Thermomètre

Le thermomètre est un instrument qui permet de mesurer les températures allant des plus basses aux plus hautes.


Les thermomètres à alcool

Ils servent en général à mesurer les températures très basses : l'alcool ne gèle qu'à -130°C, mais bout à 78°C; il est donc inutile pour les températures élevées.

Les thermomètres à mercure

Ils servent à mesurer les températures très hautes. Le mercure ne bout qu'à 357°C, mais il gèle à -40°C.

Il existe maintenant pour la cuisine des thermomètres digitaux, des thermomètres digitaux à sonde, des thermomètres infrarouge avec visée laser, qui mesurent les températures avec une très large amplitude.

Il existe dans le monde 3 genres de thermomètres

Le thermomètre à degrés centigrades ou Celcius. Inventé par le savant suédois Anders Celcius (1701-1744). L'échelle de graduation comprend 100 divisions; il donne 0° comme point de solidification de l'eau en glace et 100° comme point d'ébullition.
Le thermomètre à degrés Fahrenheit. Inventé par le physicien allemand Gabriel Daniel Fahrenheit (1686-1836). L'échelle de graduation comprend 180 divisions; il donne 32° comme point de solidification de l'eau en glace et 212° comme point d'ébullition.
Le thermomètre à degrés Réaumur. Inventé par le physicien Français René Antoine Réaumur (1683-1757). L'échelle de graduation comprend 80 divisions; il donne 0° comme point de solidification de l'eau en glace et 80° comme point d'ébullition.
Il faut savoir que le premier thermomètre a été inventé par le célèbre savant italien Galilée (1564-1642), c'était un instrument à air.

Thermomètre pour la viande

Ce thermomètre est une aide pour la cuisson des viandes. La sonde se pique dans la viande et donne instantanément la température de la viande. La sonde est pointue pour une pénétration facile. Ne pas utiliser dans le four (traditionnel ou micro-ondes).

Entretien de la  sonde d'un thermomètre

La sonde du thermomètre et de tout autre ustensile dont vous vous êtes servi, se lave à l'eau chaude et au savon après chaque utilisation. En effet, les jus des viandes crues ou pas assez cuites contiennent des bactéries qui peuvent contaminer d'autres aliments.

Pourquoi utiliser un thermomètre pour cuire les aliments?

Pour votre sécurité et celle des gens pour qui vous cuisinez, il est préférable d'utiliser un thermomètre pour la cuisson des aliments. Celui-ci permet d'obtenir une température interne fiable et sûre assurant ainsi la destruction des bactéries dangereuses et d'éviter les toxi-infections alimentaires.
Qui ne s'est jamais posé la question de savoir si l'aliment qu'il venait de cuire l'était bien uniformément et suffisamment ? Comment s'en assurer? Comment ne pas, à l'inverse, trop cuire un aliment sans lui faire perdre ses qualités nutritionnelles ou sa saveur?
Des études ont démontrés que la couleur des aliments à l'intérieur n'était pas un indicateur fiable du degré de cuisson et ne permettait pas d'assurer la destruction de la dangereuse bactérie E.coli.
C'est pourquoi les aliments suivants doivent être cuits à la température indiquée leur correspondant :

Boeuf, veau et agneau ( en morceaux et pièces entières) mi-saignant à 63°C (145°F)

Boeuf, veau et agneau (en morceaux et pièces entières) à point à 71°C (160°F)

Boeuf, veau et agneau (en morceaux et pièces entières) bien cuit à 77°C (170°F)

Porc ( en morceaux et pièces entières) à 71°C (160°F)

Volaille (ex: poulet, dinde, canard en morceaux) à 74°C (165°F)

Volaille (entière) à 85°C (185°F)

Viande hachée et mélanges de viandes (hamburgers, saucisses, boulettes de viande, pains de viande, ragoûts au boeuf, agneau, porc à 71°C (160°F)

Viande hachée et mélanges de viandes à la volaille à 74°C (165°F)

Plats à base d'oeufs à 74°C (165°F)

Autres (hot dogs, farce, restes) à 74°C (165°F)

Recettes à découvrir

×