Recettes et fiches cuisine > ginseng : toutes les recettes > ginseng

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Ginseng

Le ginseng, Panax ginseng C.A Meyer, famille des araliacées.

toutes les recettes de Ginseng
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur le ginseng?

Le ginseng, Panax ginseng C.A Meyer, famille des araliacées est une plante originaire d'Asie du Nord-Est, dont la racine est utilisée pour ses propriétés pharmaceutiques.
Racine de l'aralia, plante des régions montagneuses de la Corée et de la Mandchourie.
Elle est considérée comme la "racine de vie" par les Chinois, qui lui ont attribués toutes sortes de vertus thérapeutiques et magiques, voire aphrodisiaques.
Le nom générique "Panax" vient des mots grecs Pan, qui signifie "tout", et "Akos" qui veut dire "remède"
"Panax" (en français : panacée) désigne donc le remède universel.

Plante herbacée vivace à tige dressée simple et non ramifiée. Sa taille adulte varie entre 30 et 80 cm.
Le ginseng comprend une grosse racine  tubéreuse, charnue, de couleur blanc crème jaunâtre.
La racine peut atteindre 1 mètre de long voire plus. Les feuilles au sommet de la tige sont oblongues et ovales, avec de longs pétioles sillonnés. Les fleurs sont blanchâtres et présentées en ombelle.
Les fruits sont de petites baies de couleur rouge qui contiennent 2 à 3 graines.

La culture du ginseng demande du temps et beaucoup de soins pour que le rhizome  apporte tous ses bienfaits. Plusieurs années de culture sont nécessaires.
Selon l'âge de la plante, la racine se vendra à des prix plus ou moins élevés. Le ginseng est onéreux.
Son  commerce est encadré par l'État sud-coréen qui a mis en place un label "Ginseng coréen".
Le ginseng sauvage, découvert par un promeneur chanceux peut être vendu aux enchères à des prix exorbitants.

Culture

La culture du ginseng est possible en France métropolitaine. Depuis 1711, le Père Jartroux, jésuite installé en Chine, nous a permis de découvrir le ginseng et son mode de culture.
Le ginseng est une plante de sous-bois qui à besoin d'ombre naturelle (arbre, arbuste, mur...) ou artificielle (filet ombrière). Il a une préférence pour les sols acides, légers, pour y développer plus aisément sa racine. A l'automne, le ginseng perd feuilles et tige et entre en repos végétatif. Il résiste à des gelées de - 12, voire -15°C. Sa végétation  reprendra au printemps à partir de son bourgeon terminal.
La raréfaction du ginseng à l'état naturel à conduit les coréens et les chinois à mettre en place une technique de culture appropriée respectant les exigences de la plante. Quatre à sept ans sont nécessaires  pour obtenir une plante à teneur optimale en composés à usage pharmaceutique.

Panax quinquefolius : Ginseng américain et canadien. Vient du nord des États-Unis et du sud du Canada.

Faux ginsengs

On donne souvent le nom de "ginseng" à des plantes qui n'en sont pas.
- Le ginseng de Sibérie (Eleutherococcus senticosus ou éleuthérocoque).
- Le ginseng des femmes (Angélica sinensis-Dong Quai ou angélique chinoise).
- Le ginseng du Brésil (Pfaffia paniculata-suma).
- Le ginseng péruvien (Lepdium meyenii-maca).
- Le ginseng indien (Withania somnifera-ashwagandha).
Tous ces ginseng n'appartiennent pas au genre botanique Panax, même si ces plantes ont une valeur médicinale. On ne peut les assimiler au ginseng et leur attribuer les effets décrits pour le ginseng (Panax ginseng et Panax quinquefolius).

Source :  Passeport santé.net


Origine

Le ginseng le plus  connu est cultivé en Corée. Les coréens l'appellent "insam", "la racine en forme d'homme"  ou "goryo insam".  Une racine âgée peut prendre une forme anthropomorphe (un tronc avec deux bras et deux jambes).
Le mot "ginseng" vient du chinois mandarin "rénshēn", "rén" désignant "l'homme", et "shēn" signifiant "racine".
Le ginseng asiatique fait partie de la pharmacopée de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) depuis 2000 ans au moins.
L'espèce nord-américaine (Panax quinquefolius) fut introduite en Chine autour de 1718 après avoir été découverte dans la région de Montréal par un missionnaire jésuite.
L'intérêt marqué des Chinois pour le ginseng nord-américain sauvage a entraîné une récolte effrénée de la plante qui a menacé sa survie. De plus, l'exploitation commerciale des forêts a créé une menace supplémentaire.
Le ginseng sauvage est aujourd'hui considéré comme une espèce en voie de disparition par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada et sa cueillette est interdite. Aux Etats-Unis, elle est soit interdite, soit étroitement contrôlée dans plusieurs États. Le ginseng asiatique sauvage est également une plante rare en Asie.


Parlons cuisine

Le ginseng est principalement utilisé dans une boisson tonique, il entre aussi dans la confection de friandises, de pastilles.
On peut aussi le conserver entier, dans de l'alcool ou séché, et l'employer, finement râpé, comme condiment, à la manière du  gingembre.
Son goût est voisin de celui du fenouil.


Santé, régime

Propriétés du ginseng

Le ginseng sert aussi à la confection de teintures et d'onguents.

Le ginseng est un stimulant du système nerveux, physique et intellectuel. Il a une action de fond sur l'organisme. Il tonifie l'organisme des personnes fatiguées, leur assurant une meilleure résistance au stress. Il permet une meilleure concentration intellectuelle et permet aux convalescents de reprendre des forces.
Le ginseng permet de lutter contre le froid  grâce  à ses composants actifs les ginsenosides.
Anti-inflammatoire et antioxydant.
On le retrouve dans de nombreuses boissons énergisantes comme stimulant.

Attention le ginseng peut interférer avec certains médicaments : il diminue ainsi l'efficacité d'un anti-coagulant, la warfarine. Il interfère également avec les examens permettant de doser le taux de digoxine sanguine, un médicament couramment utilisé lors des maladies cardiaques.
A forte doses, les effets secondaires suivants ont été constatés : hypertension artérielle, troubles du comportement, diarrhée, etc...
La prudence s'impose chez la femme enceinte, du fait de la similarité des ginsenosides avec certaines hormones sexuelles.

Source : Wikipédia.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Comment vitaminer et protéger les plantes des pucerons ?

Cure de vitamines si votre plante s'affaiblit : versez une cuillère à soupe ou 2 d'huile d'olive dans la terre pour lui redonner des forces. En plus de nourrir votre plante, ce traitement naturel lutte contre les pucerons !

Tous les trucs et astuces

Publicité