Recettes et fiches cuisine > konjac : toutes les recettes > konjac

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Konjac

Le konjac en bloc, ressemble à un bloc gélatineux. Pour l'utiliser, il faut le couper en morceaux, en lamelles comme le tofu avant de le cuire.

toutes les recettes de Konjac
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur le Konjac?

Le konjac, Amorphophallus konjac, est une plante vivace de la famille des Araceae qui pousse naturellement dans les forêts de Thaïlande, du Viet Nam, et de Chine méridionale.
Le konjac possède un rhizome tubéreux sphérique qui peut peser 3 à 4 kg.
La plante à une hauteur moyenne  de 120 cm. Le konjac produit une grande feuille qui peut atteindre 2.5 mètre de large, bipennées, et divisées en de nombreux folioles. Les fleurs sont produites sur une spathe fermé  autour d'un spadice  de couleurs violet foncé qui peut atteindre 55 cm de long.
Le bulbe de konjac est souvent familièrement appelé "igname" mais n'a aucun rapport avec le tubercule de l' "igname".
C'est une plante qui résiste bien au froid.
On lui donne également les noms de :  l'usine de serpent, langue du diable, Konnyaku, Elephant pieds d'igname, Konjac mannane.


Parlons cuisine

Le konjac existe sous 3 formes : poudre, bloc, vermicelles.
En deux couleurs : blanc et brun.
Le konjac n'a pas de goût, comme le tofu. Il prend le goût de la marinade ou sauce dans laquelle il est incorporé.
En poudre, il existe sous forme de gélules ou en pot. Il s'adresse à des utilisateurs expérimentés, qui en connaissent parfaitement les propriétés épaississantes, car son dosage peut s'avérer dangereux dans des mains inexpérimentés. Il vaut mieux alors lui préféré le konjac en bloc ou en vermicelles.
Le konjac en bloc, ressemble à un bloc gélatineux. Pour l'utiliser, il faut le couper en morceaux, en lamelles comme le tofu avant de le cuire.
Le konjac en vermicelle (shirataki) ressemble à des spaghettis et se cuisine comme tel (bolognaise, carbonara) ou incorporé à une soupe.

Le konjac est cultivée en Indonésie et au Japon comme légume.
En Corée du Sud, les bulbes sont consommés comme les pommes de terre.
Au japon, on les préparent sous forme de galettes, de gâteaux secs ou de vermicelles de konnyaku appelés shirataki (littéralement "cascade blanche"). On le trouve également dans les soupes et les ragoûts. On en fait également de délicieuses gelées de fruits.
Il entre dans quelques plats très populaire au Japon comme le "oden" (un plat d'hiver composé d'oeufs bouillies, de radis daikon (radis blanc chinois), de konnyaku , de croquettes de poisson, le tout baignant dans un bouillon de soja aromatisé typiquement japonais (dashi).
Le sukiyaki est un plat composé de viande (généralement de fines tranches de boeuf) cuit lentement ou mijoté à la table aux côtés de légumes et d'autres ingrédients (tofu, ciboule, chou chinois, champignons shiitake et enokitake, konnyaku (shirataki)) dans un plat en fer peu profond. Le tout est cuisiné dans un mélange de sauce soja, de sucre et de mirin. Avant d'être mangé, les ingrédients sont généralement trempé dans un petit bol d'oeuf battu crue. C'est un plat hivernal servie communément lors des fêtes de fin d'année. Parfois on y ajoute du blé bouilli ou des nouilles à la farine de sarrasin en fin de repas pour absorber le bouillon.
Le gyudon (bol de boeuf) est quand à lui un bol de riz surmonté de boeuf et d'oignons mijotés dans une sauce légèrement sucrée et parfumée au dashi (bouillon typiquement japonais), à la sauce soja et au mirin (vin de riz sucré). Il comprend également souvent du shirataki (nouilles au konjac) surmonté d'oeuf cru. C'est un plat très populaire au Japon qui est servi généralement avec des Beni Shoga (gingembre mariné), de piment, d'un plat de soupe appelé "miso".

Le konnyaku

On l'obtient en mélangeant de la farine de konjac avec de l'eau de chaux. A cette préparation, on ajoute souvent de l'algue hijiki qui sert de colorant. Sans ce colorant, le konnyaku est blanc pâle.
Puis le mélange est bouilli. Enfin on le laisse se solidifier. On obtient alors le konnyaku.
Le konnyaku est également utilisé au Japon pour faire de gros bonbons en gelée aromatisé aux fruits baptisés "konnyaku jelly". Cependant, ce bonbon de plusieurs centimètres de large ayant déjà été la cause de plusieurs morts par étouffement au japon (17 entre 1995 et 2008), il est interdit dans l'Union européenne et en Corée du Sud.


Santé, régime

Dans les herboristeries asiatique, le konjac est connue sous le nom de "langue du diable" ou elle servirait dans le traitement du cancer ou du diabète.
De la farine de konjac, on extrait le glucomannane, un polyoside utilisé comme épaississant dans l'industrie agro-alimentaire (E425). On le retrouve dans de nombreuses confiseries, des boissons ou préparations liquides, des préparations à base de viande (saucisses, terrine), les yaourts, les crèmes glacées, les produits de panification ou de viennoiserie (pains, brioches, gâteaux), les pâtes, les aliments de régime.
Le konjac est une plante utilisé depuis plus de 2 siècles par les japonais pour ses vertus minceurs.
En effet, il agit comme un véritable coupe-faim grâce à sa propriété de gonfler (100 fois son volume d'eau) dans le ventre. Il procure rapidement un effet de satiété et n'apporte pas de calories. Le konjac est 100% végétal et convient donc particulièrement aux régimes végétariens.
Des études ont été menées sur le konjac. Cette plante aurait la propriété de lutter contre la constipation, l'hypertension artérielle, l'hypoglycémie...
Attention, lorsque que l'on consomme du konjac, il est important de boire beaucoup afin d'éviter l'obstruction du tube digestif.




Crédits photos : shutterstock

Publicité

Trucs et astuces

Comment vitaminer et protéger les plantes des pucerons ?

Cure de vitamines si votre plante s'affaiblit : versez une cuillère à soupe ou 2 d'huile d'olive dans la terre pour lui redonner des forces. En plus de nourrir votre plante, ce traitement naturel lutte contre les pucerons !

Tous les trucs et astuces

Publicité