait limiter la musique brésilienne à la samba ou à la bossa nova: au Brésil chaque région possède une tradition et une culture musicale qui lui est propre.

La musique classique et sacrée : suite à l'arrivée des jésuites la musique baroque (baroco mineiro) et le chant grégorien furent introduits dès 1549. Elle est représentée par les compositeurs José Maurício Nunes Garcia, Antonio Carlos Gomes, Elias Álvares Lobo, Brasílio Itiberê, Heitor Villa-Lobos, Camargo Guarnieri, Cláudio Santoro et Osvaldo Lacerda.

La musique traditionnelle 

Aboio et Veloso : aboio désigne un chant en rythme libre développé par les vaqueiros, les vachers, lors de la transhumance. Ils imitent le cri du bétail. Les vachers se déplacent le long de la côte du Nordeste du Brésil, c'est pourquoi on retrouve ce genre dans de nombreuses régions, de Bahia au Maranhão. "Boi" désigne le boeuf et "boiada", le troupeau. L'Aboio a inspiré de nombreuses compositions et chansons, notamment de Caetano Velos, Gilberto Gil, Luiz Gonzada, sans parler du répertoire populaire.

Bumba-meu-boi : Bumba-meu-boi, boi-bumbá ou pavulagem sont des danses du folklore populaire brésilien, avec des personnages humains et animaux fantastiques, qui tend à raconter l'histoire légendaire de la mort et la résurrection d'un bœuf. Originaire du Maranhão, cette manifestation populaire festive est maintenant également très populaire dans la Région Nord du Brésil.

Cantoria : joutes poético-musicales exécutées par les repentistas et violeros. Elles s'appellent aussi desafio et se retrouvent aussi dans le porfia du sud.

CapoeiraCapoeira et maculelê : À l'origine, la capoeira est une lutte pratiquée par les hommes d'origine africaine dans les plantations. Elle a très vite été réprimée par le code pénal brésilien, de par son pouvoir de rébellion et les capoeiristes étaient emprisonnés. On raconte qu'elle a contribué à la victoire du Brésil contre le Paraguay lors de la bataille du fleuve Parana, d'où l'hymne mondialement connu "Parana é". Cette lutte a la particularité de ressembler à une danse à deux faite d'esquives, le but étant moins de toucher l'autre que de l'impressionner par la virtuosité de son jeu. Elle se joue d'ailleurs toujours à deux, au centre de la roda, un cercle formé par une rangée de musiciens qui jouent avec des instruments spécifiques et chantent des chansons propres à cet art ; le cercle est fermé par les autres élèves qui ne jouent pas mais reprennent les refrains des chants. La roda est toujours dirigée par l'un des musiciens, généralement le plus avancé, le Mestre ; c'est lui qui insuffle le rythme (lent ou rapide) et empêche les dérives du jeu (coups portés).

Carimbo : danse ancienne d'origine indienne dont le rythme rapide joué sur le tambour nommé carimbo accompagnant cavaquinho et banjo : elle a été mêlée aux tendances modernes (lambada).

Choro : le Choro (qui signifie pleur) plus connu sous le nom de Chorinho (petit pleur), est un style de musique populaire et instrumentale brésilienne qui existe depuis 130 ans. Malgré son nom, le style est en général d'un rythme agité et joyeux, caractérisé par la virtuosité et les improvisations des participants, qui font preuve de beaucoup d'étude, de technique et de la maitrise totale de leur instrument. Le choro est considéré comme la première musique populaire urbaine typique du Brésil qui soit difficile à exécuter. Les influences européennes à l'origine de cette musique sont diverses : les xote européens, la valse et principalement la polka, mais elle fut aussi influencée par le lundu africain.

Lundu : ou lundum, danse licencieuse d'origine africaine apporté par les Portugais au XVIIIe siècle.

Modinha : genre populaire né au XVIIIe siècle, d'inspiration portugaise, comprenant modas et romances.

Música nordestina : de nombreux styles folkloriques se rencontrent dans cette région : baião, bambelô, boleros, chamego, coco, congoda, emboladas, forró, frevo, guarânias, maracatu, maxixes, moçambique, xaxado, xerem, xote.

Música sertaneja : ou música caipira, genre rural proche de la musique country répandue par Luiz Gonzaga dans les années 1940. On y retrouve le dupla caipira sertaneja, duo de chanteurs jouant de la viola.

Musique amérindienne : bien que la colonisation ait tenté d'annihiler les musiques amérindiennes, quelques tribus poursuivent discrètement leurs traditions musicales essentiellement vocales :
- Ngre-re est la musique des indiens Kaiapo qui pratiquent des vocalises lors de rituels ou cérémonies. Il s'agit d'une musique d'appel que seuls certains membres sont autorisés à chanter, souvent en falsetto.
- Tulé est un rituel joué aux clarinettes du même nom, célébrant une alliance chez les indiens Asurini.
- Yaunkwa est un rituel agraire et piscicole avec des danses et des chants accompagnés aux flûtes de pan et clarinettes, chez les indiens Enauené-Naué.

Musique rituelle : comprenant afoxé, candomblé, macumba, umbanda.

Musique Gaúcha : comprenant bugio, vaneira et milonga.

La musique moderne

SambaSamba : née au début du XXe siècle à Rio de Janeiro, elle est à l'origine, une danse africaine. Elle comprend : batucada, pagode, partido alto, samba do enredo.

Marchinha et entrudo : c'est la musique de carnaval introduite au XIXe siècle par les Portugais. Les ranchos et les cordaos du début du XXe siècle préparent l'avènement des écoles de samba.

Bossa-Nova : né en 1957 à Rio de Janeiro comme une évolution de la samba plus douce et sans percussions, avec pour figures marquantes, Antônio Carlos Jobim, João Gilberto, Luiz Bonfa, et Baden Powell. Elle devient mondialement célèbre et influence considérablement les jazzmen américains.

Jazz brésilien : des musiciens tels Egberto Gismonti, Naná Vasconcelos ou Airto Moreira, côtoient les plus grands noms de la scène jazz fusion.

Brega : genre populaire né dans les années 1940

Clube da Esquina : genre né en 1963 sous l'impulsion de Milton Nascimento.

Música Popular Brasileira ou MPB : né en 1965, avec le Tropicalisme, sous l'impulsion de Caetano Veloso, Gilberto Gil et Chico Buarque de Holanda, avec un style de protest song d'avant-garde mêlé au rock'n'roll.

Jovem Guarda : mouvement proche du rock créé dans les années 1960, mené par Robert Carlos.

Blocos-afro : créé en 1974, c'est une musique de carnaval propre à Bahia à l'origine.

Rock brésilien : la scène rock s'est très vite développée au Brésil, en particulier dès les années 1990 grâce à des groupes à succès, en particulier Sepultura, l'un des groupes de metal les plus populaires de l'hémisphère Sud.

Axé : désigné par un mot venant du candomblé, qui signifie "matière spirituelle" ou "ondes positives", cette musique est née d'un mariage de manifestations populaires lors du carnaval de Salvador (Bahia) et de musiques à succès de l'époque.

Funk Carioca : crée dans les années 1980, le funk carioca est un type de musique électronique qui a pour origine les favelas de Rio de Janeiro, dérivé du Miami Bass. Dans la ville de Rio, le funk Carioca est appelé simplement funk (carioca signifie de Rio) bien qu'étant un style différent du véritable funk américain. Bien qu'appelé Baile Funk à l'extérieur du Brésil, ce terme désigne en fait les soirées où est joué ce type de musique.

Mangue beat : au début des années 1990, Chico Science & Naçao Zumbi du Pernambouc, au nord-est du Brésil, créent un mouvement musical et culturel alternatif, mêlant traditions locales et urbaines, le Mangue beat, qui est parmi les plus riches que le Brésil est connu ces dernières décennies.

Lambada : genre né dans les années 1990, à partir d'une danse célèbre.

ApitoInstruments de musique : ils sont très nombreux.
- Vents : apito, pifano, tulé, zanfona.
- Cordes : bandolim, berimbau, cavaquinho, gualambo, rabeca, viola, violão.
- percussions : afoxé, agogô, angoia, atabaque, berra-boi, bombo, cadete, caixa, caxixi, chocalho, cuica, frigideiras, ganza, gonguê, guaia, guzunga, ilu, maracas, matraca, marimba, mulemba, pandeiro, prato e faca, quinjengue, reco-reco, repinique, surdo, tamborim, tambu, tarol, timbal, zabumba.

Quelques écrivains

José de Alencar, Manuel Antônio de Almeida, Jorge Amado, Chico Buarque, Domingos Caldas Barbosa, Paulo Coelho, Roberto Dummond, Ernani Méro, Celso furtado, Fernando Gabeira, Luiz Alfredo Garci-Roza, Hilda Hilst, Antônio Houaiss, Dalcidio Jurandir, Carlos Lacerda, Giselda Leirner, Afonso Henriques de Lima Barreto, Paulo Lins, Fernano Lucchese, Maria marly de Oliveira, Patricia Melo, Antonio Miranda, Francisco de Montesuma, Vinicius de Moraes, Flavio Moreira da Costa, Alberto Mussa, José Mauro De Vasconcelos, Esdras do Nascimento, Pedro Nava, Alberto de Oliveira, Raul Pederneiras, Luiz Peixoto Ramos, Domingos Pellegrini Jr, Renard Perez,  Luis Adolfo Pinheiro, Manuel Querino, João Ribeiro Ramos, Cassiano Ricardo, Ruth Rocha,  Nelson Rodrigues, José Sarney, Dalton Trevisan, Luis Fernando Verissimo, Chico Xavier, etc...

Le sport

Football, Volley-ball, Tennis, Automobile, Capoeira...
Le Brésil est connu pour son football : l'équipe nationale a remporté à cinq reprises la coupe du monde de football (1958, 1962, 1970, 1994, 2002). Il s'agit du sport le plus populaire dans le pays tout comme le volley ball. Il existe un grande rivalité avec l'équipe d'argentine.
Sportifs célèbres : Ayrton Senna, Emerson Fittipaldi, Nelson Piquet, Felipe Massa, Pelé, Garrincha, Rivellino, Jairzinho, Zico, Falcão, Sócrates, Taffarel, Bebeto, Raí, Rivaldo, Ronaldo, Romário, Ronaldinho, Roberto Carlos, Dunga, Cafú, Kaká, Nelson Pessoa, Gustavo Kuerten, Oscar Schmidt, Alex Barros, ...


Le churrasco est le terme portugais et galicien pour désigner les grillades de viande rouge, de poulet ou de porc.

Parlons cuisine

Soupe

Bobo de camarão : ou soupe de crevettes. Plat traditionnel réalisé dans une purée de manioc, du lait de coco. Il est assaisonné d'huile de palme (appelée dendê en Portugais brésilien). Cette soupe de crevettes est servi traditionnellement avec du riz blanc, mais elle peut être servie comme plat d'accompagnement unique. C'est une recette de la région de Bahia au Brésil, connue pour sa cuisine aux caractéristiques afro-brésiliennes.

Soupe de poulet et riz à la brésilienne : il s'agit d'un bouillon de poulet, de carottes, de céleri, de tomates, de sarriettes, de riz, de dés de poulet et de persil frais haché servi dans de petits bols individuelles.

Tacaca : soupe nutritive du nord du Brésil, servie très chaude, réalisée avec du tucupi (mélange de manioc, d'ail, de chicorée et de piment). On peut lui ajouter de la gomme de manioc, des crevettes, de la feuille de jambu (Acmella oleracea, herbe typique du Nord du Brésil appelé également Brèdes mafane ou cresson de Pará).

Salades

Salade brésilienne : il s'agit d'une salade composées d'avocats coupés en lamelles, de rondelles de coeurs de palmiers, et de crevettes roses décortiquées qui ont macérés quelques minutes dans préparation faite de vinaigre de citron, de coriandre hachée, d'huile d'olive, de sel et de poivre.

Entrées

Oranges à la brésilienne : il s'agit d'une orange garnie de jambon fumé, de farine de manioc, de haricots noirs, et de morceaux d'oranges, assaisonné de persil et de jus d'orange.

Avocats brésiliens : il s'agit d'une purée d'avocat et de banane mélangée à de la mayonnaise et de la crème fraîche et épicée au paprika et servie dans deux demi-avocats évidés déposés sur une chiffonnade de laitue et accompagné de filets de blanc de poulet. La purée est décorée de crevettes roses.

Viandes

BarreadoBarreado : il s'agit d'un plat traditionnel du littoral de l'État du Paraná , à base de viande boeuf ou de porc. Son origine est açorienne. La cuisson de la viande doit durer plus de 20 h pour que la viande soit délitée. Cette viande est servie avec du riz et de la farine de manioc. On se sert de la viande avec sa sauce et on y ajoute une grande quantité de farine afin que le tout forme une pâte solide. Le tout est agrémenté de banane et d'orange.

Frango churrascoFrango churrasco :  ou poulet braisé. Il s'agit de morceaux de poulet badigeonné d'un mélange de paprika, d'eau et de piri piri et cuit au barbecue.

Acarajé : est un beignet fourré de bobó de camarão (pâte de crevettes et de farine de manioc) et de légumes en morceaux (tomates vertes et rouges, poivron...), garni de crevettes et fortement assaisonné. C'est une spécialité de Bahia qui tient son nom de l'africain, contraction de àkàrà (boule de feu) et de je (manger).

Buchada de carneiroBuchada de carneiro : panse de mouton farcie aux tripes et abats, préparée en ragoût.

Carne de sol :  ou viande du soleil est une viande boeuf séchée, salée et boucanée.

ChurrascoChurrasco : plat typique de l'extrême sud du Brésil. Il se  prépare avec de la viande de boeuf, parfois de la viande d'agneau, du porc ou de la volaille, cuite sur des épées (longues brochettes) placées au-dessus du feu. La viande est fortement salée. Une fois cuite, la viande est découpée en lamelles et est consommée avec de la farine de manioc ou du pain. On accompagne la viande d'une sauce piquante à base de piments rouges, d'huile d'olive, de vinaigre et de vin blanc.
Peu à peu d'autres régions se sont appropriées le churrasco et ont crées leur propre façon de cuisiner, comme à São Paulo où la viande est disposée sur des grilles. Les pays adjacents comme l'Argentine, l'Uruguay et le Paraguay, ont eux aussi adapter leur propre version du churrasco. On appelle "churrascaria" le restaurant spécialisé dans ce mode de cuisson.

Coxinha : petit beignet fourré de viande de boeuf, avec ou sans fromage (catupiry, fromage fondu) qui sert d'en-cas "lanche" et que l'on trouve partout au brésil. Il a une forme de poire en pointe.

Pastéis : ils sont vendus sur les marchés, les foires, d'ailleurs on les appellent "pastéis de feira" ou "pastel de foire". Les enfants en raffolent!  Ce sont des de petits chaussons fourrés à la viande, la morue, aux coeurs de palmiers, ou bien à la tomate et au fromage fondu et parfumés au cachaça qui leur donne un léger croustillant.

SarapatelSarapatel : coeur et foie de boeuf aux tomates, piments, oignons en sauce.

Galleto al primo canto : coq préparé à la braise avec du vin blanc et de l'huile.

Empadão : c'est un plat traditionnel de la cuisine portugaise qui est très populaire au Brésil. il s'agit d'un plat préparé avec de la purée de pommes de terre et de la viande de boeuf hachée. Mais il existe des variantes au thon, à la crevette, au poulet ou à la morue. Le remplissage du plat se fait d'une couche de pommes de terre dans le fond, puis d'une couche de viande hachée, puis à nouveau d'une couche de pommes de terre. On recouvre cette dernière couche d'oeuf battu qui va former une croûte pendant la cuisson au four. On sert ce plat accompagné de divers légumes.

FeijoadaFeijoada : c'est le mets national du Brésil semblable au Cassoulet français. Il est préparé à base de haricots noirs (feijão : haricot en portugais), de riz et de viande de porc.
La viande salée et la viande séchée, ainsi que les diverses parties du porc (queue, oreilles, peau, pattes, os...) sont cuits ensemble. Les haricots noirs sont cuits à part. Puis le tout est mélangé dans un grand bouillon avec des herbes afin qu'un échange de saveurs s'effectue. Puis la viande et les haricots sont ensuite séparés (ou non) à nouveau avant d'être servis.
Le riz blanc, les haricots et la viande sont servis séparément et mélangés dans l'assiette.
Au Brésil, le plat est accompagné d'oranges coupées en tranches et de farofa (farine de manioc mise à revenir dans un peu d'huile de palme avec du bacon coupé en petits dés et/ou d'oignons émincés, dés de tomates et des herbes à volonté. Peu onéreux, ce plat est apprécié de tous.

Pernil assadoPernil assado : spécialité de Paulista et mineira. Jambon entier, rôti, avec farofa et couennes grillées.

Carne-seca com quibebe : il s'agit de viande des grisons dessalée accompagner d'une purée de potiron et d'oignons.

Bife acebolado : ce sont des escalopes de boeuf assaisonnée d'un mélange de bouillon de viande, d'ail et de sauce soja et cuite à la poêle. Lorsque la viande est presque cuite on ajoute des oignons préalablement coupés en julienne et on ajoute un peu de sauce soja pour que ceux-ci prennent une légère couleur brune en dorant et un délicieux goût. On accompagne traditionnellement ce plat de riz et de frites.

Poulet bahianais : Poulet mariné (marinade : jus de citrons, ail haché, feuilles de laurier, brins de thym, sel, poivre) pendant 2 heures et cuit avec des tomates, des poivrons verts, des oignons, des petits pois, des fines herbes hachées et du vin blanc.

Poissons et fruits de mer

Cuscuz : le cuscuz est la forme brésilienne du couscous nord-africain.
- Le cuscuz du sud (ou cuscuz paulista) : il s'agit d'un gâteau fumé de semoule de maïs, aux crevettes et aux sardines, parfois accompagné de poulet ou de poisson, parfumé aux épices et accompagné de légumes.
- Le cuscuz du nord (ou cuscuz nordestino) : il s'agit d'un pouding fumé fait de farine de tapioca et de sucre et humecté avec du lait de coco. C'est un petit déjeuner populaire.

Tigelada de morue : La morue est pochée, égouttée, on lui retire la peau et les arêtes, on l'effile. On fait revenir de l'oignon, de l'ail dans de l'huile d'olive et on ajoute ensuite de la tomate, de la coriandre, du sel et du poivre. On incorpore la morue effilée et on laisse refroidir. Séparément on  bat des oeufs avec de la maïzena et une pincée de sel et on incorpore la moitié de cette préparation à la morue. On place le mélange de morue dans un plat à four légèrement huilé et on recouvre avec le reste du mélange aux oeufs. On saupoudre le tout de fromage râpé, on parsème d'olives vertes dénoyautées et on enfourne au four durant 30 minutes. C'est délicieux!

Filets de merlan à la brésilienne : c'est une recette simple de filets de merlans cuits au four avec des oignons détaillés en fines lamelles et recouvert de lait de coco et de coulis de tomate. Ce plat s'accompagne de riz et de haricots rouges.

Moqueca de peixeMoqueca de Peixe : ou Moqueca de poisson est un plat de la région de Bahia. Il est un exemple de l'influence africaine dans la gastronomie brésilienne. On laisse mariner durant deux heures des médaillons de poissons (lotte, thon...) avec de l'ail, de la cebette, de la coriandre, du sel et du jus de citron. On place ensuite le poisson et sa marinade dans une terrine, avec des tranches épaisses de tomate et d'oignon. On ajoute un filet d'huile de palme. On cuit le tout au four. On ajoute en fin de cuisson du lait de coco pour adoucir le goût de l'huile de palme. La moqueca est servie généralement avec du riz blanc cuit pilaf.

Salgados : petits en-cas qui se présente sous la forme de beignets salés à la viande, au poisson, au fromage ou aux légumes, que l'on déguste sur place ou que l'on peut également emporter.

Accompagnements

Farofa : farine de manioc servie en accompagnement. Elle est préparée avec de la semoule de manioc frite dans du beurre ou de l'huile à laquelle on peut ajouter des ingrédients aussi divers que du maïs, du bacon, de la viande fumée, de la saucisse, des oeufs, des haricots, des herbes, etc. La farofa accompagne généralement la feijoada, les viandes. De coût peu élevé et riche en hydrates de carbone (glucides), la farofa est un mets courant parmi les classes sociales les plus modestes qui au travail ont une activité physique intense.
La farofa, mélangée avec des abats de volaille, sert traditionnellement de farce à la dinde de Noël.

Virada a paulista ou mineira : purée de haricot.

Arroz com linguica : risotto à la Brésilienne. Il s'agit d'un risotto de saucisses fumées et de bananes frites.

VatapaVatapá : purée à base de mie de pain ou de farine de blé et de crevettes, lait de coco, épices, gingembre, noix de cajou. Plat originaire de Bahia.

Pirão mole : il s'agit purée moelleuse réalisée avec de la farine de manioc, de l'oignon, de la coriandre fraîche et de l'huile d'olive.

Légumes

Patates doucesPurée de patates doucesGâteau de patates douces

Patate douce : au Brésil, on consomme beaucoup la patate douce (Batate doce). On en fait des purées, des gâteaux, des pains. Dans les campagnes, on la mange écrasée avec du lait au petit déjeuner ou au dîner.

ManiocAipim : nom du manioc dont il existe plusieurs variétés. On la mange de partout au Brésil, elle est incontournable. En légume frit ou accompagné d'une sauce.

Dendém : fruit d'un palmier dit "dendé" aux Antilles. On extrait de ce palmier une huile de palme, très utilisée dans l'état de Bahia. On l'utilise quotidiennement en cuisine.

Feijão d'Angola :  ou pois d'Angola, moins farineux que le "petit pois", non sucré. On le cuisine toute l'année, mais particulièrement  à Noël, avec de la viande de porc.

Feijoadas fradinhoFeijão fradinho,  haricot sec qui possède une tache sombre à une de ses extrémités. On l'appelle aussi "feijão mulatinho", préparé généralement avec le manioc, son goût est différent du haricot noir ou du haricot coque.

IgnameInhame (igname), plante à rhizome dont il existe des centaines de variétés dont seulement quelques-une sont comestibles. Farineux, dont le goût rappelle la châtaigne, tendre, sucré parfois. La chair, selon les variétés est blanche, jaune, ivoire, rosée ou rose brunâtre. L'igname est riche en amidon. On le consomme cuit, braisé, frit. C'est de l'igname qu'est tiré la fécule appelée arrow-root.

potironJerimum (potiron exotique),  appelé giromon aux Antilles françaises. On le cuisine quasi quotidiennement, notamment à Salvador.

Pimenta-de-cheiro, piment vert, jaune, rouge, orangé, parfois brun qui embaume mais au goût très piquant. A ne pas confondre avec " pimenta-do-reino", le poivre.

GomboQuiabo (gombo), légume long, vert, qui pousse en arbuste. On le consomme cuit, d'aspect gluant mais excellent, généralement accompagné d'une sauce au citron ou mêlé à d'autres légumes.

Fromages

Catupiry : marque de fromage très célèbre au Brésil, crée en 1911 par Mario et Isaira Silvestrini, un couple d'immigrants italiens installés dans la station hydrothermale de Lambari, dans l'État du Minas Gerais. C'est un fromage crémeux, savoureux. On l'associe au Brésil à de nombreux plats comme la pizza, la lasagne, le pastel (sorte de samosa).

Prato Lanche : fromage brésilien au lait de vache, à pâte pressée non cuite. La pâte est tendre et onctueuse à saveur douce. La croûte est jaune, fine, brillante, la pâte est ivoire.

Queijo mineiro : fromage qui est un aliment de base dans les familles de la région de Minas Gerais au Brésil, ou l'on produit là-bas, plus de café et de lait que dans n'importe quel autre état du pays. Ce fromage est fabriqué par de très nombreux petits producteurs. c'est un fromage au lait de vache, mou, humide, à saveur salée mais douce, avec une note de citron. En vieillissant, il devient jaune et blanc au coeur du fromage. Sa saveur alors est plus piquante et développe une légère amertume. C'est un fromage consommé généralement au petit déjeuner avec un peu de pain. Il est utilisé également pour farcir le traditionnel "pão de queijo", boules de pains farcies au fromage.

Prato esferico : fromage brésilien à pâte pressée non cuite, au lait de vache entier ou peu écrémé. La pâte est assez grasse. Elle est affinée de 40 à 45 jours. Il possède une saveur douce. Son nom indique la rondeur de sa forme. C'est un fromage de base de l'alimentation brésilienne.

Queijo prato : fromage au lait de vache pasteurisé, à pâte pressée non cuite, à saveur douce, originaire du Minas Gerais au Brésil. Il a fait son apparition, il y a environ un demi siècle grâce à un immigrant, M. Niesler, technicien laitier qui se fixa dans le sud du Minas Gerais. Cette famille de fromage regroupe trois variétés : Prato Cobego, Prato Esferico et Prato Lanche.

Requeijão cremoso : fromage très populaire, fabriqué aujourd'hui industriellement. Son apparition est lié à un immigrant italien du nom de Mario Silvestrini, créateur de ce fromage. La recette de fabrication est secrète et c'est l'industriel Catupiry qui le produit. C'est un fromage blanc, mou, piquant et crémeux, qui se tartine aisément. On le déguste sur du pain ou des biscuits salés. Il sert de garniture à des pâtisseries salées ou des pizzas. On le consomme également en dessert. C'est un fromage frais du Minas Gerais au lait de vache.

Queijo coalho : est un fromage ferme au lait de chèvre et salé fabriqué traditionnellement dans le sertão semi-aride du Nord-Est. Ce fromage à la particularité de pouvoir se griller au feu sans qu'il fonde. On l'utilise lors des barbecues pour garnir les brochettes. C'est un fromage obtenu par fermentation et coagulation. On ajoute au lait le "caalho" ou rénine, une enzyme digestive que l'on trouve chez les mammifères comme la vache, qui précipite le lait et retient la graisse. la coalhada est ensuite coupée en morceau et pressée avant d'être salée. C'est un fromage qui se conserve longtemps, même à température élevée

Queijo do Serro : fromage de forme cylindrique, de 15 cm de diamètre sur 5 cm de hauteur. La pâte est blanchâtre, ferme, et de saveur légèrement acide.

Les fruits

on trouve de nombreux fruits tel que :  

MangueCocktail de crème de mangueConfiture de mangues

La mangue (manga), préparée en tranches comme dessert, en jus de fruit pour des cocktails, en confiture. Riche en vitamines et protéines. C'est un fruit charnu, d'un poids variant de 300g  à 2 kg. C'est une drupe dont la chair orangé adhère à un large noyau plat. Son goût est sucrée, onctueux, et possède une saveur de pêche et de fleur, parfois légèrement poivrée. Selon les variétés ou lorsque le fruit est trop mûr, la chaire devient parfois filandreuse. Son écorce peut être de couleur jaune, verte ou rouge et n'est pas comestible. Elle contient des substances irritantes. Quelques variétés de mangues du Brésil : Kent, Ataulfo, Bonbon, Corne, Francique, Saobot.

MelonsMelon farci aux fruitsMelon surprise

Le Melon (melão), savoureux, parfumé, sucré, il est souvent ajouté aux cocktails de fruits. Le fruit mûr se mange cru, soit en entrée, soit en dessert. On peut cuire le melon, en faire des compotes et des confitures.

PastèqueConfiture de pastèqueLe melon d'eau (melancia), ou pastèque. Servi en jus. Il s'agit d'un gros fruit lisse, à chair rouge, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges. Le fruit pèse généralement, à maturité entre 5 et 20 kg. Elle est composée de 92 % d'eau, est peu calorique, riche en antioxydants et vitamines C, B1, B6, A.

RaisinsCocktail raisiins et framboisesConfiture de raisins

Raisin (uva tropical), délicieux raisins de dessert à grosses grappes. On en fait également des jus de fruits. Il est riche en vitamine A, B, C.

Noix de cocoNoix de coco cocktailPoulet à la noix de coco

La noix de coco : les brésiliens savourent le lait de coco à même la noix sur les plages. Certes, l'eau qu'elle contient est consommée comme boisson rafraîchissante. Mûre, l'amande de noix de coco est comestible et sert d'ingrédient à de nombreuses recettes de cuisine tropicale en raison de son parfum caractéristique. En petits morceaux, la pulpe de noix de coco peut accompagner une fondue au chocolat, râpée elle s'utilise dans les sauces au curry pour accompagner les poissons, l'agneau ou le poulet. Blanche ou grillée, elle s'utilise fréquemment dans les desserts comme les biscuits congolais, les tuiles, les glaces, les cakes et quatre-quarts, et pour la décoration des gâteaux.

Fruits de la passionTatin aux fruits de la passion et à l'ananasLe fruit de la passion (maracujá), préparé en jus rafraîchissant (légèrement acide), en crème dessert, en mousse, sorbet, sirop. Il est originaire du Paraguay, Brésil et Nord-est de l'Argentine. Il  existe une centaine de variétés de fruits de la passion. Ce fruit est riche en vitamine A et C.

AnanasSauté de dinde à l'ananasPurée à l'ananas

Soupes de violettes à l'ananasConfiture d'ananas à la vanilleAnanas meringués

L'ananas (abacaxi), c'est l'ananas panache (Ananas comosus). l'ananas est originaire d'Amérique du Sud (nord du Brésil), d'Amérique centrale et des Caraïbes. Le mot ananas vient du tupi-guarani et signifie "parfum des parfums".  Fruit de dessert ou du petit déjeuner, on l'utilise également pour attendrir la viande. Il accompagne les viandes et les poissons dans la cuisine tropicale. Il est très sucré et moins acide que celui des Antilles. On en fait des jus, compotes, glaces.
- Le "Cayenne lisse" est la variété la plus cultivée. Il est ferme, acide, à chair jaunâtre assez fibreuse, aux yeux plats. Il est assez gros, et est coloré d'orangé vers le plumet lorsqu'il atteint sa pleine maturité.
- L"'Ananas bouteille", de Guadeloupe est spécifique à cette île.
- Le "Spanish", à peau pourpre, chair jaune pâle, fibreuse et acidulée.
- Le "Mordilonus-Perolera-Malpure" est gros, allongé, à chair sèche et cassante, et peut atteindre 4 kg. Il provient d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale.
- Le "Pernambuco", à chair jaune ou blanchâtre, très sucrée, douce et peu acide vient d'Amérique du Sud et Centrale et de Malaisie.
- Le "Queen" est moins connu, plus petit, avec des yeux proéminents, une chair jaune pâle, une saveur douce et une texture croustillante.
- A la réunion, on trouve le "Queen Victoria", un ananas tout petit à feuilles dentelées très piquantes. Il est acidulé et à un goût de bonbon.
- Le "Victoria" est cher et rare, c'est aussi celui dont la chair est la plus savoureuse. Il est cultivé sur l'île de la Réunion et à l'île Maurice. L'ananas Victoria est le seul au monde à avoir obtenu le Label Rouge en 2006.

Au brésil, l'ananas est souvent grillé au barbecue, c'est un délice. Chacun à sa recette pour parfumer l'ananas : rhum, cassonade, cannelle, sauce piquante, noix de coco...Ou l'accompagné d'une  boule de crème glacée ou d'un coulis de fruits.

Banane plantainBanana splitGâteau de bananes aux airelles

Banane au jambonSalade de bananes et de manguesCoulis de banane

La banane (banana), fruit très nourrissant et riche en vitamines. On raconte qu'il en existe 36 espèces au Brésil (plantain, cavendish, rose, pomme...). On la consomme crue, frite, grillée, bouillie, étuvée, mûre, verte.  La chair est fibreuse, sèche, sucrée ou non sucrée. La rose est très parfumée. La banane légume est la banane plantain, plus grosse mais moins sucrée. Avant de la cuisiner, il faut la plonger pendant 5 minutes dans de l'eau bouillante salée. On en fait de délicieuses confitures, des gratins, des beignets, des soufflés,des tartes, des gâteaux. On la consomme saupoudrée de gingembre ou de cannelle, arrosés de cassonade et délayée dans un peu de jus de citron, flambée. Elle est délicieuse en accompagnement du poulet. On peut la cuire avec ou sans la peau. La banane est un aliment de base de la cuisine brésilienne.

GoyaveLa goyave (goiaba), au Brésil, elle est ronde ou ovale, de 3 à 10 cm de diamètre, plutôt jaune avec une pulpe rose orangé qui contient plusieurs petits grains durs. Son odeur est forte et caractéristique. Elle est riche en vitamines A, B, C. Elle contient également une quantité importante de calcium, ce qui est peu courant dans un fruit. Le jus, blanc ou rose est couramment servi au petit déjeuner, il est rafraîchissant. On l'utilise pour faire des sorbets et glaces, des confitures, des conserves de fruits, du sirop. La gelée de goyave est très appréciée dans les pâtisseries.

GuaranaGuaraná : souvent proposé en jus dont la couleur peut varier du rose au rouge. Le guarana est un arbuste originaire de l'Amazonie brésilienne. Sa graine contient la plus forte concentration en caféine au monde. Son goût est âpre, rappelant celui de la terre, mais sa saveur est très caractéristique. Le fruit de couleur rouge, laisse apparaître, lorsqu'il est mûr, une chair blanche ainsi que des graines. Une forme de soda, très populaire au Brésil et appelée uniformément "guarana" est synthétisée à partir d'extraits de la plante.

Canne à sucreLa canne à sucre (cana) : très sucrée. Cultivée pour ses tiges, dont on extrait du sucre. Le jus de canne est extrait par passage des tiges de canne à sucre dans une presse. Ce jus appelé vesou contient 70 % d'eau, 14 % de saccharose, 14 % de matière ligneuse et 2% d'impuretés. Il est consommé comme boisson dans de nombreux pays souvent accompagné d'un peu de jus de citron et de glace pilée (guarapa)

Pitanga : fruit au goût de citron. En Tupi-guarani, pitanga signifie "rouge". C'est un petit fruit en forme de bouton rougeâtre à saveur aigre-douce qui pousse sur un arbuste originaire du Brésil. Les feuilles de la plante sont odorantes quand on les froissent. On l'appelle également "cerisier de Cayenne". On en fait des tartes, des gelées, des confitures, des sorbets, des friandises, des boissons ou à déguster tel quel,  cru. Il existe également une liqueur "le cognac de Pitanga" qui est considéré comme ayant des vertus aphrodisiaques. Les feuilles de l'arbre sont traditionnellement utilisées pour couvrir les sols des processions des rites religieux du Candomblé du folklore afrobrésilien.

AnoneAnone (anona), on lui donne aussi le nom de "Pomme Cannelle". Fruit d'un arbre originaire du Pérou, elle fait la taille d'une orange, à un aspect bosselé et une teinte verte virant au brun noirâtre quand elle est bien mûre. Sa pulpe, blanche et juteuse, doit être débarrasser de ses graines noires, indigestes. Elle à une saveur aigre-douce et un parfum de rose.
Il existe plusieurs espèces d'anones :
- Le cachiman (coeur-de-boeuf) est plus gros et moins parfumé.
- La chérimole, possède un goût délicat.
Corossol- Le corossol, a la peau hérissée de petites pointes et peut atteindre 2 kg.
L'anone se sert fraîche, coupée en deux. On mange sa pulpe à la petite cuillère. On l'utilise surtout pour la réalisation de sorbets et de salades de fruits, de compotes, de confitures, de gelées.

JacqueJaque (jaca), fruit du jaquier. C'est une espèce proche de l'arbre à pain. Elle contient un jus laiteux et gluant. La pulpe est farineuse, blanchâtre, sucrée. Elle est nourrissante. Elle pèse généralement plusieurs kilos (de 1 à 25 kg). On la consomme crue ou préparée en confiture. Le fruit vert peut être préparé haché menu, en plat salé. Les graines sont toxiques crues mais sont comestibles cuites quand elles sont grillées ou bouillies. Leur goût rappelle celui de la châtaigne.
Il existe plusieurs jacques :
- la jaque dur dont les fruits restent fermes à maturité.
- la jacque sosso aux fruits à chair plus molle.
- la jacque miel à jus très sucré.

PapayeLa papaye (mamão), fruit comestible du papayer (Carica papaya), originaire du Mexique, très sucré, peu calorique, servi généralement au petit déjeuner avec un filet de citron, car nutritif. On en fait des confitures, des milk-shake. c'est une baie savoureuse, généreuse en saveur complexe, ovoïde d'un poids moyen de 1 kg mais pouvant peser jusqu'à 5 kg. Cette baie renferme de nombreuses graines noires entourées de mucilage. On peut les consommer tel quel en assaisonnement, elles ont un goût poivré légèrement sucré. La papaïne présente dans la papaye verte peut servir à attendrir la chair des pieuvres misent à mariner avec des morceaux de papaye verte.

Prune de cythère (Jenipapao), à goût âcre et à forte saveur, à odeur de pomme et peu sucrée. C'est un fruit charnu, une drupe jaune-orangé, ovoïde, de 7 à 8 cm de long pour 4 cm de diamètre. Sa peau est comestible mais très acide. La chair est jaune. Ce fruit possède un gros noyau central hérissé de pointes filamenteuses. On la consomme cru, malgré son acidité qui surprend, en confiture, en jus épais très rafraîchissant accompagné d'un zeste de citron vert, en granité et sorbets.

AvocatsGuacamoleAvocats sautés et gratinés

L'avocat (abacate) : texture crémeuse, servie au petit déjeuner. On en fait de délicieux milk shake. Présent dans de nombreuses salades ou mélangé au manioc, en purée, en guacamole. Mais également en dessert, saupoudré de sucre. L'avocat est une grosse baie avec un gros pépin; en effet, la graine qu'il renferme évoque celle d'un noyau, alors qu'elle est en réalité biologiquement un pépin. Un avocat pèse environ 150 à 250 g mais il existe des variétés plus grosses (plus de 1 kg) ou miniatures : avocats-cornichons. La chair de l'avocat est très grasse. Les végétariens l'utilisent comme substitut à la viande. Il existe une dizaine de variétés d'avocats commercialisées (Hass, Fuerte, Ettinger, Nabal, Lula, ...) et quelques-unes plus rustiques qui peuvent résister à des températures de -7° C (Clifton, Duke, Ganter, Gottfried, Ignacio, Mayo, Mexicola, Northrop, Puebla, Stewart, Teague, Topa topa, Walter Hole, Zutano, ...).

OrangesMarmelade d'orangesOranges en salade

L'orange (laranja), orange que l'on voit parfois verte sur les étals. Elle est juteuse, sucrée, servie généralement le matin en jus ou en tranches fines. C'est un agrume que l'on utilise dans les salades de fruits, les confitures, les pâtisseries. Elle accompagne aussi certains plats, comme un légume. On en fait aussi des liqueurs. On utilise également le zeste en confiserie. Il en existe de nombreuses variétés.
Les principales variétés du Brésil sont :
- la Pera (qui ressemble beaucoup à la Valencia)
- l'Hamlin
- la Parson Brown
- la Natal.

JabuticabaJabuticaba : un lointain parent du raisin, plus sucré, à chair plus dense. On l'appelle également "Guapuru" ou "vigne brésilienne". C'est un petit arbre à fruits natifs de la région du Minas Gerais, dans le sud-est du Brésil. Le fruit est noir-pourpre, mesure 3 à 4 cm de diamètre et contient de un à quatre grosses graines. Sa pulpe est blanche et sucrée ou rose et gélatineuse. Le Jabuticaba est un fruit commun sur les étals de marché brésilien. Il est consommé cru. C'est un fruit qui fermente 3 à 4  jours après sa cueillette, c'est pourquoi il est souvent utilisé dans la fabrication de confitures, de tartes, de jus, de vins forts et de liqueurs. Son nom dérive des vieux termes tupi Jabuti (tortue) et Caba (lieu), ce qui signifie "le lieu où on trouve des tortues".

MûresGelée de mûresMûre (Amora), La mûre est un faux-fruit, composée de sortes de baies formées par le périanthe devenu charnu et portant un petit akène qui est le vrai fruit, et accolées les unes aux autres comme les fleurs sur l'épi. Ces fruits sont clairs ou foncés selon les espèces. On l'utilise en sirops, confitures, gelées, sorbets, tartes.

Camu-camu ou Myrciaria dubia est un arbre originaire de la forêt amazonienne, de la même famille que la goyave. Très riche en vitamine C (20 à 30 fois plus qu'un kiwi). C'est un fruit de 2 à 4 cm de diamètre, de couleur rouge-orangé au goût acidulé. On l'utilise comme substitut du citron pour son acidité.

Genipa ou Quenette des AntillesGenipa, Genipa americana, ou "quenette des Antilles", "Jagua" ou encore "Huito". La baie mesure environ 5 à 8 cm de diamètre. La graine est enveloppée dans une écorce épaisse verte. Elle est pulpeuse, de couleur chair et possède un saveur légèrement sucré. Elle présente parfois deux noyaux.
On l'utilise pour réaliser des boissons, des confitures...Attention le liquide teint la peau en noir et met une quinzaine de jours à disparaître. Le jus du jeune fruit est clair, mais sur la peau une réaction chimique crée une couleur bleu nuit comme un tatouage.

CupuaçuCupuaçu, Theobroma grandiflorum, mot d'origine tupi, ce fruit ressemble beaucoup au cacao. Il est originaire du sud et du sud-est de l'Amazonie brésilienne, en particulier des régions du Pará et du Maranhao. On mange sa pulpe blanche et sucrée. Le fruit du cupuaçu est une cabosse ronde à oblongue, couverte d'un duvet brun. Cette cabosse peut atteindre 20 cm de long pour 10 cm de diamètre et peser 1 à 2 kg. Le péricarpe solide forme une coque épaisse de 4 à 7 mm qui renferme une cinquantaine de fèves entourées d'une pulpe blanche mucilagineuse, acide et aromatique. La pulpe blanche est fréquemment utilisée pour la confection de desserts, jus, crèmes glacées, bonbons, confitures, liqueurs, etc. Son odeur est caractéristique. Les fèves du cupuaçu sont utilisées dans certaines régions du Brésil (vallées Solimões, Madeira, et Tocantins d'Amazonie) pour la confection d'une variété de chocolat, appelée localement "cupulate". Le beurre de cupuaçu et sa pulpe sont également utilisés en cosmétique et en médecine traditionnelle.

AcerolaAcerola (cerise du pays), elle est rafraîchissante, sucrée, un peu acide quelquefois. Le fruit est riche en vitamine C. Cette cerise de 1 cm de diamètre environ (Malpighia Glabra) est utilisée pour la réalisation de jus très rafraîchissants. Le Brésil est le premier producteur mondial d'acerola. On l'appelle également "Cerise des Barbades".

MatéMate : Yerba maté,  est une herbe légèrement caféiné utilisé pour faire le thé glacé. Elle est appelé parfois "thé du Paraguay", "thé des jésuites" ou encore "thé du Brésil". Les feuilles sont torréfiées et pulvérisées et infusées dans de l'eau chaude. C'est une boisson stimulante, aux effets semblables à ceux du café ou du thé. Le mot maté vient du quechua mathi, qui désigne une sorte de calebasse, récipient traditionnellement utilisé pour boire le maté et toujours utilisé. Cette boisson a un goût fort et amer. On la boit au travers d'un tube métallique qui sert aussi de filtre, "la bombilla". Pour savourer le maté, les gauchos se mettent en cercle et se passent la boisson de main en main selon un rituel précis qui invite, par exemple,  les participants à faire circuler la calebasse dans le sens anti-horaire afin de faire passer le temps moins vite.

CajouLe cajou (caju), ou "pommier-cajou" est cultivé dans le nord et le nord-est du Brésil. Le cajou (Anacardium occidentale) est riche en vitamine C. On extrait de son pédoncule un jus âcre et peu sucré. On en fait des confitures. Les fruits possèdent une coque âcre et toxique qui abrite une amande blanche, comestible, la noix de cajou. Ils se forment sous un pédoncule gonflé, charnu et juteux nommé "pomme de cajou" qui ressemble à un poivron de couleur jaune, orange ou rouge, de taille variable. L'usage le plus connu est la consommation de l'amande du fruit : la noix de cajou, qui fait l'objet d'un commerce international. Le pédoncule gonflé, ou faux-fruit, peut être mangé frais, séché, cuit pour confiture ou sirop, voire utilisé pour parfumer des boissons alcoolisés. Les jeunes rameaux et feuilles peuvent être consommés comme légume.

CaramboleCarambole (carambola), Averrhoa carambola, il a une saveur aigre-douce. Il est peu calorique, riche en vitamine C, il est rafraîchissant. Le carambole est une baie en forme d'étoile et contenant des graines plates. Selon les variétés, plus ou moins acidulées, il est utilisé frais, en jus, salade de fruits, sorbets, confitures ou dans des sauces. Il est également utilisé pour décorer des plats et desserts.

Abricot paysL'abricot pays (abricó), il n'a rien à voir avec l'abricot que l'on trouve en France. Toutefois sa pulpe est orangée mais sa peau ressemble à une écorce marron. Cette abricot pays (Mammea americana) est originaire de l'Amérique centrale. Il peut peser jusqu'à deux kilos. on l'utilise pour faire des confitures, des jus de fruits et des sorbets.

Baie d'AçaïAçaï : Euterpe oleracea, espèce de palmier originaire de l'Amérique du Sud. Les fruits sont rouges pourpre tirant sur le violet et font de 1 à 2 cm de diamètre. Il ressemble à une myrtille, avec un goût de chocolat. Très calorique. On le consomme en milk-shake mélangé au guarana. Il est vendu sur les plages sous forme de sorbet. Les baies d'açai sont également utilisées pour la préparation de boissons énergisantes.
Acai na tigela : (littéralement acai servies dans un bol), se prépare battue en sorbet avec du sirop de guaraná et accompagnée de bananes tranchées et de muesli.

Desserts

Pudim de leitePudim : ce flan sucré est un dessert brésilien fait de lait, d'oeufs et de sucre. Son nom lui vient directement du mot anglais pudding.

QuindimQuindim : dessert originaire du Nord-est du Brésil. Il est composé de jaunes d'oeuf, de sucre et de noix de coco râpée.

Charlotte brésilienne : il s'agit d'une charlotte faite de mousse au chocolat noir et de mousse au café. Les bords de la charlottes sont réalisées avec des biscuits à la cuiller ou des langues de chat.

Le brésilien : C'est un biscuit au café et à la crème au beurre.

Gâteau aux carottes : gâteau traditionnel brésilien, moelleux, aux carottes et glaçage chocolat. Les enfants en raffolent !

Beijus : du tupi biju qui signifie "gâteau". Ce sont des espèces de crêpes, pliées en deux, faites avec de la farine de manioc.

Gâteau brésilien à l'ananas : il s'agit d'un gâteau de pâte légère fourrer d'une crème brésilienne à l'ananas et au citron et décorer de noix de coco râpée.

Gâteau  brésilien à l'orange : il s'agit d'une génoise à l'orange et zeste d'orange.

Bolinho de chuva : Beignets brésiliens à la cannelle et au sucre. Ils accompagnent le café ou le thé.

Crèmes au chocolat à la BrésilienneBrigadeiro no copo : crème au chocolat préparée avec du lait concentré sucré, de la crème fraîche liquide, du chocolat en poudre et du beurre. Les enfants adorent ces crèmes. Pensez à la décorer de petites billes aux chocolat blanc et noir ou de paillettes de chocolat multicolore.

Salade carioca : il s'agit d'une salade de concombre émincé et de quartiers de pomelos, aromatisé à la menthe fraîche, au paprika et au sucre. Servir bien frais.

Dessert Bahianais : Il s'agit d'une mousse d'avocats et citron épicée au piment et parfumée à la menthe.

Flan brésilien au coco : dessert calorique. Ce flan est réaliser avec du lait de coco, du sucre, du lait concentré sucré, de la crème fraîche, de d'oeuf et décorer de noix de coco râpée.

Doce de banana em pasta : il s'agit d'une crème à la banane aromatisée à la vanille.

Doce de caju : compote sucrée de cajus.

Pé de molequePé de Moleque : friandise à base de cacahuète et de caramel, façon nougatine. Spécialité de Parati et Salvador.

Bolo do estudante : gâteau gélatineux à base de noix de coco, enrobé de noix de cajou. Spécialité de Parati et Salvador.

Picolé : sorbet de réalisation artisanale, qu'on suce sur un bâton comme un esquimau. Très désaltérant.

Romeo e Julieta : pâte de goyave que l'on déguste avec un fromage mineiro (genre Feta).

Canjica : dessert traditionnel des fêtes de São joao ,en remerciement  de la saison des pluies, et qui a lieu en juin, en plein coeur de l'hiver brésilien, dans le nordeste du Brésil. C'est une crème au lait à base de farine de maïs que l'on accompagne parfois de noix de coco ou  d'amandes.

Goyaves au four : dessert très simple à réaliser . Il s'agit de placer dans un plat allant au four des goyaves coupées en deux dans le sens de la longueur et de les recouvrir de miel liquide. Faites-les cuire 20 minutes et dégustez accompagné de sorbet à la framboise ou à la fraise.

Queijadinha : gâteau réalisé avec du parmesan râpé, de la noix de coco, des oeufs, du sucre, de farine, de beurre, de lait écrémé, de levure chimique.

Pain

Pao de queijoPão de queijo : petite boule de pain au fromage, à base de fécule de manioc, originaire de l'État du Minas Gerais. Il est fait de farine de manioc, d'oeufs, de sel, de lait, de saindoux, d'huile végétale et de fromage de lait de vache.
Le type de fromage varie en fonction de la préférence de chacun. Les plus utilisés sont la mozzarella, le parmesan, mais plus traditionnellement le fromage de l'État de Minas. Le fromage donne le goût typique de Pão de queijo, d'où son nom.

Confiseries

BrigaseirosBrigadeiro : (brigadier en français) ou "truffettes", confiserie typique des fêtes d'anniversaire surtout pour les enfants, inventée dans les années 1940. C'est une confiserie à base de lait concentré, de chocolat et de beurre. Son nom lui vient du fait qu'elle a été abondamment servie lors des deux campagnes électorales pour la Présidence de la République du Brigadier Eduardo Gomes. Malgré cela, ce dernier les a perdues les deux fois, la première fois face au général Eurico Gaspar Dutra, ministre de la Guerre de GetúlioVargas, la seconde fois face à GetúlioVargas lui-même.

CocadaCocada : friandise typique du Brésil faite de noix de coco râpée, de sucre et de lait. Elle peut être plus ou moins caramélisée.

PaçokaPaçoca : c'est une friandise brésilienne à base d'arachide, de farine de manioc et de sucre. Son nom vient du tupi et désignait un mets fait de viande séchée pilée avec de la farine de manioc.

Pipocas : pop corn.

Boissons

Caipirinha : il s'agit d'un cocktail à base de cachaça, de citron vert et de sucre de canne qui accompagne souvent la feijoada.

Caipirissima : cocktail à base de rhum, de quartiers de citron vert et de sucre de canne. Une variante du Caipirinha.

Batidas : la batida (du portugais bater : battre) est un terme générique désignant une famille de cocktails brésiliens à base d'alcool, de jus de fruit et de sucre. Ici, il s'agit de jus de fruits battus avec du cachaça et du sucre. Il est bu à l'apéritif et est souvent proposé dans les restaurants dans de grandes carafes. Une Batida authentiquement brésilienne doit être préparée fraiche, il est vrai qu'en Europe ce genre de cocktails est parfois aussi fabriqué industriellement, ce qui est inconcevable au Brésil.

CachaçaCachaça : alcool de canne à sucre. C'est une eau-de-vie brésilienne obtenu par fermentation du vesou, le jus de canne à sucre. C'est l'alcool blanc paysan par excellence. Il en existerait plus de 4000 sortes, fabriquées par quelques grandes entreprises qui distribuent leur produit à l'étranger mais surtout par de très nombreuses "maisons" locales. On la désigne aussi sous le nom d'aguardente (eau-de-vie) ou pinga (gnôle), elle peut s'appeler suivant les régions "branquinha", "caninha", "gas", "óleo"...
La cachaça est distillée à 40° et est immédiatement embouteillée. Le cachaça est l'ingrédient de base du cocktail "Caïpirinha".

Lait glacé à la noix de coco : filtrer le lait à sa sortie de la noix de coco. Décortiquer la pulpe et la mixer. Faire chauffer du lait écrémé et ajouter la pulpe de coco mixée. Mettre la préparation dans un linge propre au-dessus d'un récipient et tordre pour en exprimer un maximum de jus. Puis ajouter de l'eau de coco et mélanger. Pour terminer, ajouter du sucre, diluer avec un peu d'eau et mettre au frais durant une heure. Servir avec des glaçons.

Guarana, boisson gazeuseGuarana : boisson gazeuse rafraîchissante préparé à partir du guarana de la forêt amazonienne.

Maté : boisson coloniale traditionnelle. Il s'agit d'une infusion d'herbe maté (Yerba maté). On peut la consommer sous deux formes :
- Le chá maté, infusion de maté grillé, qui donne un breuvage de couleur brun foncé.
- Le maté de chimarão, qui est la boisson nationale du sud du Brésil, et qui est préparé avec du maté séché et haché, et préparé en infusion dans une petite calebasse individuelle (cuia).

Caldo de Cana : jus de la canne à sucre directement broyée et pressée dans des machines. On obtient un jus très sucré que l'on peut agrémenté de citron vert.

Coco verde : noix de coco verte décalotter à la machette dont on boit le lait à la paille.

Suco de caju :  le caju est le fruit de l'anacardier. On mange le fruit frais et on en fait des jus.

AntarcticaBohemiaXingu

Les bières : Antarctica, Bohemia, Brahma, Bavaria, Skol, Xingu. Elles sont servies givrée. Certains les accompagnent d'un verre de cachaça.

Le café : le brésil est le premier producteur mondial de café dont la majeure partie est produite dans sa zone côtière (Minas Gerais, Paraná, Santa Caterina, Sao paolo, Rio de Janeiro), où le climat est modéré. Il produit d'excellents arabicas.
Cachoeira da Grama couvre 165 hectares entre 100 et 1500 m d'altitude, près de la ville de Sao Sebastiao da Grama dans l'état du Sao Paolo, à la limite du Minas Gerais. C'est ici que l'on trouve les plus anciennes plantations de café du Brésil (certains caféiers de la Fazenda Cachoeira ont plus de 100 ans). On trouve dans ce café une douceur prononcée, un arôme d'eucalyptus et d'herbe fraîche.
Jabu Bird Special, probablement le meilleur café au monde, traité de manière surprenante par le tube digestif d'un oiseau, le Jacu. Il monte dans les caféiers et se gave de cerises de café mûres, préférant les cerises jaunes aux rouges. Il ne choisit que les meilleures. Longtemps considéré comme un prédateur dans les plantations de café, et donc pourchassé, il a dû sa nouvelle notoriété au fait que les cerises récoltées à la sortie de sont tube digestif, se sont révélées après lavage et torréfaction, extraordinairement savoureuses, d'un arôme à la fois subtile et puissant. Il est parfois comparé au Kopi Luak d'indonésie, café digéré par un petit rongeur et récolté dans des conditions similaires. Le café Jacu est produit dans la région de Pedra Azul de la province d'Espirito Santo au Brésil. Il est certifié organique et "biodynamique". Sa production se limite à quelques centaines de kilos par an et son prix est en rapport avec sa rareté. Ce café à du corps, une vivacité prononcée, un arôme de truffe noire, de pamplemousse confit et de noyau d'abricot.
Mais il en existe bien d'autres...

Vins

La viticulture au Brésil a été introduite au XVIIe siècle avec l'arrivée des colons européens, portugais, italiens et allemands. Les premières vignes ont été amenés par les Portugais en 1532 et ont été plantées dans le São Paulo. La fondation de missions catholiques par les jésuites, qui avaient apportés des vignes espagnoles, commença en 1626 dans le Rio Grande do Sul. Puis au cours du XVIII, ce furent les colons venus des Açores avec des boutures de vigne de Madère et de leur île qui donnèrent un nouvel élan au vignoble.
Puis en 1840, la plantation d'Isabelle (un cultivar de l'espèce Vitis labrusca) se développa massivement sur la côte sud du Rio Grande. A la fin des années 1870, le vignoble colonisa la Serra Gaúcha, où s'étaient installés des émigrés italiens. Certaines variétés italiennes et tannat ont été ajoutés par la suite. La production de vin de qualité n'a commencé que dans les années 1970, lorsque plusieurs entreprises vinicoles européennes ont apporté un savoir-faire et des équipements modernes de vinification.
encépagement : il est essentiellement de tradition allemande et italienne. On y retrouve aujourd'hui les cépages riesling, gewurztraminer, tannat, cabernet-sauvignon et gamay. Les vignobles de l'État de Santa Catarina bénéficient d'une terroir propice à l'élaboration de vins mousseux, certains vignobles de la région de Sao Joaquim produisent du vin de glace et des rosés.
La capitale viticole brésilienne est Bento Gonçalves, située à près de 400 km de l'Argentine et de l'Uruguay.
Moscatel de MioloLe Muskatel de la Miolo, un vin élaboré dans une région très proche de l'équateur, défie ainsi les principes géographiques classiques de la viticulture.

La production du Brésil en quelques chiffres :
Au total ce sont 90 000 hectares dont 40 000 de raisins de tables et 50 00 hectares de raisins pour l'industrie.
La production de vins fins (vinifera) représente 50  millions de litres.
La production de mousseux (vinifera) représente 10 millions de litres.
La production de vins de table (americana et hybrides) représente 300 millions de litres.
La production de jus de raisin (americana et hybrides) représente 150 millions de litres.
La production de brandy est d'environ 1 millions de litres.
Le Brésil est le 15e producteur mondial de vin et le 8e producteur mondial de raisin de table.

Régions vitivinicoles

Vale do São Francisco : le paysage est de la caatinga du Sertão du Nord-Est, dont des territoires des états du Pernambuco et Bahia séparés par le fleuve São Francisco.
Les principaux cépages sont  :

- Rouge : Syrah, Cabernet Sauvignon et Tempranillo.

Chenin blanc, Vale do São Francisco- Blanc : Moscatel, Sauvignon blanc, Verdejo et Chenin Blanc.

Un climat semi-aride et chaud, des vignobles irrigués par des gouttes à gouttes.
Elle produit 1500 hectares de raisins vinifera pour l'industrie et 11 millions de litres de vins fins et mousseux par an. 2 grands chais et 4 petites entreprises.

Planalto Catarinense : il s'agit de l'état de Santa Catarina où il y a les plus grandes altitudes (950 m à 1300 m). Le climat est froid et parfois humide. Ce sont 400 hectares de vignobles cultivés pour élaborer des vins fins et des mousseux.
Les principaux cépages sont :
- Rouge : Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Melot et Pinot Noir.
- Blanc : Chardonnay, Sauvignon Blanc, Moscato Giallo.

Campos Novos : ville brésilienne de l'intérieur de l'État de Santa Catarina. Elle est située à 947 m d'altitude.

Caçador : ville brésilienne de l'intérieur de l'Etat de Santa Catarina. Elle est située à 920 m d'altitude. Elle se situe dans la haute vallée du rio do peixe.

Campos de Cima da Serra : entre 950 et 1050 m d'altitude.
Les principaux cépages sont :
- Rouge : Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir.
- Blanc : Chardonnay et Sauvignon Blanc.
Le climat est froid et parfois humide. Les principales municipalités productrices : Muitos Capões et Vacaria. Ce sont environ 250 hectares de vigne.

Serra Gaúcha : entre 400 et 700 m d'altitude. Actuellement, il y a 5 micro régions délimitées :
- Vale dos Vinhedos
- Pinto Bandeira
- Monte Belo do Sul
- Altos Montes
- Farroupilha
Les principaux cépages sont : 

Casa valduga-Merlot-Serra Gaúcha- Rouge : Pinot Noir, Cabernet Sauvignon, Merlot, Tannat et Cabernet Franc.

- Blanc : Riesling italien et Chardonnay.

Le froid est moyen et le temps est parfois humide. C'est la plus grande région de production de vins du Brésil. On compte environ 150 chais qui font des vins fins et des mousseux. La production compte 44 millions de litres de vins vinifera, avec 5 000 hectares de vignobles.

Vale dos VinhedosVale dos Vinhedos : est la première région du Brésil à posséder une attestation d'origine géographique depuis 2001. La production annuelle des 37 chais tourne autour de 8 millions de litres.
Les cépages autorisés sont :
- Rouge : Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Tannat et Pinot Noir.
- Blanc : Chardonnay et Riesling italien.

Farroupilha :  est un quartier de la ville de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul.

Serra do Sudeste : entre 500 et 600 mètres d'altitude.
Les principaux cépages sont :
- Rouge : Barbera, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot et Pinot Noir.
- Blanc : Chardonnay, Malvasia de Cândia, Sauvignon Blanc et Riesling.
Le climat est sub humide avec des températures douces. Les principales municipalités productrices sont : Pinheiro Machado et Encruzilhada do Sul. Ce sont 300 hectares de vignobles.

Campanha : entre 100 et 300 mètres d'altitude. Les principaux cépages sont : 

Touriga NacionalPinot Noir-Campanha- Rouges : Cabernet Sauvignon, Merlot, Tannat, Tempranillo, Touriga Nacional, Petit Verdot, Pinot Noir et Gamay.

Pinot Grigio- Blanc : Chardonnay, Pinot Grigio, Sauvignon Blanc et Viognier.
Le climat est tempéré avec des étés secs. Les principales municipalités productrices sont : Candiota, Bagé, Dom Pedrito et Santana do Livramento.
C'est la deuxième plus grande région productrice de vins du Brésil. Il y a dans la région 5 chais avec 2000 hectares de vignes.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Comment faire murir plus rapidement les avocats ?

Si vos avocats manquent de maturité : enveloppez-les dans du papier journal. Ils vont mûrir pendant 1 jour ou deux à température ambiante.

Tous les trucs et astuces

Publicité