Recettes et fiches cuisine > nèfle japonaise : toutes les recettes > nèfle japonaise

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Nèfle japonaise

Les nèfles du Japon sont des fruits parfois piriformes, le plus souvent ovoïdes, de 5 à 6cm de diamètre. Sur le plan botanique ce sont des baies. leur peau est de couleur jaune à orangé, selon les variétés.

toutes les recettes de Nèfle japonaise
Traduire/Translate this fiche de cuisine

nèfle japonnaiseLa nèfle du Japon, Eriobotrya japonica, famille des Rosaceae...
Appelée aussi bibace (bibasse), loquat.
Originaire de Chine centrale et orientale, ce néflier est naturalisé au Japon et n'est pas indigène malgré son nom. Il a été introduit en France en 1787. A Paris, dans le centre et le nord, il est considéré comme une plante d'orangerie alors qu'il prospère naturellement en pleine terre dans tout le midi de la France. Les fruits sont mûrs en avril, mai et jusqu'en juin dans certaines régions.

Nèflier du japonLe néflier du japon est commun à la Réunion,notamment dans les hauteurs de l'île.
Il ne dépasse guère les 8 ou 9 mètres pour les plus hauts.Le feuillage du néflier du japon est persistant, de couleur vert foncé et brillant. Les feuilles oblongues, lancéolées et alternes possèdent des nervures fortement apparente. Les fleurs sont nombreuses et de couleur blanc crème.
Les nèfles du Japon sont des fruits parfois piriformes, le plus souvent ovoïdes, de 5 à 6cm de diamètre. Sur le plan botanique ce sont des baies. leur peau est de couleur jaune à orangé, selon les variétés et la surface est légèrement duveteuse. Peau très fine et peu résistante.
La chair est fondante, aqueuse, de saveur agréablement acidulée et rafraîchissante. Certaines variétés ont une chair plus ferme. Elle varie du blanc-jaunâtre au jaune en allant jusqu'au jaune-orangé. Les fruits contiennent plusieurs pépins, assez gros et qui laissent peu de place à la chair.

Attention les noyaux sont toxiques, ils contiennent de l'acide cyanhydrique et seuls ceux qui sont frais peuvent servir pour la plantation.

Les nèfles sont des fruits fragiles, difficilement transportable. Ils doivent se récolter très mûr sous peine d'être trop acide.
La nèfle ne supporte pas de température inférieures à 0°.


Parlons cuisine

Utilisation de la nèfle en cuisine

La nèfle se consomme fraîche, bien mûre. Ce fruit ne se conserve pas.
On la consomme en salade de fruits mais aussi sous forme de jus de fruit, confiture, compote, gelées, pâtisseries,  fruits au sirop (commercialisé sous le nom de Loquât) et, à la Réunion, les noyaux entrent dans la préparation d'une liqueur appelée "Liqueur Bibasse".
La nèfle entre dans la préparation des achards, mais elle ne doit pas être utilisée trop mûrs.


Santé, régime...

Propriété de la nèfle

La nèfle est riche en calcium (16 mg) et vitamine A et sa peau est riche en tanin. Autrefois les fleurs étaient fréquemment utilisées en parfumerie.
Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, le feuillage est utilisé pour soigner les plaies et traiter les problèmes respiratoires liés à la toux.

La valeur énergétique de la nèfle est d'environ 47 kcal au 100 grammes. Elle contient 87% d'eau.
Protéines : 0.43 grammes. Lipides : 0.2 grammes. Glucides : 12.1 grammes.
Elle contient également  du potassium (266 mg), du phosphore (27 mg), du magnésium (13 mg), du sodium (1 mg), du fer (0.28 mg), du zinc (50 µg), du cuivre (40 µG), du manganèse (148 µg), du sélénium (0.6 µg)
vitamines : C (1 mg), B1 (19 µg), B2 (24 µg), B3/PP/Niacine (180 µg).
Acides gras: saturés (0.04 g), mono-insaturés (0.008 g), poly-insaturés (0.091 g).



Recettes à découvrir


Publicité

Publicité