Recettes et fiches cuisine > abeille : toutes les recettes > abeille

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Abeille

Le mot abeille, du latin apicula est un mot ambigu qui désigne en France certains insectes hyménoptères de la superfamille des Apoidea

toutes les recettes de Abeille
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur les abeilles? 

EssaimLe mot abeille, du latin apicula est un mot ambigu qui désigne en France certains insectes hyménoptères de la superfamille des Apoidea.
Son origine remonte au XIV e siècle.
En Europe, l'espèce la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel, appartient au genre Apis.
La majorité des abeilles ne produit pas de miel.
Les abeilles se différencient des guêpes et des bourdons.
Elles sont classifiées en différents groupes selon leur mode de vie : les abeilles domestiques ou bien sauvages, solitaires ou bien sociales.
En tout, plus de 20 000 espèces sont recensées.
Toutes les abeilles sont des insectes végétariens et butineurs. Elles volent de fleurs en fleur à la recherche de nectar, propolis et pollen.
L'abeille est utile car en butinant, elle assure la pollinisation, c'est à dire le transport du pollen qui permet la reproduction des plantes.
Les plantes  dont la pollinisation est favorisée par l'abeille sont dites mellitophiles.
La taille distingue les abeilles des bourdons, plus ronds et généralement plus gros.
Les guêpes ont la taille fine, pas de poils et sont volontiers carnivores.
Le nom d'abeille est généralement donné aux espèces dont l'espèce se rapproche de la mouche. Les quatre ailes reliées deux à deux différencient cependant facilement les abeilles des mouches, notamment la syrphe, ce diptère également pollinisateur qui arbore par mimétisme le costume rayé de la guêpe et parfois celui, plus poilu de l'abeille.
Certaines abeilles transforment une partie de leur récolte en produits dérivés : miel, cire ou gelée royale. Ces produits sont stockés dans des nids plus ou moins élaborés : de simples galeries pour les espèces solitaires, des assemblages complexes de rayons de cire pour les espèces sociales. Les espèces qui en produisent en quantité significative sont appelées des  "abeilles à miel".

Les abeilles sociales

Elles forment des colonies, qui vivent en société et sont composées de trois castes :
La reine : unique femelle fertile et fécondée du groupe, mère de toute la colonie dont l'espérance de vie est de plusieurs années.
Les ouvrières : femelles stériles qui assurent l'entretien et le ravitaillement du nid, et les soins au couvain (maternité ou se développent les futures abeilles).
Les mâles ou faux-bourdons : dont le seul rôle est la fécondation des futures reines. Ils meurent après l'accouplement.
Une colonie peut vivre plusieurs années si elle survit à la saison froide.
On appelle essaim d'abeilles, un rassemblement en nombre important d'insectes de la même famille.
Lorsque une vieille reine quitte le nid avec une fraction de sa population pour former une nouvelle colonie et laisser place à une jeune reine, on parle alors d'essaimage.

Les abeilles à miel

Ce sont des insectes sociaux parmi les abeilles qui produisent du miel en quantité significative. Les abeilles à miel appartiennent majoritairement au genre Apis, et c'est Apis melllifera et son homologue asiatique Apis cerana qui se prête le mieux à l'apiculture. Cependant, d'autres espèces produisent du miel mais pas en quantité suffisante pour porter cette appellation. Le rendement des colonies d'abeilles en miel dépend aussi des végétaux qui sont à la disposition des butineuses, car les plantes à fleurs sont plus ou moins mellifères.

Les abeilles solitaires

Les abeilles solitaires sont des abeilles sauvages qui ne fondent pas de colonie pérenne (pluriannuelle). Certaines espèces, comme l’halicte ont cependant une vie communautaire, sans être asociale. Si les femelles ont parfois une même entrée de nid, elles construisent et s'occupent seule de leurs propres cellules et n'ont aucun contact avec leur descendance.
Certaines espèces sont des « rubicoles » (qui habitent les ronces) et nidifient dans des tiges de plantes à moelle.
D'autres espèces sont des « xylicoles » qui utilisent des galeries creusées dans le bois, soit par elle-mêmes, soit par des insectes xylophages.
D'autre espèces enfin creusent leur nid dans des parois de terre sèche ou dans le sol. Chaque cellule, contenant une larve, du pollen et du nectar, est scellée par un bouchon.

Les abeilles parasites

Ce sont des insectes solitaires qui pratiquent le Cleptoparasitisme en parasitant les couvains d’autres espèces.

L'apiculture, qu'est-ce que c'est?

C'est une discipline liée à l'élevage des abeilles domestique. L'éleveur est un apiculteur. Les abeilles d'élevage vivent dans une ruche, structure artificielle destinée à abriter une colonie d'abeilles sociales butineuses.

Écologie

On constate un effondrement des colonies d'abeilles. De multiples causes semblent être à l'origine de cette diminution de population : parasites, champignons, prédateurs, agriculture intensive, réchauffement climatique... les produits phytosanitaires agricoles, les cultures d'OGM et la pollution électromagnétique sont également cités mais leur implication est controversée.

Quelques abeilles

Abeille asiatique : Apis cerana, est une abeille à miel rencontrée en Inde, Chine, Malaisie, Japon, Népal, Bangladesh.

Abeille charpentière: Elle regroupe plusieurs espèces d'abeilles noires à reflets  bleu-violet du genre Xylocopa, dites aussi bourdon noir ou bourdon bleu.

Abeille coucou : insecte solitaire au moeurs qui évoque celui du coucou qui parasites les couvées d'autres espèces. Appelées aussi abeilles cleptoparasites.

Abeille découpeuse : Abeille solitaire qualifiée souvent d'abeille "coupeuse de feuilles" car elle a un instinct qui la pousse à découper des fragments réguliers, ovales ou arrondis de certaines feuilles ou fleurs pour construire le nid de ses oeufs. Taille et forme variée, souvent velue et dotée de fortes mandibules.

Abeille européenne : ou avette, mouche à miel. Abeille domestique originaire d'Europe. Elles sont élevées à grande échelle pour produire du miel. Espèce menacée.

Abeille géante : Apis dorsata, abeilles migratrices qui vivent dans le sous-continent indien, du Pakistan à Sri Lanka et de la Chine à l'Australie. Elles sont parfois agressives. Elles produisent du miel, mais ne sont pas domestiquées.

Abeille naine: Apis florea, abeille d'Asie de petite taille. Le nid ne comprend qu'un rayon. Espèce peu utilisée pour l'apiculture.

Abeille noire : Apis mellifera mellifera, elle est couramment utilisée en apiculture en Europe pour la production de miel.

Abeille russe: du Kraï du Primorie, région de l'Extrême-Orient Russe, elle appartient au groupe de l'abeille européenne occidentale. Peu agressive. Résistantes au froid. Elles construisent facilement des cellules royales et ont donc tendance à essaimer.

Abeille de la sueur : Halictidae ou halictes, agents de pollinisation;

Abeille tueuse : En 1956, le brésil importa de Namibie (ou de Tanzanie), des reines de la sous-espèce africaine Apis mellifera scutellata. Le croisement de ces reines avec l'abeille européenne utilisée jusque là au Brésil donna naissance à une lignée hybride, l'abeille tueuse, également appelée abeille africanisée. Ces abeilles tueuses se répandirent dans la nature par mégarde. Ces abeilles métisses sont plus agressives que les abeilles des races dont elles sont issues.

Abeille carniolienne : Apis mellifera carnica, est une abeille à miel du genre Apis. Elle tire son nom de la région historique du duché de Carniole, en Slovénie, d'où elle est originaire. Elle est considérée en Slovénie comme un symbole national. Velue, de grande taille, une longue langue, elle est habituée aux conditions de haute montagne. Elle est peu agressive.

Abeille Euglossine : tribu d'insectes appelés aussi "abeilles à orchidées". Elles ne produisent pas de miel mais volent d'orchidée en orchidée en recherche de parfum.

Abeille italienne : Apis mellifera ligustica dites aussi abeille jaune. Élevée pour son miel. C'est la plus répandue des abeilles car elle s'adapte facilement à tous les climats.

Abeille loup : Elle comprend environ 140 espèces de guêpes solitaires qui attaquent des abeilles et d'autres hyménoptères.


Parlons cuisine

Les productions des abeilles

Les abeilles produisent du miel, de la cire pour construire les alvéoles, de la gelée royale pour nourrir les jeunes reines ainsi que de la propolis, qui, une fois mastiquée, sert à colmater les ouvertures et à isoler la ruche.

Le miel

Miel de châtaignierMielIl est élaboré à partir de substances sucrées récolté dans la nature par les abeilles et sert de réserve de nourriture. Les principales sources d'approvisionnement sont le nectar (des plantes à fleurs), le miellat (pucerons, cochenilles...), le metcalfa (sève des arbres).

La gelée royale

Produit de la sécrétion du système glandulaire céphalique, glandes hypo-pharyngiennes et glandes mandibulaires, des abeilles ouvrières.
Substance blanchâtre aux reflets nacrés, de consistance gélatineuse, acide mais légèrement sucrée.
Elle est utilisée contre les douleurs liées aux articulations, au troubles mensuels, contre la fatigue. Au Japon, on la consomme sous forme de boissons tonifiantes : les "genki".

Le propolis

Le propolis désigne toute une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques, de consistance visqueuse, recueillies par les abeilles sur certaines parties de végétaux, essentiellement les bourgeons et les écorces de certains arbres, substances qu’elles rapportent à la ruche et qu’elles modifient vraisemblablement en partie par l’apport de certaines de leurs propres sécrétions, cire et sécrétions salivaires principalement.
c'est un excellent antirouille, il cicatrise les plaies, il est utilisé pour la fabrication de préparations médicinales.

La cire

Elle provient des alvéoles.

Le pollen

Le pollen sert en particulier à la fabrication de préparations médicales et de produits cosmétiques. C'est un fortifiant. Il stimule l'appétit.


Santé, Régime

Apithérapie  : Les abeilles produisent cire, propolis, gelée royale, miels de différentes plantes et même du venin qui ont la réputation d'être excellentes pour notre santé. Ce sont les abeilles à miel domestiquées qui en sont les productrices.

Piqûre d'abeille : les abeilles défendent leur nid et leurs routes aériennes. Certaines espèces sont plus tolérantes que d'autres. Une abeille en train de butiner est généralement inoffensive.
Menacée, l'abeille utilise son dard pour injecter un venin à son agresseur. L'aiguillon dentelé, dont seul les femelles sont pourvues, reste fiché dans la peau. Cette piqûre est généralement fatale pour l'abeille piqueuse. Chez certaines espèces comme les mélipones, l'aiguillon, sous-développé ne permet pas la piqûre et l'abeille se défend alors par une morsure urticante.
Une piqûre injecte en moyenne 140 µg de venin, selon l'espèce d'abeille et le délai avant lequel l'aiguillon est retiré.
Sauf en cas d'intolérance, une unique piqûre est inoffensive pour l'homme mais l'emplacement, le nombre ou une sensibilité allergique peuvent occasionner des décès en cas de choc anaphylactique.
Une dose létale moyenne, oscille selon l'auteur entre 1.3 mg et 3.5 mg par kg, de venin. Le nombre de piqûres nécessaires pour atteindre ces doses pour un adulte pesant entre 60 et 70 kg varie selon les espèces entre 600 et 1750 piqûres. Seules les abeilles tueuses, au comportement extrêmement agressif, sont susceptibles de causer un si grand nombre de piqûres. En revanche leur venin ne diffère pas sensiblement de celui des autres espèces d'Apis mellifera.
OignonPour soulager une piqûre d'abeille, utilisez le jus d'oignon fraîchement coupé est assez efficace.
On peut également immerger la partie blessée dans du vinaigre pendant 30 minutes, ce qui permet une très nette diminution de la douleur et du gonflement.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Comment ramollir le miel ?

Utiliser le micro-ondes quelques secondes pour ramollir le miel !

Tous les trucs et astuces

Publicité