Recettes et fiches cuisine > cormier : toutes les recettes > cormier

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Cormier

Le Cormier ou Sorbier domestique, Sorbus domestica L., famille des Rosacées est un arbre qui donne des fruits appelés "cormes" ressemblant à des petites poires, d'où leur surnom de poirillons

toutes les recettes de Cormier
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Le saviez-vous?
Le cormier fait partie des espèces testées en agrosylviculture en France, dans des champs ou vignes.

Que savons-nous sur le cormier?

Le Cormier ou Sorbier domestique, Sorbus domestica L., famille des Rosacées est un arbre qui donne des fruits appelés "cormes" ressemblant à des petites poires, d'où leur surnom de poirillons.
Le cormier est une espèce d'origine méditerranéenne qui vivait sur le pourtour du bassin et fut dispersé du temps de l'Empire romain jusque dans le reste de l'Europe.
Dans son biotope d'origine, il ne dépasse guère 10 à 12 m de hauteur et un diamètre de tronc de 30 à 45 cm.
En remontant dans les régions plus humides et aux sols plus riches, il atteint des circonférence deux fois plus grandes et, en forêt, arrive à égaler de peu les plus grands arbres.
Le cormier a une essence qui parmi d'autres espèces de sorbiers possèdent une plasticité à s'acclimater dans beaucoup de zones différentes.
Le cormier à l'écorce brun-orangé, des feuilles caduques pennées et des fleurs blanches.
Ses fruits verts tachés de brun-rougeâtre à maturité peuvent ressembler tantôt à de petites pommes tantôt à de petites poires selon les cultivars.
Il arrive que l'on confonde le cormier avec le sorbier des oiseleurs.
Le cormier à besoin de lumière, même s'il préfère un léger ombrage au plein soleil, c'est un arbre à forte croissance et à axe continu capable de développer un grand houppier.
Son bois est dense : 800 à 900 kg/m3  (par comparaison le chêne fait 700 à 800 kg/m3 et le merisier fait 550 à 600 kg/m3).
La longévité moyenne du cormier est de 150 à 200 ans mais on connait des exemplaires vieux de plus de quatre siècles.
Le cormier fleurit de d'avril à juin.

Une espèce en danger

Le cormier est un arbre de plus en plus rare. Il figure sur la liste des espèces en danger en Suisse et en Autriche.
Le plus grand et certainement le plus ancien spécimen d'Europe se situe près de la ville de Straznice dans la province de Moravie, en République tchèque. Son tronc mesure 450 cm de circonférence et on estime qu'il aurait plus de 400 ans. Mais le plus imposant est slovaque et mesure 5.06 m de tour et plus de 20 m de hauteur. C'est l'un des plus gros d'Europe.

Utilisation

Le cormier est utilisé dans la fabrication de manches d'outils particulièrement résistants. Le bois de cormier est parmi les plus durs bois indigènes en France. Il a longtemps été le plus prisé pour la confection des fûts d'outils de corroyage (rabots, rifflards, varlopes, guillaumes...). Il fut aussi utilisé pour réaliser des outils de traçage, règles, trusquins, et de toise.


 Le bois du cormier était utilisé pour faire des règles et est toujours apprécié en ébénisterie.

Variétés

Alisier blanc : Sorbus aria, à floraison blanche en mai, petits fruits acidulés à maturité à l'automne. Petit arbre à feuilles simples couvertes d'un duvet blanc en dessous. On le trouve dans les régions tempérées. On l'appelle également "Alisier de Bourgogne", "Alouchier", "Sorbier des Alpes".

Alisier de Suède : Sorbus intermedia à floraison blanche en mai-juin, petits fruits rouges comestibles. On l'appelle également "Sorbier intermédiaire" ou "Sorbier de Scandinavie". Il est originaire du Nord de l'Europe (Sud de la Suède, Estonie, Lettonie). Il peut mesurer jusqu'à 15 m de haut. Les feuilles sont caduques vert foncé sur le dessus et blanches sur le dessous. Floraison blanche. Les fruits rouges ont 15 mm de diamètre environ et sont comestibles à pleine maturité (après les premiers gels). Ils sont riches en vitamine C, acide malique et acide citrique.

Alisier torminal : Sorbus torminalis, floraison blanche en mai-juin, aux belles couleurs automnales. Arbre à feuilles simples à lobes triangulaires, non duveteuses. On le trouve dans les régions tempérées. On l'appelle également "Alisier des bois" ou "Sorbier torminal".

Sorbier des oiseleurs : Sorbus aucuparia, à petits fruits rouges de juillet jusqu'en hiver, très appréciés des oiseaux. Petit arbre à feuilles composées non duveteuses (ou très peu sous les feuilles) qui peut atteindre 15 m. On le trouve dans les régions tempérées en lisière de forêt d'épicéas. Floraison de mai à juillet. On le trouve dans toute l'Europe et l'Asie tempérée.

Sorbier domestique : Sorbus domestica. Arbre à feuilles composées non duveteuses (ou très peu sous les feuilles), à fruit en forme de petite poire ou de petite pomme. On le trouve dans les régions tempérées.

Alisier nain : Sorbus chamaemespilus. Arbrisseau montagnard, à feuilles simples non duveteuses. On le trouve dans les régions tempérées à l'étage subalpin.

Alisier de Finlande : Sorbus hybrida. Arbuste des hautes latitudes dont l'espèce est indicatrice des évolutions climatiques du pourtour de la Baltique et du golfe de Botnie. Hybride naturel entre Sorbus aucuparia et Sorbus rupicola. Appelé également "Sorbier de Laponie". Port érigé d'une hauteur de 10 à 12 m, feuilles caduques de forme elliptiques, vertes. Fleurs en corymbe blanches à floraison printanière.

Sorbier d'Amérique : Sorbus americana. Arbre relativement petit (12 m environ), à feuilles caduques, originaire du nord-est de l'Amérique du Nord. Écorce gris clair, bois marron clair, bourgeons rouge sombre, aigus, feuilles alternes, composées, pennées. Floraison blanche en mai-juin. Calice en forme d'urne, poilu. Fruits ressemblants à des baies globulaires, rouge brillant, portés en grappes en forme de cyme qui mûrissent en octobre et reste sur l'arbre durant tout l'hiver. La chair est mince et aigre, chargé d'acide malique. Le sorbier d'Amérique est aussi connu sous les noms de "cormier", de "maska" et de "maskouabina".

Alisier de Fontainebleau : Sorbus latifolia, appelé également "Sorbier à larges feuilles". Petit arbre généralement considéré comme une espèce d'origine hybride dont les parents semblent être l'Alisier torminal (Sorbus torminalis) et l'Alisier blanc (Sorbus aria). Les feuilles ont une forme ovale-orbiculaire un peu ondulée. Il est endémique du Bassin Parisien et protégé au niveau national en France (Arrêté du 20 janvier 1982).


Parlons cuisine

Les fruits, cormes ou sorbes sont comestibles après blettissement (comme la nèfle), servaient aussi à préparer une boisson faiblement alcoolisée (piquette de cormes).
On en fait des compotes.


Le saviez-vous?
On utilise  le bois de l'alisier torminalis en ébénisterie et en lutherie.

Santé, régime

Propriétés du cormier

Laxatif-diurétique

La gemmothérapie, médecine non conventionnelle, utilise ses bourgeons pour lutter contre certains problèmes circulatoires.

Autrefois, les Grecs et les Romains utilisaient les fruits pour soigner les diarrhées, la dysenterie.

Sorbier des oiseleurs : crus, les fruits de ce sorbier ne sont pas comestibles pour les humains, car ils contiennent de l'acide parasorbique (acide du sorbier) au goût âpre et amer, pouvant provoquer des vomissements éventuellement. L'acide parasorbique se neutralise par une cuisson prolongée et permet de fabriquer gelées, confitures et préparations alcoolisées et autres mets traditionnels à partir de baies de sorbier.
Ces mêmes baies contiennent naturellement du sorbitol, qui tire son nom de la plante, un édulcorant non fermentescible et un purgatif qui est actuellement produit par synthèse dans l'industrie agro-alimentaire et est utilisé, notamment pour les diabétiques.

Alisier torminal : Les baies de cet alisier sont réputées pour leur capacité à traiter les coliques. L'adjectif latin, torminalis, signifie "bon pour les coliques".



Recettes à découvrir


Crédits photos : Fotolia

Publicité

Trucs et astuces

Comment faire prendre facilement une confiture ou une gelée ?

Le jus d'une pomme pressée fraîche est mucilagineux et permet aux gelées et confitures de "prendre" plus facilement sans altérer le goût des fruits utilisés.

Tous les trucs et astuces

Publicité