Recettes et fiches cuisine > emballage : toutes les recettes > emballage

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Emballage

Un emballage est un dispositif qui enveloppe ou contient temporairement un produit afin de l'isoler de son environnement, le protéger, le conserver, le transporter ou pour le mettre en valeur dans un but commercial ou esthétique.

toutes les recettes de Emballage
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur les emballages?

Un emballage est un dispositif qui enveloppe ou contient temporairement un produit afin de l'isoler de son environnement, le protéger, le conserver, le transporter ou pour le mettre en valeur dans un but commercial ou esthétique.

Les fonctions de l'emballage

Il protège, il conserve, il permet le transport du produit, il facilite le rangement, il facilite l'utilisation, notamment grâce à des becs verseurs pour les liquides, ou les barquettes d'aliments qui vont au micro-ondes et qui évitent de laver une assiette.
L'emballage donne des informations sur le contenu et l'utilisation du produit.
Il est inerte afin de ne pas réagir chimiquement avec le produit (produits alimentaires).
Il met en valeur le produit, fait sa publicité et celle de la marque.
Il rend le vol plus difficile.

Les matériaux les plus utilisés sont le carton, le papier, le verre, le bois, les métaux (acier, aluminium) et les plastiques. On trouve également des composites qui associent plusieurs matériaux.

La variété des emballages

Le sac plastique (sac de caisse, sac poubelle), film plastique, caisse, palette de manutention, carton, boîte de conserve acier, canettes en aluminium, polystyrène expansé, verre, plastique, plaquette de médicaments, papier kraft, blister...
Ils ont un coût, et le prix de l'emballage est répercuté sur le prix du produit. En moyenne 20% du prix du produit fini correspond à l'emballage.

En France, ce sont 5 millions de tonnes de déchets d'emballages par an qui sont produits par les ménages.


Historique

Les premiers emballages datent de la Préhistoire. Peaux et feuilles étaient alors utilisés.
Vers 6000 avant Jésus Christ, les céramiques et les paniers apparaissent.
Vers 1500 avant Jésus Christ, les Egyptiens fabriquent et utilisent le verre.
Le tonneau est une invention gauloise. Les Romains, eux, utilisent des amphores en argile.
En 1746, en Angleterre apparait le premier produit emballé sous une marque : il s'agissait d'une poudre contre la fièvre.

Boite de conservePuis Nicolas Appert, sous Napoléon 1er invente l'appertisation, procédé de stérilisation à chaud dans des récipients hermétiquement clos : c'est le début de la boîte de conserve.
Le XXe siècle est celui de l'emballage plastique. Léger, résistant, inerte, multiforme, le plastique est partout : sacs, bouteilles en polyéthylène, barquettes, pots de yaourt en polystyrène, bidons, films plastiques...

Tetra BrikPuis en 1960, le Tetra Brik puis le Tetra Pak, emballages alimentaires composés de plusieurs couches de carton, d'aluminium et de plastique fait son apparition. Il sert à conserver les boissons.


Les informations sur l'emballage

Quels sont les informations que l'on peut trouver sur un emballage?

Beurre d'isignyLe nom du produit : Tout produit doit comporter un nom ou une raison sociale ainsi que le nom ou le siège social du fabricant ou du responsable de la mise sur le marché. Pour les produits mis sur le marché de l'Union Européenne, l'adresse soulignée permet d'indiquer le lieu de détention du dossier produit au sein de l'Union Européenne.
Ex : Paris, Berne, London.
On peut aussi y voir (très souvent) le nom et le logo de la marque.

Le poidsLa quantité : en poids, en volume, la quantité est obligatoire sauf pour les produits de moins de 5 grammes (ou 5 ml), les échantillons gratuits et les produits unidose.

Les conseils d'utilisation : Ex : "Pour une pâte plus onctueuse, utilisez du lait plutôt que de l'eau". "pour des pâtes "Al dente", cuire 10 minutes". Parfois et notamment sur les produits alimentaires, est imprimé une ou des recettes. Ces conseils et recettes sont utiles mais non obligatoires.

Les précautions d'emploi du produit : Ex : évitez le contact avec les yeux. En cas de manque de place sur l'emballage, une étiquette, une carte ou une notice doivent être jointes.

LabelUn label, une certification : Ils sont souvent apparent sur l'emballage et atteste que le produit possède un ensemble de qualités et de caractéristiques très spécifiques qui lui confèrent une qualité supérieure à son équivalent sur le marché. Il peut attesté que le produit suit un cahier des charges très précis, qu'il est contrôlé régulièrement, qu'il garantit une appellation origine contrôlé ou protégé, une indication géographique protégé, une production traditionnel.
Le label de "commerce équitable" garantit que le produit a été acheté à un prix correct aux producteurs et produit dans des conditions respectueuses des droits de l'homme et de l'environnement.

Les logos et labels concernant l'écologie et le recyclage :
NF : Label Français- NF
:  géré par l'Afnor, il s'applique à de très nombreux produits variés sauf les produits pharmaceutiques, agro-alimentaire, les services et le secteur automobile. Le produit répond à un cahier des charges précis.

Ecolabel européen- Ecolabel européen : commun à tous les pays membres de l'Union européenne. Il s'applique à toutes sortes de produits sauf les denrées alimentaires, les boissons et les produits pharmaceutiques. Cahier des charges précis qui prend en considération le cycle de vie du produit (matières premières, distribution, consommation, recyclage...).

- Les labels de recyclage : ils peuvent indiquer le pourcentage de fibres de récupérations issues du recyclage dans la composition du produit ou de son emballage. Si le produit est recyclable, s'il contient de l'aluminium, de l'acier.
Plastique recyclableSi le produit contient du plastique recyclable, le logo est généralement accompagné d'un chiffre qui correspond à un type de plastique : 1 PET (bouteille d'eau), 2 PEHD (bouteille de détergent ou de shampooing), 3 PVC (tuyau d'eau gris, gaine électrique), 4 PELD (film d'emballage), 5 Polypropylène (bouchons de boisson gazeuzes), 6 Polystyrène (tableau de bord, isolation), 7 autres plastiques.
Ils peuvent indiquer également si l'emballage est composé de verre recyclable, si l'emballage peut être réutilisé avec ou sans traitement (nettoyage) comme les bouteilles de verre ou palette de bois par exemple.

Tidy man- Tidy man : On peut également trouver le logo "Tidy man" qui rappelle au consommateur que les emballages doivent être jetés dans les poubelles, notamment visible sur les canettes de boisson et certains sacs en plastique.

Energy-star- Energy star : logo du programme Energy star qui a été mis en place par l'agence gouvernemental américaine de protection de l'environnement (EPA). Ce logo est attribué aux produits (ordinateurs, imprimantes, copieurs,...) dont la consommation électrique est la plus faible.

PEFC- Des logos forestiers : le logo PEFC (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières) est présent dans 32 pays. Il garantit au consommateur que le bois acheté provient bien de forêts gérées. Le logo FSC (Forest Stewardship Council), apposé sur du bois ou des produits à base de bois garantit au consommateur la gestion durable des forêts sur la base des critères économiques, sociaux et environnementaux.

L'entretien du produit : cette étiquette apparaît sur les textiles.
Lavage à 30°Lavage à la main- Elle permet de prendre des précautions pour le lavage (machine, main) et indique la température de lavage.

Pas de lavage en machine- Elle indique si le nettoyage (à sec ou non) est préconisé.

Pas de sèche-linge- Elle indique également si  l'utilisation du sèche-linge est possible.

Peut être lavé au chloreNe peut être lavé au chlore- Elle autorise ou non le passage ou non du vêtement au chlore (eau de javel).

Repassage à température moyenne autoriséVêtement fragile, ne pas repasser- Elle informe également de la possibilité ou non de repasser le vêtement et à quel température.

les dangers d'utilisation : Il existe ne nombreux dangers à utiliser des produits ménagers ou du bricolage. Il est important que le produit mentionne les dangers auxquels nous sommes exposés. 

Irritant- Les produits peuvent être irritants pour la peau, les yeux et les organes respiratoires. Il faut donc éviter tout contact avec la peau, les vêtements. Mettre des gants, des lunettes de protection et des vêtements type blouse en coton. Ne pas respirer les vapeurs. En cas de contact, laver à grande eau.

 InflammableIls peuvent être inflammables. Il faut éloigner le produit de toute flamme ou des sources de chaleur (barbecue, radiateur, chauffage...). Et bien sûr ne pas laisser le produit au soleil.

CorrosifLe produit peut détruire les tissus vivants ou d'autres surfaces. Il faut éviter tout contact avec la peau, les vêtements. Mettre des gants, des lunettes de protection et des vêtements type blouse en coton. Ne pas respirer les vapeurs.

ComburantIl peut favoriser également l'inflammation de produits combustibles. Il faut tenir le produit éloigné des combustibles, des flammes, des étincelles et des sources de chaleur.

ExplosifIl peut exploser si certaines conditions sont réunies. Il faut éviter les chocs, les frictions, les étincelles et la chaleur.

EnvironnementLe produit peut porter atteinte à la faune et à la flore. Il ne faut pas jeter le produit dans les poubelles, ni dans l'évier, ni dans la nature. L'idéal est d'amener le produit à la déchetterie la plus proche de chez vous.

ToxiqueIl peut porter atteinte à la santé par inhalation, ingestion ou contact cutané. Il faut éviter tout contact direct avec le corps même par inhalation et consulter immédiatement un médecin en cas de malaise.

Ne pas jeter à la poubelle Un des composants du produit peut être toxique et porter atteinte à l'environnement (Ex : piles usagées). Ce symbole indique au consommateur qu'il ne doit pas jeter le produit usagé dans une poubelle, mais le rapporter au commerçant ou le déposer dans une borne de collecte spécifique.

Etiquette énergieL'étiquette énergie : Elle rappelle les références de l'appareil, le nom du fabricant. Elle indique par une lettre allant de A à G si le produit consomme beaucoup d'énergie ou si au contraire il en consomme peu. Idem pour la consommation d'eau. Elle indique une estimation moyenne de ces consommations, ainsi que des informations bien spécifique à chaque appareil (décibels, efficacité du lavage et du séchage, etc...)

Liste des ingrédientsLes ingrédients : La liste complète des ingrédients est obligatoire sur l'emballage d'un produit. En cas de manque de place, elle doit être indiquée par une notice, une carte ou une étiquette signalée par un logo (livre ouvert). Les ingrédients de la formule doivent apparaître dans un ordre décroissant de leur quantité. Les ingrédients inférieurs à 1% peuvent être mentionnés dans le désordre. Idem pour les colorants.
Pour les cosmétiques, il faut savoir que le nom des ingrédients  est normalisé d'après l'INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) dont l'utilisation est obligatoire dans l'Union européenne.

Les coordonnées du service consommateur : non obligatoire, il est toutefois vivement conseillé au fabricant de le mentionner. Chaque consommateur a ainsi la possibilité de s'adresser au fabricant par le moyen indiqué sur l'emballage (adresse, site Internet, téléphone, numéro vert) afin d'obtenir des informations (composition, effets indésirables...).
Avant leur mise sur le marché, les produits subissent des essais afin de vérifier leur sécurité d'utilisation et garantir leur innocuité aux consommateurs. Mais il s'avère possible qu'une personne soit sensibilisée à une certaine substance entrant dans la composition d'un produit particulier, tout comme on peut être sensible au gluten, aux fraises ou à l'arachide...
En cas d'effets indésirables, il est important de :
- conserver le produit à l'origine qui semble à l'origine de cette réaction.
- prendre contact avec le fabricant qui lui indiquera la marche à suivre.
L'avis d'un professionnel de santé pourra aider à identifier précisément la cause de ces effets indésirables.

Les différents types de tests :
- "Testé sous contrôle dermatologique ou dermatologiquement" signifie que le produit a fait l'objet d'études sous le contrôle de médecins dermatologues -  "Test in vitro" signifie que la mesure ou exploration a été effectuée en milieu artificiel (éprouvette, milieu de culture).
- "Test in vivo" signifie que la mesure ou exploration a été effectuée sur l'organisme vivant. Mention non obligatoire.

Les conditions de vente : Ex : "Ce produit ne peut être vendu que par les dépositaires agréés xxxx", "Cadeau, ne peut être vendu", "Échantillon gratuit-vente interdite".

L'origine du produit : "MADE IN" = Pays de fabrication. Cette mention est obligatoire pour les produits fabriqués en dehors de l'Union Européenne.

Le numéro de lot de fabrication : ou la référence du produit permettant son identification. Il s'agit d'une combinaison de chiffres ou de chiffres et de lettres qui permet de suivre le circuit du produit de sa fabrication à sa distribution. Ce numéro ne peut figurer que sur l'emballage si le produit, en lui même, à des dimensions trop petites.

La durabilité minimale : Elle est mentionnée par "A utiliser de préférence avant fin" pour les produits dont la durabilité est inférieure à 30 mois. Au delà de 30 mois, il faut se référer à la PAO (période après ouverture)

La PAO (période après ouverture) : c'est la durée d'utilisation optimale pour le consommateur et concerne tous les produits dont la durabilité maximale excède 30 mois. A l'issue de cette période, le consommateur décide ou non de continuer à utiliser les produits selon des critères d'aspect (odeur, couleur...) ou d'application.
La PAO est indiquée par un symbole (pot ouvert) avec l'indication de la durée en nombre de mois (Ex : 6M).

Les propriétés du produit : Ex : "Hypoallergénique formulé et testé pour minimiser les risques d'allergie." "Hydrate", mention parfois accompagnée de précision "les couches supérieures de l'épiderme". Ces mentions sont souvent présentes mais non obligatoires. Pour faciliter le choix du consommateur, l'absence de certains ingrédients peut être mentionnée (ex : "sans alcool").

AdditifsLes additifs : les additifs autorisés sont indiqués par un nombre (Ex: additif 621. Il s'agit de monoglutamate de sodium). En lisant l'étiquette, on peut identifier les additifs que l'on tolère mal et choisir ainsi de ne pas acheter le ou les produits contenant cet additif. C'est beaucoup plus difficile lorsque vous allez au restaurant ou chez un traiteur. Ils ne sont pas tenus d'indiquer la composition des plats sur leur carte ou menu. Or, pour notre exemple du monoglutamate de sodium, il faut savoir qu'il est abondant dans la cuisine chinoise.
Dans certains pays, certains additifs ne sont autorisés que pour un aliment concerné. Un colorant, par exemple, peut être autorisé dans les confiseries, les boissons et les glaces, mais pas dans le pain ou le fromage.

Les autres mentions diverses

Code barreLe code barre : il apparaît quasiment sur tous les emballages. Il correspond à un langage utilisé entre fabricants et commerçants. Il répond à des normes internationales et peut ainsi être lu dans le monde entier. En dessous des barres figure une série de chiffres, généralement 13 qui ont tous une signification. Le premier indique l'origine du produit (3 pour la France, 4 pour l’Allemagne par exemple). Les six suivants indiquent le fabricant, les cinq autres, le code de l'article. Le dernier est un chiffre de contrôle.

CE : Communauté EuropéenneCE : Communauté Européenne. Il s'agit d'un marquage européen obligatoire pour tous les produits qui circulent en Europe. Il indique que les produits respectent les exigences essentielles en termes de sécurité, de santé ou encore de protection des consommateurs. Ce n'est pas un label de qualité, il s'agit d'une simple obligation administrative qui peut être apposée sur la seule initiative du fabricant du produit.

Préserve la couche d'ozonePréserve la couche d'ozone : Ce logo indique le produit (bombe aérosol notamment) ne contient pas de Chlorofluorocarbones (CFC), des gaz qui contribuent à la destruction de la couche d'ozone. Peu utile au consommateur puisque les CFC sont totalement interdits depuis une dizaine d'années.

Elu produit de l'annéeÉlu produit de l'année : Prix décerné après enquête auprès d'un échantillon de 22 000 consommateurs qui se prononcent sur une liste définie de produits. Le logo se retrouve donc sur des articles censés se distinguer par leur nouveauté, leur inventivité ou leur côté pratique. Mais il ne s'agit en aucun cas d'un vrai label de qualité doté d'une certification : le jury qui décerne ce logo est en majorité composé par des industriels et des spécialistes du marketing.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Dater les conserves

Datez vos conserves : Vous faites attention aux dates de péremption indiquées, vous en achetez toute l'année. Pour vous rappeler dans quel ordre les consommer, utilisez une pointe de feutre pour les nantir d'une date et ainsi assurer une rotation chronologique à votre consommation.

Tous les trucs et astuces

Publicité