Recettes et fiches cuisine > beaujolais : toutes les recettes > beaujolais

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Beaujolais

Les Beaujolais accompagnent charcuteries, viandes blanches et fromages, les omelettes, quiches, cakes salés, les légumes, les ravioles, les volailles de caractère.

toutes les recettes de Beaujolais
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Dégustation

Le Beaujolais doit se déguster frais, à une température de 12 à 13° au plus.
Les crus qui vieillissent bien peuvent se consommer chambrés.

Que savons-nous sur le beaujolais?

Le territoire du Beaujolais est situé sur une vaste zone délimitée sur les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire. Le Beaujolais est influencé par des caractéristiques géologiques singulières : terrains argilocalcaires et gréseux, peu profonds au sud, sols cristallins légers et acides sur les hauteurs, au nord. La densité des vignes est l'une des plus fortes au monde : de 13 000 à 7 000 pieds à l'hectare autorisés par décret depuis quelques années. Il existe environs 3 000 exploitations viticoles dans le Beaujolais qui s'étendent sur 4 à 10 hectares.
Blancs, rosés ou rouges, les vins doivent titrer naturellement au minimum 10° d'alcool et ne doivent pas dépasser 13° lorsque la chaptalisation est pratiquée.

Les cépages :
En pratique, les blancs proviennent uniquement de Chardonnay et les rouges de Gamay noir à jus blanc mais les cépages Aligoté (blanc), Pinot noir et Pinot gris sont toujours autorisés.

En Beaujolais, avant que la législation et que le marketing ne s'en mêlent, les vignerons commençaient à porter le vin nouveau aux cafetiers vers la Toussaint et le vin terminait parfois sa fermentation alcoolique en cours de route ou sous le comptoir du cafetier !
Depuis 1951, le "Beaujolais nouveau" est vendu sous cette étiquette jusqu'à Noël, sa période de vente ayant tendance à se raccourcir d'année en année. Brouilly, Fleurie, et autres Juliénas sont bus avant même d'avoir eu le temps de se reposer de la mise en bouteilles.
Malheureusement, cette appellation fait oublier les autres vins du Beaujolais. Ceux qui, après un ou deux ans de bouteille, libèrent des arômes plus complexes et se comporte comme "un vrai vin".

Les appellations du beaujolais

beaujolais villageBeaujolais-Villages : à l'intérieur de la zone délimitée Beaujolais, une quarantaine de communes peuvent adjoindre leur nom à celui de l'appellation.
En pratique, ce droit est peu revendiqué. La dénomination globale "Beaujolais-Villages", plus communicante, est préférée.
Le degré alcoolique doit être compris entre 10,5° et 13.5°.

Les 10 crus du Beaujolais et leurs appellations d'origine contrôlée

 BrouillyBrouilly : le plus étendu des crus du Beaujolais. Il est ferme, corsé rappelle les fruits (pêche, prune), sa robe est d'un rubis profond. Son appellation d'origine contrôlée existe depuis octobre 1938. Pour accompagner une volaille.

ChenasChénas : racé, charpenté, tendre, vin de garde généreux à la robe rubis grenat. Notes florales (pivoine, rose), épicées et boisées lorsque il vieillit. Cépage : gamay noir à jus blanc. Décret de reconnaissance de l'appellation : 11 septembre 1936. Pour accompagner une côte de boeuf ou un magret de canard.

Côtes de BrouillyCôte de Brouilly : pourpre, élégant, nerveux avec un arôme de raisins frais, un parfum d'iris. Vin de garde. Décret de reconnaissance de l'appellation le 19 octobre 1938.

ChiroublesChiroubles : couleur rubis, il est souple, élégant, fin, fruité, arômes floraux (pivoine, muguet, iris, violette).Décret de reconnaissance de l'appellation : 11 septembre 1936. Pour accompagner les tartes salées et les pains de poisson.

FleurieFleurie : vin élégant, velouté, aux arômes floraux, fruités (iris, violette, rose fanée, pêche, cassis). Il est d'un rouge carminé intense. Décret de reconnaissance de l'appellation : 11 septembre 1936. Pour accompagner du veau en sauce.

JuliénasJuliénas : charnu, charpenté, aux arômes de fruits rouges (fraise, groseille) et de fleurs (violette, pivoine), de cannelle. A boire jeune ou après quelques années de bouteille. Décret de reconnaissance de l'appellation : 11 mars 1938. Pour accompagner les plats épicés, la cuisine asiatique, chinoise ou thaïlandaise.

MorgonMorgon : charpenté, charnu, d'un beau grenat, avec des arômes de fruits à noyaux mûrs (cerise, pêche, abricot, prune). C'est un vin de longue garde. Décret de reconnaissance de l'appellation le 11 septembre 1936. Excellent en accompagnement d'une viande de boeuf.

Moulin à VentMoulin-à-vent :  d'un rouge sombre, charpenté, aromatique (iris, rose fanée, épices et fruits mûrs). Vin de garde. L'appellation date de septembre 1936. Pour accompagner une viande d'agneau et le veau.

RégniéRégnié : le dernier né des crus du Beaujolais. Parfumé et rond, fin, notes fruitées (groseille, cassis, prunelle). Décret de reconnaissance de l'appellation : 8 décembre 1988. Pour accompagner le porc et les viandes blanches.

Saint-AmourSaint-Amour : vif, fin, équilibré, tendre, plus ou moins charpenté, à la robe rubis. Décret de reconnaissance de l'appellation : 8 février 1946. Pour accompagner la cuisine marocaine et indienne.

Ces vins n'ont pas à faire figurer le mot "Beaujolais" sur leur étiquette. Le degré alcoolique doit être compris entre 10.5° et 13.5°.

Les millésimes

Le millésime représente l'année de récolte des raisins ayant servi à produire un vin.
D'acceptable à exceptionnel, le millésime constitue un repère important pour apprécier la qualité d'un vin. Sachant qu'il exprime les conditions climatologiques d'une année, le millésime ne saurait cependant impliquer l'intégralité des milliers de cuvées produites en Beaujolais. Les nuances particulières à chaque terroir, le savoir-faire spécifique de chaque viticulteur ou de chaque négociant sont autant de critères à considérer.

Pour les Beaujolais et Beaujolais Villages :
Excellent :
1990 (avec une capacité de garde de 3 à 5 ans)
1995 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1997 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2000 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2004 (avec une capacité de garde de 1 à 3 ans)
2006 (avec une capacité de garde de 3 à 5 ans)

Exceptionnel :
1989 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1991 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2003 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2005 (avec une capacité de garde de 3 à 5 ans)

Pour les crus du Beaujolais :
Excellent :
1989 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1990 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1993 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1995 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1997 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
1999 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2000 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2006 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)

Exceptionnel :
1991 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2003 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)
2005 (avec une capacité de garde de plus de 5 ans)


Le saviez vous?

Il existe de nombreuses confréries liées au vin qui sont de joyeux rassemblements rappelant les antiques fêtes bachiques. Coutumes locales, rituels, manifestations culturelles ou gastronomiques y sont honorées.
La plus connue des confréries est sans doute "les compagnons du Beaujolais" qui convie alternativement chaque appellation du terroir lors de trois sessions annuelles au cuvage de Lacenas. L'une de leurs devises est "à tassée pleine, joie s'enchaîne".

Parlons cuisine

Le Beaujolais en cuisine

Boeuf bourguignon Boeuf bourguignon

Les Beaujolais accompagnent charcuteries, viandes blanches et fromages, les omelettes, quiches, cakes salés, les légumes, les ravioles, les volailles de caractère.
Les crus les plus corsés accompagnent parfaitement les gibiers.

Le Beaujolais primeur accompagne saucisses cocktails, saucisses de montbéliard, pâté en croûte, canapés, jambon cru ou fumé, viande des Grisons, salami, chorizo, poitrine fumé, rillettes, fromage de tête, boudin noir, les oignons frits,  les pommes poêlés, boudin blanc, chipolatas.

Vous pouvez également faire une fondue vigneronne au Beaujolais.

CamembertBeaujolais et fromages :  Il accompagne les fromages à pâte molle comme le chaource, le langres, le mont d'or, l'époisses, le  brie, le camembert, mais aussi des pâtes fermes, de saveur douce comme le cantal et le beaufort.


Chaque année, la fête des sarmentelles donne lieu à une grande fête à Beaujeu, capitale du Beaujolais. En 2009 a eu lieu la vingt et unième édition. A minuit, l'arrivée de Beaujolais primeur est mise en scène avec la perce d'un fût du breuvage fêté.

Santé, régime

Propriétés du Beaujolais

Un verre de Beaujolais apporte en moyenne 85 calories.

Contre-indications

Pas d'alcool pour les femmes enceintes ou allaitantes

Toute consommation d’alcool est formellement déconseillée pendant la grossesse car l’alcool consommé par la mère affecte le fœtus qui est alimenté par le biais du cordon ombilical. L’alcool passant également dans le lait maternel, il est déconseillé aux jeunes mamans qui allaitent de boire de l’alcool.

Pas ou très peu d'alcool pour les conducteurs

En France, il est interdit de conduire avec un taux d'alcool égal ou supérieur à 0,5 gr par litre de sang, soit 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré. Cela représente environ deux demi de bière, deux verres de vins ou 6 cl d'alcool distillé à 40°.  Attention ! Chez certaines personnes très minces ou chez les personnes âgées, ces moyennes sont à abaisser.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

A quel moment de la recette verser les alcools ?

Verser l'eau-de-vie ou l'alcool toujours à la fin de la recette, car l'arôme disparaît par évaporation.

Tous les trucs et astuces

Publicité