Recettes et fiches cuisine > jaboticaba

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Jaboticaba

Le jaboticaba ou guapuru, Plinia cauliflora, famille des myrtaceae est un petit arbre (jusqu'à 13 m) à fruits natif de la région du Minas Gerais.

Traduire/Translate this fiche de cuisine

Le saviez-vous?
Le nom dérive des vieux termes tupi Jabuti, qui signifie tortue et Caba qui veut dire lieu, et qui se traduit comme le lieu où on trouve des tortues.

Que savons-nous sur le jaboticaba?

Le jaboticaba ou guapuru, Plinia cauliflora, famille des myrtaceae est  un petit arbre (jusqu'à 13 m) à fruits natif de la région du Minas Gerais, dans le sud-est du Brésil.
On l'appelle également Vigne brésilienne, Jabotica, Guaperu, Hivapuru, Sabará  ou encore Ybapuru.
Lorsqu'il est jeune, le jaboticaba possède des feuilles lancéolées persistantes couleur saumon qui mesure de 2 à 10 cm de long. En vieillissant, elles verdissent. Ce sont des arbres à croissances lentes qui aiment les sols moites et faiblement acides.
Le jaboticaba s'adapte assez facilement et pousse même sur des sols alcalins de type sable de plage, aussi longtemps qu'il est sarclé et irrigué.
Le jaboticaba est un arbre cauliflores (dont les petites fleurs, blanches, poussent directement sur le tronc). Normalement, l'espèce doit fleurir et fructifier seulement une ou deux fois par an, mais lorsqu'elle est continuellement irriguée, elle fleurit fréquemment et des fruits frais peuvent être produits tout au long de l'année dans les régions tropicales.
Le fruit ressemble à un gros grain de raisin, mesure 3 à 4 cm de diamètre, est de couleur noir-pourpre et contient de un à quatre grosses graines. La pulpe est blanche et sucrée ou rose et gélatineuse.
On le trouve couramment sur les étals de marché brésilien.


Variétés

Quelques variétés

Sabara : variété la plus produite au Brésil. Le fruit est petit et à saveur douce.

Paulista : fruit très gros, à peau épaisse, tannée. Saveur douce et sucré.

Rajada : gros fruit à peau verte tirant sur le bronze. La peau est moins épaisse que la variété "Paulista". Saveur douce et sucré. Excellent fruit.

Branca : gros fruit, pas blanc mais vert brillant, parfois vert pâle tirant sur le bronze. Fruit excellent. Le fruit est d'abord blanchâtre puis vert à maturité. Son goût diffère du jaboticaba  à maturité pourpre. La chair est douce, soyeuse, sucrée et stimulante.

Ponhema : fruit de taille moyenne, avec un apex pointu, une peau assez tannée. Il doit être entièrement mûr pour être mangé cru. On utilise davantage cette variété pour confectionner des gelées et autres conserves. L'arbre est grand, très productif. Le fruit apparaît à moitié vert et noir et soyeux au toucher.

Rujada : Fruit de la taille d'un grain de raisin et dont la saveur se rapproche également de celui-ci. Le fruit violet et strié par endroit de blanc. Comme pour la variété Ponhema, le fruit doit être  entièrement mûr pour être consommé. Sinon le réservé pour confectionner des gelées.


Parlons cuisine

Choisir

Les jaboticabas se choisissent fermes, intacts, luisants et bien colorés.

Utilisation du jaboticaba

Le jaboticaba se consomme le plus souvent cru, après l'avoir débarrassé de sa peau au goût âpre.
Le fruit frais commence à fermenter 3 ou 4 jours après la cueillette, ainsi il est souvent utilisé pour préparer des confitures, des gelées, des salades de fruits, des tartes, des jus, des vins forts et des liqueurs.


Conservation

Le jaboticaba se conservera environ 2 semaines au réfrigérateur dans un sac plastique perforé.


Santé, régime

Propriétés du jaboticaba

Antioxydant-Anti-inflammatoire.
Il contient de la vitamine C (22.7 mg).
Le jaboticaba est très sucré.

La valeur énergétique moyenne du jaboticaba est de 46 calories au 100 grammes soit 0.11 g de protéines,0.01g de lipides, 13 g de glucides. Il contient également 87 % d'eau, 0.08 g de fibres, 6.3 mg de calcium, 9.2 mg de phosphore, 0.02 mg de thiamine, 0.02 mg de riboflavine, 0.21 mg de niacine, 7 mg de Lysine.

Les peaux séchées peuvent être utilisées dans le traitement des diarrhées, de l'asthme et pour soulager les inflammations des amygdales.



Recettes à découvrir


Crédits photos : Fotolia

Publicité

Trucs et astuces

Comment épépiner des raisins sans les abîmer ?

Pour épépiner les raisins sans les abîmer, détordre un trombone. En faire un œillet que l'on pique dans un bouchon de liège. Enfoncer l'œillet à hauteur des pépins. Les contourner et tirer vers l'extérieur.

Tous les trucs et astuces

Publicité