Recettes et fiches cuisine > bolet : toutes les recettes > bolet

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Bolet

Le bolet est un champignon des bois.

toutes les recettes de Bolet
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur les bolets?

BoletsLe bolet est un champignon des bois, reconnaissable aux tubes (appelés communément "foin") qui garnissent le dessous du chapeau, qui est de couleur variable suivant les espèces.
Leur pieds est le plus souvent assez gros. Il en existe de nombreuses espèces comestibles, dont les plus connues sont les cèpes.
L'hyménophore (surface portant les cellules fertiles, ou hyménium) du bolet est séparable de la chair du chapeau. Chez les bolets, l'hyménophore est constitué de tubes soudés les uns aux autres et terminés par des pores. A maturité, ces tubes forment une sorte de foin semblable à celui des artichauts. Autrement dit (même si quelques champignons à pores ne sont pas des bolets), il suffit de regarder sous le chapeau pour reconnaître les bolets et les distinguer des champignons à lamelles.

Bolet

Bolet est un nom vernaculaire ambigu qui désigne en France certains champignons classés principalement dans la famille des Boletaceae, et plus particulièrement du genre Boletus.
Le Comité pour les noms français des champignons a défini des noms normalisés pour les bolets, mais d'autres espèces de champignons sont également nommées "bolet" dans le langage courant ou dans des nomenclatures plus anciennes.
Première espèce du genre Boletus, nom générique dérivé du mot latin bōlētus, "champignon" qui dérive à son tour du grec ancien βωλίτης , "champignon terrestre". Ce mot dérive de βῶλος, bolos, signifiant"motte de terre".


Variétés

Bolet abricot, Xérocomus armeniacus, comestible, chapeau de 5 à 8 cm de diamètre, hémisphérique, devenant convexe puis s'étalant avec l'âge. Marge légèrement excédante, à cuticule veloutée et parfois craquelée, de couleur abricot. Pied cylindrique, s'amincissant souvent vers la base, de couleur jaune au sommet et devenant ocre à sa base. Chair de couleur blanc-jaunâtre. Saveur douce. Il bleuit à la coupe. On le trouve à la mi-été jusqu'à l'automne dans les bois de feuillus, parfois de conifères. Confusion possible avec le "Bolet rougeâtre" et le "Bolet des bords de mares".

Bolet amer (Tylopilus felleus)Bolet amer, Tylopilus felleus, appelé également "Bolet de fiel", "Bolet chicotin" ou encore "Faux cèpe". Non comestible à cause de son amertume. Chapeau de 4 à 15 cm de diamètre, hémisphérique puis étalé. Chair épaisse, blanche, d'odeur agréable mais à saveur amère, surtout après cuisson. Cuticule brun clair à brun foncé, marge épaisse, excédante. Tube de l'hyménium blanc crème. Stipe de 3 à 15 cm de haut, de forme bulbeuse puis allongée et souvent courbée, blanc crème à la base à brun-roux au sommet. On le trouve de juin à novembre, principalement sous les conifères et les feuillus.

Bolet appendiculé, Boletus appendiculatus, excellent champignon. Chapeau de 8 à 14 cm de diamètre, ocre. Sa cuticule est veloutée et à tendance à craqueler. Elle forme une petite jupe au bord du chapeau, la marge est plus ou moins lobée. La chair, blanche à jaune pâle, d'abord dense et ferme puis molle chez les sujets âgés, d'odeur agréable rappelant la noix ou parfois le curry, bleuit à l'air au sommet du pied et devient rouille à la base. Le pied est jaune citron au sommet et plus foncé vers le bas, souvent taché de rouge, réticule fin de couleur pâle. On le trouve sous les chênes dans les clairières, les lisières à la fin de l'été jusqu'en décembre.

Bolet à base rose, Suillus collinitus, appelé également "Bolet des collines". Chapeau de 6 à 13 cm de diamètre, roux à brun châtain, hémisphérique puis convexe à aplani. Cuticule visqueuse par temps humide ou mate par temps sec. Pied assez trapu, brun à sa base et jaune au sommet. Chair jaune pâle. Odeur acidulée, saveur douce. On le trouve sur sols calcaires, sous les pins, d'août à novembre. Champignon assez rare qu'il faut préserver.

Bolet à beau pied, Boletus calopus, immangeable à cause de son amertume. Chapeau globuleux devenant hémisphérique puis convexe, à marge irrégulière un peu enroulée, de 7 à 15 cm à cuticule veloutée dans la jeunesse puis lisse, gris-clair et stipe rouge de 6 à 15 cm, renflé à l'état juvénile puis relativement élancé, affiné vers la base. La chair blanchâtre ou crème à jaune clair est épaisse et ferme et prend souvent une couleur faiblement bleutée à la coupe. Confusion possible avec Boletus Satanas. Odeur légèrement fruitée ou acidulée assez désagréable. On le trouve au milieu de l'été jusqu' à la fin de l'automne dans les bois de feuillus (notamment près des chênes et châtaigniers) mais aussi de conifères.

Bolet à chair jaune, Xerocomus chrysenteron, appelé également "Bolet chrysenteron". Comestible. Chapeau hémisphérique, de 3 à 8 cm de diamètre convexe puis largement convexe à subétalé, sec, subtomenteux, rapidement craquelé, aréolé, de couleur brun olive et rose-rouge dans les craquelures, à marge unie. Chair rougeâtre sous la cuticule. Pied grêle jaune à fines côtes, tacheté ou ligné de rouge grenat. Chair presque molle, de couleur jaune jonquille qui bleuit légèrement au toucher. Sans odeur et de saveur douce. On le trouve dans les bois de conifères et de feuillus, de l'été à la fin de l'automne.

Bolet à pied creux, Suillus cavipes ou Boletinus cavipes. Comestible. Chapeau de 6 à 10 cm de diamètre, arrondi puis étalé, mamelonné au centre, de couleur brun roux à ocre orangé. La cuticule est sèche, fibrilleuse-méchuleuse, parfois feutrée. La marge est longtemps enroulée, souvent appendiculée. Pied de 4 à 10 cm de haut, brun-jaune à sa base et jaune à son sommet, creux et squameux. Lorsqu'il est jeune, le pied est relié à la marge par un voile blanchâtre qui forme ensuite une zone annulaire. La chair est jaune pâle, à odeur et saveur douce. On le trouve dans les forêts de conifères notamment lié aux mélèzes, seulement dans les montagnes de juillet à novembre.

Bolet à pied rouge (Boletus luridiformis)Bolet à pied rouge, Boletus luridiformis, connu jusqu'en 2006 sous le nom de Boletus erythropus. On le trouve dans l'hémisphère nord, dans les bois de feuillus ou de conifères, en été et en automne. Il aime les sols acides et il n'est pas rare de le rencontrer en montagne, dans le sous-bois ou en association avec les myrtilles. Son chapeau sans les tubes est comestible cuit. Chapeau hémisphérique de 5 à 20 cm de diamètre, bien en chair qui devient plus étalé en vieillissant, de couleur brun tabac, parsemé de taches brun rougeâtre. Pied épais jaune orangé, finement moucheté de petits points rouge vif, qui bleuissent au toucher. La chair jaune vif est épaisse et très ferme. Elle bleuit à la coupe puis devient rouge sombre un peu plus tard. Odeur faiblement fruitée et saveur douce.

Bolet bai (Xerocomus badius)Bolet bai, Xerocomus badius, comestible. Très commun dans les pinèdes, il est plus petit que le cèpe de Bordeaux. Il a néanmoins les mêmes qualités gustatives jeune ou adulte sec et non véreux. Le chapeau est hémisphérique lorsque le sujet est jeune puis s'aplatit avec l'âge et de couleur bai-brun. Sa cuticule est velouté par temps sec et légèrement visqueux par temps humide. Adulte, il devient pulviné, et avec l'âge la marge peut devenir récurvée et lui donner un aspect étalé. La chair est blanc-jaunâtre, très ferme puis mollissant avec l'âge. Découpée, elle  prend un aspect gris. Le pied est souvent assez grêle, allongé à l'aspect de vieux bois jaune-brunâtre. On le trouve sous bois de résineux ou de feuillus, parfois en zone défrichées sous fougères ou proches de souches arrachées. Confusion possible avec le Bolet subtomenteux.

Bolet blafard, Boletus luridus, comestible bien cuit. Chapeau de 5 à 20 cm de diamètre, hémisphérique puis s'étalant, de couleur variable : jaunâtre à brun olivâtre et parfois teinté d'orange, taché de noir aux endroits lésés. La cuticule est mate et la marge est légèrement excédante, régulière et concolore. Sa chair épaisse est jaune pâle, souvent attaquée, bleuissant fortement à la coupe avant de pâlir. Le pied de 8 à 15-20 cm de hauteur, en massue, jaune orangé à brunâtre en allant vers la base, présente un réseau  saillant typique, allongé et rouge vineux. Odeur fongique et saveur douce. On le trouve en début d'été jusqu'en début d'automne sous les feuillus, les bois mêlés, voire dans les pelouses ou au bord des chemins. Il aime particulièrement les sols calcaires. C'est un champignon assez courant.

Bolet blanc des marais, Leccinum holopus, appelé également "Bolet blanc de neige". Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, convexe puis étalé. Surface glabre, sèche sur les jeunes sujets puis viscidule, blanc puis blanchâtre sale, puis brunissant à maturité. Pied de 6 à 14 cm de hauteur, plein, blanchâtre, orné de rugosités brunâtres puis de rugosités brun-noirâtre avec l'âge. La chair rougit lentement en le coupant. On le trouve dispersé ou en groupes sous les bouleaux, en terrain humide, de juillet à octobre. Champignon assez commun, comestible.

Bolet californien, Xerocomus dryophilus, appelé également "Bolet des chênes". Chapeau de 4 à 10 cm convexe puis un peu aplani et ondulé avec l'âge, brun rougeâtre. Pied de 5 à 8 cm de hauteur, jaune dans sa partie supérieure et se teintant d'un rouge de plus en plus sombre vers le bas. La chair est jaune, légèrement rougeâtre sous la cuticule et bleuissant lentement à l'air. Saveur douce, parfois légèrement acidulée. On le trouve surtout sous les chênes verts. Comestibilité non confirmée.

Bolet chauve, Boletus depilatus. Chapeau de 6 à 12 cm de diamètre, d'abord convexe, puis étalé et finalement aplani, souvent bosselé, de couleur chamois ou brun-fauve puis peu à peu devenant plus pâle. Pied de  à 15 cm de hauteur, souvent courbé, blanchâtre à sa base et jaune pâle au sommet avec une bande rougeâtre apparaissant un peu en dessous du chapeau. La chair est assez ferme, jaune pâle chez les jeunes sujets puis blanchâtre en vieillissant. Saveur douce, odeur iodée, surtout dans le pied. On le trouve dans les forêts de feuillus, sur sol calcaire. Comestible.

Bolet chicorée, Boletus legaliae, appelé également "Bolet de Le Gal". Chapeau de 7 à 18 cm, hémisphérique puis convexe, massif, à marge lisse, de couleur blanchâtre sale à grisâtre puis devenant gris rosâtre en vieillissant. Pied renflé, voir obèse, de couleur jaunâtre au sommet et rouge vineux à la base. Odeur légèrement fruitée pour les jeunes sujets, de chicorée torréfiée à pleine maturité. La chair est ferme, jaune pâle, bleuit faiblement à la coupe. On le trouve à partir du milieu de l'été et jusqu'en automne dans les forêts de feuillus notamment près des châtaigniers, hêtres et chênes. Confusion possible avec le "Bolet rose pourpre", le "Bolet satan" mais aussi avec le "Bolet royal". Par prudence, éviter de la consommer.

Bolet châtain, Gyroporus castaneus. Chapeau de 3 à 8 cm, hémisphérique puis convexe, velouté, visqueux par temps humide, à marge lisse, de couleur brun-cannelle assez pâle ou fauve à brun-orangé. Le pied est cylindrique parfois bosselé et irrégulier, s'épaississant vers la base, voire obèse, cassant, devenant creux,  de couleur à peine plus clair que le chapeau. La chair est  cassante mais dure, blanche avec des reflets rosés. On le trouve en début d'été jusqu'au milieu de l'automne, dans les bois de feuillus ou de résineux. Champignon assez rare. Considéré comme comestible, bien que parfois mal toléré par certains, sa saveur est assez amère.

Bolet commun, Xerocomus communis. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe et aplatit à surface irrégulière, voire bosselée, à périphérie récurvée (mais pas sa marge), d'abord tomenteux puis satiné, de couleur brune ou brun-rougeâtre à  brun-olivâtre. Pied parfois clavé, un peu renflé, fibrilleux, souvent lacéré longitudinalement, de couleur jaunâtre plus foncé au sommet qu'à la base. Odeur assez intense, fongique. Chair blanchâtre à jaune clair dans le chapeau et jaunâtre dans le  pied. On le trouve du milieu de l'été jusqu'à la fin de l'automne dans les bois de feuillus mais également dans les parcs arborés, en petits groupes de 2,3,4 individus. Confusion possible avec le "Bolet à chair jaune" et le "bolet subtomenteux". Champignon plutôt rare. Comestible.

Bolet cramoisi, Aureoboletus gentilis, appelé également "Bolet sanguin". Chapeau hémisphérique, d'abord arrondi puis aplani, de 3 à 6 cm, d'un rose-rouge assez vif marbré de vineux, très visqueux. Pied de 5 à 7 cm de hauteur, rosâtre, un peu visqueux. Chair blanc pâle. On le trouve sous les feuillus, sur sol argileux. Champignon assez rare, comestible.

Bolet craquelé, Leccinum crocipodium, appelé également "Bolet à pied jaune". Chapeau de 7 à 13 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe à marge excédante et légèrement sinueuse, bosselé, velouté, de couleur jaune, virant au jaune cannelle en vieillissant puis brunissant et se craquelant. Pied massif, ferme, d'abord blanc à jaune citron puis pâlissant en vieillissant, finement squamuleux. Odeur faiblement fongique. Chair de couleur blanchâtre à crème qui rosit puis noircit rapidement à la coupe. On le trouve à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne dans les bois de feuillus, notamment sous les chênes. Champignon peu courant. Bon comestible.

Bolet cuivré, Boletus luteocupreus. Chapeau de 10 à 18 cm, hémisphérique devenant convexe, à cuticule finement bosselée voire granuleuse, à marge excédante, de couleur jaune orangé devenant rouge cuivré à rouge orangé parfois rougeâtre. Pied d'abord court et trapu, voir obèse puis s'allongeant, de couleur variant du sommet à sa base du jaune à l'orangé et au rouge carmin, couvert d'un réseau rouge. Chair de couleur jaune mais rose vineux à la base du pied. Elle bleuit à la coupe et prend une couleur orangé au bout de 24 heures. La consistance est ferme, la saveur douce. L'odeur est peu agréable car quelque peu métallique. On le trouve du milieu de l'été au milieu de l'automne dans les bois de feuillus, notamment sur le pourtour méditerranéen. Comestibilité peu connue.

Bolet de Bellini, Suillus bellinii appelé également "Bolet des pins à petites spores". Chapeau de 5 à 12 cm de diamètre, jaune brunâtre ou rougeâtre, d'abord sphérique puis étalé, visqueux par temps humide, luisant par temps sec, charnu. La cuticule se sépare facilement. Pied de 2 à 8 cm de hauteur, blanchâtre, cylindrique, courbé, doté au sommet de petites granulations d'un rose vineux. La chair est blanchâtre voir jaunâtre, aqueuse, molle, inodore et à saveur douce. On le trouve en été, automne et hiver, tantôt solitaire, tantôt en groupes, dans les bois de pins notamment en région méditerranéenne. Comestible, surtout jeune. Il faut retirer la cuticule du chapeau.

Bolet de Corse, Leccinum corsicum. Chapeau de 6 à 10 cm de diamètre, longtemps bombé, hémisphérique, puis s'étalant un peu, à surface rugueuse, humide, brillante, de couleur brun-jaune assez vif. Pied de 6 à 8 cm de hauteur, d'abord renflé au centre, épais, jaune avec des granulations légèrement brunâtres. Chair jaune pâle, rosissant avec le temps et grisonnante sur les sujets âgés. On le trouve sous les pins, chênes verts et cistes, en Corse et dans le midi. Comestible assez médiocre car sa chair est molle et noircit à la cuisson.

Bolet de Dupain, Boletus dupainii. Chapeau de 6 à 12 cm de diamètre, ovoïde puis convexe, régulier, rouge vif, à l'aspect laqué, visqueux, devenant parfois jaunâtre avec des marbrures rougeâtres ou noirâtres. Pied de 8 à 12 cm de hauteur, cylindrique, ventru, jaunâtre-rougeoyant. Chair jaune clair, bleuissante, teintée parfois de verdâtre dans le pied. On le trouve sur sol calcaire dans les forêts de feuillus. Comestible, mais rare.

Bolet de Quélet, Boletus queletii, appelé également "Cèpe de Quelet". Comestible. Chapeau de couleur variable allant du brun olivâtre au roux chamoisé, qui tire parfois sur le rouge sombre. Le pied est jaune pâle tirant sur le vieil or, et parfois légèrement rougeâtre à sa base. Il est lisse et sans réticulation. La chair est blanche ou jaune au sommet et souvent rouge à la base du pied, bleuit légèrement lorsqu'elle est lésée. On le trouve dans les forêts de feuillus, notamment sous les hêtres.

Bolet de Sibérie, Suillus sibiricus. Chapeau de 4 à 7 cm de diamètre, conique-convexe, avec large mamelon obtus. Cuticule visqueuse, ornée de taches brun-rouge, marge débordante en lambeaux blanchâtres. Le bolet de Sibérie est de couleur jaune tirant sur l'ocre. La chair est épaisse, jaune pâle, à odeur faible et saveur douce ou légèrement acidulée avec l'âge. Pied de 4 à 7 cm de hauteur, orné d'une zone annulaire, jaune au dessus de cette zone, mais parsemé de fibrilles  brun-roux sur fond jaune en dessous. On le trouve en septembre, associé aux pins ou aux mélèzes. C'est un champignon assez rare. On le dit comestible.

Bolet de loup (Boletus lupinus)Bolet de loup, Boletus lupinus. Chapeau de 5 à 20 cm de diamètre, hémisphérique, gris-beige avec des nuances de rosâtre ou verdâtre chez les jeunes sujets puis rosissant avec l'âge. Pied de 5 à 15 cm de hauteur, massif, jaune à jaune-orangé. La manipulation laisse des traces bleus. Chair jaune d'or, bleuissant instantanément et intensément à la coupe. On le trouve dans les bois de feuillus, notamment de chênes, dans les clairières, dans les lisières, sur sol calcaire, en été et début d'automne. Ce champignon est assez rare. Il est toxique, au moins à l'état cru. Confusion possible avec le "Bolet vieux rose" et le "Bolet de Dupain".

Bolet de plomb, Boletus torosus, appelé également "Bolet massif". Toxique. Champignon méditerranéen et calcicole rare. Chapeau de couleur brun, jaune, rouge, saumon, légèrement visqueux, bleuissant-noircissant dans toutes les parties au moindre contact. Chair de couleur jaune, ferme et dense. Pied de couleur jaune, rouge, saumon de forme bulbeux, radicant, obèse et réticulé. Sa saveur est douce. On le trouve en automne sous feuillus, conifères, mycorhize avec Quercus, Fagus et Castanea, thermophile. Confusion possible avec "Boletus luteocupreus".

Bolet des bords de mares, Xerocomus ripariellus. Chapeau de 5 à 8 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe, à cuticule parfois gercée, à marge onduleuse et parfois excédante, de couleur ocre rouge tirant parfois jusqu'au rouge brique. Pied cylindrique, dont la base laisse apparaître souvent la blancheur du mycélium. Sa couleur est jaune au sommet puis devient rose vineux à sa base. Chair jaunâtre qui bleuit lentement à la coupe. Odeur de vieux bois, d'humus. On le rencontre dans les zones très humides et herbeuses des fossés forestiers, des mares et ruisseaux. Il aime la couverture des saules et des chênes. Champignon toutefois assez rare que l'on aperçoit seul ou en petits groupes. Comestible mais à saveur médiocre. Confusion possible avec le "Bolet rougeâtre", le "Bolet abricot".

Bolet des bouviers, Suillus bovinus, appelé parfois "Cèpe des pins". Comestible. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, convexe puis étalé et bosselé, jaune-brun, visqueux puis sec. Chair blanchâtre à jaunâtre, bleuissant légèrement, molle et rapidement véreuse. Pied de 4 à 8 cm, souvent courbé, de la couleur du chapeau avec des fibrilles longitudinales. Odeur légère de scléroderme et saveur faible. On le trouve de juillet à novembre sous les pins et dans les alpages. Très commun en Europe, il est parfois accompagné de "Gomphide rose", qui lui est inféodé.

Bolet des chênes verts, Leccinum lepidum, appelé également "Bolet joli". Chapeau de 6 à 15 cm de diamètre, convexe, brun ochracé à grisâtre, parfois irrégulièrement bosselé. Pied de 8 à 12 cm de hauteur, jaune, légèrement brunâtre à la base. Chair d'abord jaunâtre, puis rougissante, et pour finir grisonnante. On le trouve sous les chênes verts, en région méditerranéenne. Comestible assez médiocre.

Bolet des sables, Gyroporus ammophilus, appelé également "Bolet des dunes". Chapeau velouté de couleur roux cuivré. Pied profondément ensablé, à forme torturée, souvent dilaté, clavé et creux caverneux, cloisonné transversalement. On le trouve en été et automne sur les côtes atlantiques, à la lisières des fourrés et bosquets de chêne vert ou de pins avec lesquels il vit en symbiose étroite. Toxique (gastro-entérites sérieuses). Assez commun.

Bolet des sapins, Boletus subappendiculatus appelé également "bolet ou cèpe subappendiculé", "Bolet arc-en-ciel des conifères". Chapeau de 8 à 18 cm de diamètre, rond puis convexe, charnu, brun à brun-rougeâtre, finement velouté puis lisse. Pied de 10 à 15 cm de hauteur, renflé à sa base, parfois cylindrique, jaune au sommet, plus foncé à sa base, parfois doté de nuances rougeâtres. Chair blanchâtre, jaunâtre sous les tubes et la cuticule. Odeur et saveur agréable. On le trouve sous les conifères, en montagne. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet appendiculatus".

Bolet du Trentin, Suillus tridentinus, appelé également "Bolet à pores oranges". Chapeau de 5 à 12 cm de diamètre, légèrement conique, surélevé au centre, ridé, brun orange, couvert de gluten abricot et d'écailles plus foncées. Pied de 6 à 10 cm de hauteur, presque cylindrique, de même couleur que le chapeau, doté d'un anneau blanc à jaunâtre, floconneux et fugace. Chair jaunâtre, légèrement teintée de rose, fragile. Odeur et saveur légères et agréables. On le rencontre sous les mélèzes, en montagne. Comestible assez médiocre.

Bolet délaissé, Boletus aemilii. Chapeau de 10 à 16 cm de diamètre, à surface veloutée feutrée, d'abord rouge vineux, puis se tachant de bleu noir au toucher. La marge est souvent lobée. Pied de 6 à 10 cm de hauteur, massif, jaune vif au sommet, parsemé de pointillés rougeâtres dans toute sa partie inférieure. Chair ferme, d'abord jaune puis bleu verdâtre pâle et rougissante sur les sujets âgés. On le trouve sous les feuillus, sur sol acide. Comestible.

Bolet dépoli, Boletus impolitus, appelé également "bolet feutré". Chapeau de 10 à 15 cm de diamètre, hémisphérique à convexe, à cuticule veloutée à feutrée. La marge est lisse à légèrement excédante, de couleur variant du beige au gris-brun, voir gris fauvâtre. Pied ferme, massif, parfois cylindrique, granuleux, de couleur jaunâtre à légèrement rougeâtre vers la base. Odeur faible, agréable. Chair de couleur blanchâtre à jaune pâle. On le trouve de la fin de l'été à la fin de l'automne dans les bois de feuillus, souvent le long des allées de chênes. Champignon assez rare que l'on trouve en petite troupe de quelques individus, mais parfois seul. Comestible.

Bolet élégant (Suillus grevillei)Bolet élégant, Suillus grevillei, autrefois Boletus elegans. La cuticule est généralement collante et brillante. Pied central assez mince. Il présente un anneau ou une zone annulaire collante. Chapeau de 5 à 10 cm de diamètre jaune citron à brun orangé d'abord hémisphérique, en cloche, étalé et enfin aplani. Chair épaisse, consistante au début puis qui devient molle. Odeur rappelant celle des feuilles de géranium qui sont chiffonnées. On le trouve sur le sol des bois mixtes, toujours aux pieds des mélèzes avec lesquels il vit en symbiose de l'été à la fin de l'automne. Comestible à condition d'enlever sa cuticule.

Bolet faux royal, Boletus pseudoregius. Chapeau de 2 à 10 cm de diamètre, hémisphérique et convexe, feutré, rose vif à vieux rose, brunâtre à maturité. Marge légèrement excédante. Pied de 3 à 8 cm de hauteur, épais, jaune pâle au sommet et rose vers la base. Chair épaisse, jaune pâle, bleuissante au niveau du chapeau et au sommet du pied, rose carmin sur les bords et la base du pied. Odeur fruitée et saveur douce. On le trouve sous les feuillus, en régions méridionales, de juillet à octobre. Champignon très rare. Excellent comestible. Confusion possible avec le "Bolet royal".

Bolet ferrugineux, Xerocomus ferrugineus. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe puis s'étalant à cuticule veloutée à tomenteuse, de couleur brun rouille à marron. La marge est débordante à l'état juvénile. Pied cylindrique, finement fibrilleux, voir ridé, de couleur jaune ochracé au sommet à brun vers la base. Chair de couleur blanchâtre mais brun-rougeâtre sous la cuticule. Saveur légèrement acidulée. On le trouve du milieu de l'été à l'automne dans les bois de conifères et bois mixtes, plus rarement dans les bois de feuillus. Confusion possible avec "Boletus subtomentosus". Comestible.

Bolet fissuré, Xerocomus porosporus. Chapeau de 3 à 8 cm de diamètre, d'abord hémisphérique dans sa jeunesse, puis convexe en grandissant et plan dans la vieillesse. Marge craquelée. Pied de 5 à 10 cm de hauteur, souvent cylindrique, parfois fusiforme, dont la surface est finement réticulé, de couleur jaune au sommet, rouge au centre et brun tabac à sa base. La chair est ferme, épaisse, jaunâtre à la coupe et devient jaune bleuâtre après oxydation. On le rencontre en été et en automne dans les bois de feuillus notamment sous les hêtres. Ce champignon est rare. Comestible.

Bolet framboise (Boletus rubellus)Bolet framboise, Boletus rubellus ou Xerocomus rubellus, appelé également "Bolet rougeâtre" ou "Bolet multicolore". Chapeau de 3 à 6 cm, rouge, marqué, surtout à l'état jeune, convexe, s'étalant avec l'âge. La cuticule est sèche, lisse ou tomenteuse, la marge est rouge foncé à rouge-brun, devenant finement fissurée à maturité. La chair est jaune pâle. Le pied est long de 3 à 8 cm de hauteur. On le rencontre du milieu de l'été à la fin de l'automne dans les zones herbeuses des parcs et jardins, les lisières et clairières des feuillus, mais aussi parfois sur les bords des routes, talus et fossés. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet des rivières", le "Bolet abricot".

Bolet granulé (Suillus granulatus)Bolet granulé, Suillus granulatus, appelé également "Cèpe des pins". Comestible lorsqu'il est jeune. Il pousse en symbiose avec les pins. Chapeau plan ou convexe, de 3 à 9 cm de diamètre, orange-brun à brun-jaune, visqueux lorsqu'il est mouillé et brillant à l'état sec. Chair et pied jaune pâle, d'épaisseur uniforme, avec de minuscules granules brunâtres au sommet.
On le trouve parfois en grand nombre au pied des pins sur les sols calcaires et acides. Il est parfois inclus dans les conserves de champignons commerciales.

Bolet gris des mélèzes, Suillus viscidus, appelé également "Bolet du mélèze", "Bolet visqueux" ou encore "Bolet vert de gris". Chapeau hémisphérique puis convexe à marge concolore, appendiculé des restes du voile, cuticule facilement séparable, de couleur gris-jaunâtre ochracé, plus ou moins marbrée d'olivâtre ou de brun-rougeâtre, vergetée, visqueuse. Pied grisâtre, légèrement renflé à la base, avec anneau membraneux, blanchâtre. Chair molle, blanchâtre, marbrée à la coupe de bleu verdâtre livide dans le pied. Peu commun, il apparaît de juin à novembre sous les mélèzes. Comestible.

Bolet hybride, Suillus bresadolae, appelé également "Bolet des mélèzes", "Bolet visqueux". Chapeau de 4 à 8 cm de diamètre, convexe, visqueux, jaune à fauve roussâtre. Pied de 5 à 8 cm de hauteur, blanchâtre à la base et de la même couleur que le chapeau sur le reste de la longueur et doté d'un anneau jaunâtre, persistant. Chair jaunâtre, rose violacé à la coupe. Odeur et saveur faibles, agréables. On le rencontre sous les mélèzes, notamment en montagne. Comestible.

Bolet indigotier, Gyroporus cyanescens, appelé également "Bolet bleuissant". Chapeau de 5 à 10 cm de diamètre, convexe puis étalé et un peu déprimé. Cuticule sèche, fibrilleuse-méchuleuse, de couleur crème jaunâtre, bleuissant au froissement. La marge est un peu débordante, souvent lacérée par endroits chez les sujets âgés. La chair est épaisse, blanchâtre, bleuissant rapidement à la coupe. L'odeur est faible, la saveur douce. Pied de 5 à 10 cm de haut, clavé ou ventru, devenant creux, fribrilleux ou squameux, bleuissant à la manipulation. On le trouve généralement solitaire ou parfois en petits groupes dans les bois mêlés d'épinettes noires, pins gris, bouleaux, trembles et aulnes, de juillet à septembre. Champignon assez rare. Bon comestible.

Bolet ivoire, Suillus placidus, appelé également "Bolet à pied fusiforme". Chapeau de 6 à 7 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe, blanchâtre nuancé de jaune citrin, à cuticule très visqueuse. Pied long et fusiforme, blanchâtre ou jaunâtre, ponctué de petites granulations fauvâtres puis brunes. Chair jaunâtre, taché de lilas pâle. On le rencontre lié au pins Weymouth (Pinus strobus). Comestible.

Bolet jaune lion, Xerocomus leonis, appelé également "Bolet couleur de lion". Chapeau de 5 à 8 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe, à cuticule veloutée par temps sec et visqueuse par temps humide, de couleur ocre à brun et nuancée de jaune ou d'orangé. Pied souvent élancé, fibrilleux, de couleur jaunâtre. Chair blanchâtre, sauf au pied où elle est jaunâtre. Odeur faible mais plutôt désagréable. On le rencontre du milieu de l'été au milieu de l'automne, dans les bois de feuillus. Comestible médiocre. Confusion possible avec le "Bolet subtomenteux".

Bolet jaunâtre, Suillus flavidus, appelé également "Suillus jaunâtre". Chapeau de 5 à 8 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe à surface légèrement mamelonné et visqueuse. La marge est ondulée et parfois un peu excédante, de couleur crème à jaunâtre. Pied cylindrique, clavé, radicant, frêle, de même couleur que le chapeau. Chair de couleur blanchâtre à crème. Odeur faiblement fruitée. On le trouve au milieu de l'été jusqu'au milieu de l'automne dans les zones humides des bois de conifères notamment les pinèdes marécageuses. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet élégant" et le "Bolet des bouviers".

Bolet jonquille, Boletus luridiformis var. discolor, autrefois Boletus junquilleus. Chapeau rond devenant convexe à mesure qu'il vieillit, jaune citron, qui devient jaune d'or, parfois parsemé de taches de couleur rouille orangé en devenant plus vieux. Le pied central assez épais jaune orange à orange rougeâtre. La chair est compacte et bleuit fortement à la coupe. On le trouve sous les feuillus, notamment sous les hêtres et les chênes. Comestible à condition de bien le cuire car il est légèrement toxique s'il est consommé cru. Pied fibreux. Rare, afin de le préserver, il est souhaitable de ne pas le cueillir.

Bolet larmoyant, Suillus plorans, appelé également "Bolet pleureur". Chapeau de 6 à 10 cm de diamètre, épais, convexe, brun jaune à brunâtre. Pied de 6 à 12 cm de hauteur, presque cylindrique, recouvert de ponctuations brunes sur fond jaunâtre. Chair jaunâtre à odeur peu agréable. On le rencontre lié aux aroles (Pinus cembra). Comestible médiocre.

Bolet lignicole, Buchwaldoboletus lignicola. Chapeau de 15 cm de diamètre environ, viscidule puis subvelouté fibrilleux, jaune orangé. Pied de 10 cm de hauteur, fibrillo-feutré, subconcolore ou de couleur rouille. Chair citrine, bleuissant légèrement à saveur acidulée. On le rencontre dans les forêts de conifères. Comestibilité inconnue.

Bolet livide, Gyrodon lividus, appelée également "Bolet de l'aulne". Chapeau de 3 à 12 cm de diamètre, convexe puis aplani voir déprimé, à marge mince, excédentaire, légèrement enroulée. Cuticule épaisse, séparable, d'abord jaunâtre puis ocre-jaune, brun pâle et enfin marron, mate ou parfois veloutée, visqueuse par temps humide. Pied de 3 à 8 cm de hauteur, assez grêle, courbé, concolore au chapeau, brunissant à la manipulation. Chair ferme à l'état juvénile mais devenant vite molle, flasque et spongieuse, de couleur jaune pâle, verdissant légèrement à la coupe, brun-rouge à la base du pied. Odeur acidulée et fruitée, saveur acidulée. Comestible. Champignon rare, apparaissant du mois d'août au mois d'octobre.

Bolet magnifique, Boletus permagnificus, appelé également "Bolet très splendide" ou encore "Bolet de Sicile". Chapeau de 4 à 8 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe pour finir un peu aplani. La cuticule est lisse, rouge pourpre, puis brun rouge sur les sujets âgés, se tachant de bleu sombre au toucher. Pied de 6 à 8 cm de hauteur, presque cylindrique, parfois ventru, souvent aminci à la base, orné d'un réseau rouge vif sur fond jaune doré. Chair jaunâtre, bleuissante à la coupe. On le rencontre en région méditerranéenne, généralement sous les chênes, par groupes de deux ou trois individus, souvent un peu enterrés. Champignon rare de comestibilité inconnue.

Bolet mou, Leccinum molle. Chapeau de 5 à 10 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe, bosselé, à marge légèrement excédante, de couleur crème brunâtre. Pied cylindrique, en massue ou ventru, blanchâtre à brun crème, couvert de squamules grisâtres. Chair blanchâtre, molle, à saveur douce, sans être vraiment agréable. On le rencontre  à la fin de l'été  jusqu'en fin d'automne dans les bois de feuillus, notamment sous les bouleaux. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet du bouleau".

Bolet moucheté, Suillus variegatus, autrefois Boletus variegatus. On l'appelle également "Bolet tacheté". Facilement reconnaissable à son odeur d'eau de javel. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, convexe puis étalé et bosselé, grégaire. Sa cuticule est séparable, collante à l'humidité, de couleur brun-ocre, méchuleuse, aux écailles apprimées et squamules détersiles. Chair blanchâtre à jaunâtre, bleuissant légèrement, aqueuse et vite spongieuse. Pied de 4 à 8 cm, souvent courbé, plus clair que la couleur du chapeau avec des fibrilles longitudinales. Saveur amère et chlorée. On le trouve de juillet à novembre dans les bruyères, sur sol acide ou dans les bois de résineux. Très commun en Europe. Comestible mais médiocre à cause de sa saveur chlorée.

Bolet méditerranéen, Suillus mediterraneensis, appelé également "Pissacan". Chapeau de 5 à 12 cm de diamètre, visqueux, jaune puis devenant marbré de brun, marge débordante, cuticule séparable. Pied de 4 à 10 cm de hauteur, cylindrique, jaune pâle à granulations brun rougeâtre. Chair jaunâtre, jaune vif à la base du pied. Odeur fruitée et saveur douce. On le rencontre à l'automne sous les pins, notamment les pins d'Alep. Dit comestible par certains, rejeter par d'autres.

Bolet nain, Chalciporus amarellus, appelé également "Bolet amarescent". Chapeau de 3 à 6 cm de diamètre, très légèrement visqueux, longtemps convexe, rouge orangé. Pied de 3 à 5 cm de hauteur, plein, cylindrique, pruineux, jaune, à base jaunâtre. Chair jaunâtre, amère. On le rencontre sous les conifères. Comestible médiocre.

Bolet odorant, Boletus fragrans, appelé également "Bolet à pores jaunes". Chapeau de 6 à 15 cm de diamètre, épais, velouté sur les exemplaires juvéniles, puis lisse et brillant, brun rouge. Pied de 10 à 16 cm de hauteur, ventru mais aminci à la base, jaunâtre au sommet et brun en allant vers la base. Chair blanchâtre à jaunâtre, qui bleuit légèrement à la coupe. Odeur assez forte, fruitée. On le rencontre sous les feuillus, sur terrain siliceux. Assez rare, il est dit comestible. Confusion possible avec le "Cèpe des pins".

Bolet orangé des chênes (Leccinum quercinum)Bolet orangé des chênes, Leccinum quercinum. Chapeau de 7 à 15 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe, à marge excédante et parfois ondulée, à cuticule veloutée, visqueuse par temps humide, de couleur brun rougeâtre. Pied ferme et trapu à l'état juvénile puis s'allongeant un peu en vieillissant, recouvert densément à la base de squamules blanchâtres devenant rapidement roussâtres puis marron et enfin gris noirâtre. Chair blanchâtre qui rosit à la coupe puis devient progressivement grisâtre et pour finir noirâtre. Odeur faiblement fongique. On le rencontre du milieu de l'été à la fin de l'automne dans les zones humides des bois de feuillus, notamment sous les chênes et les hêtres, généralement en petits groupes de quelques individus. Bon comestible. Confusion possible avec le "Bolet orangé", le "Bolet rude", le "Cèpe des pins" et le "Bolet roussissant".

Bolet orangé (Leccinum aurantiacum)Bolet orangé, Leccinum aurantiacum, appelé également "Bolet roux". On le trouve principalement dans les bois de trembles, plus rarement sous d'autres feuillus. Il aime les sols argileux et les dépressions humides comme les coupe-feux en creux et les abords des fossés. Chapeau charnu de 8 à 15 cm, de couleur vive allant de l'orangé au roux orangé, hémisphérique puis convexe. La marge est très peu enroulée devenant lisse et parfois légèrement ondulée. Surface irrégulière et cuticule finement feutrée. Pied rugueux, généralement trapu voir obèse mais parfois aussi cylindrique, de couleur blanchâtre à blanc grisâtre parsemé de squamules de couleur blanche devenant brun-rougeâtre puis noirâtre et bleu verdâtre à la base. Chair molle dans le chapeau, verdissant avec l'âge. Odeur légèrement fongique. On le rencontre du milieu de l'été à la fin de l'automne. Bon comestible. Confusion possible avec le "Bolet roussissant", le "Bolet rude", le "Cèpe des pins" et le "Bolet orangé des chênes".

Bolet poivré, Chalciporus piperatus, autrefois Boletus piperatus. Champignon de petite taille, à saveur poivrée. On le trouve essentiellement sous les feuillus. Chapeau de 1.5 à 6 cm de diamètre, convexe puis subétalé, sec à visqueux, glabre ou presque, de couleur brun-jaune ou brun-rouge, à marge unie. Sa chair est jaune pâle, devenant plus foncée à la coupe. Pied plein, glabre ou à peine velouté, brun-rouge sur fond jaune, souvent couvert de mycélium jaune à la base. On le trouve sous divers conifères et sous les bouleaux de juillet à début octobre. Il n'est pas recommandé de la manger à cause de sa forte saveur poivrée.

Bolet polychrome, Boletus poikilochromus, appelé également "Bolet d'Italie". Chapeau de 6 à 15 cm de diamètre, d'abord hémisphérique, convexe, avec la marge enroulée, puis aplani, étalé, assez mince. La cuticule est lisse, finement veloutée, de couleur ocre jaune ou brun-roux. Pied de 8 à 10 cm de hauteur fusiforme mais parfois cylindrique, large et trapu, de couleur jaune à orangé clair, orné d'un réseau rougeâtre. Chair blanchâtre, à odeur forte, typique de l'espèce. On le trouve dans les bois de feuillus mêlés de pins. Comestible.

Bolet pomme de pin, Strobilomyces strobilaceus. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, hémisphérique puis très longtemps convexe avant de s'aplatir, brun-gris foncé (bistre) à grandes écailles molles séparées par des sillons. Pied de 8 à 12 cm, de la couleur du chapeau, floconneux, portant un anneau plus ou moins visible. Chair épaisse, molle, spongieuse, blanchâtre rosissant puis noircissant à l'air. Elle dessèche et met plusieurs semaines à pourrir. Saveur légère de noix. On le trouve à l'automne, sous les hêtres ou parfois les conifères. Peu fréquent et généralement solitaire. Comestible jeune mais sans intérêt du fait de sa consistance (chair cotonneuse et caoutchouteuse).

Bolet pruineux, Xerocomus pruinatus. Chapeau de 7 à 10 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe, à cuticule d'abord velouté puis peu à peu fripée voir parcheminée, de couleur brun châtain, à marge jaune orangé. Pied cylindrique ou un peu renflé, solide, de couleur jaune, souligné de fibrilles rougeâtres à maturité. La chair est ferme, jaune et bleuit légèrement à la coupe. Odeur aigre. On le rencontre du milieu de l'été jusqu'à la fin de l'automne dans les bois de feuillus et de conifères, ainsi que dans les bois mixtes. Bolet assez rare classé parmi les espèces non comestibles. Confusion possible avec le "Bolet à chair jaune".

Bolet pulvérulent, Bolet pulverulentus. Chapeau de 4 à 10 cm de diamètre, hémisphérique puis convexe aplani voir même un peu déprimé, épais en son centre, à cuticule soyeuse, mate, veloutée, visqueuse par temps humide, de couleur assez variable, de brun fauve, ocre, roux ou rose, parfois taché de bleu-noir au toucher. Pied mince vers la base, jaune et poudré au sommet, strié ou ponctué de rouge vers la base. Chair jaune, bleuissant fortement à la coupe, puis noircissant. Odeur et saveur agréable. On le trouve dans les forêts de feuillus ou de conifères, souvent sous les chênes mais également dans les sentiers forestiers et notamment sur sol calcaire, en été et en automne. Il reste peu fréquent. Comestible.

Bolet pâle, Boletus fechtneri, également appelé Boletus pallescens, "Bolet de Fechtner", "Bolet argenté" (nommé ainsi en hommage à Gustav Fechner). Comestible. Chapeau de 5 à 20 cm de diamètre, brun fauve voir grisâtre, couvert au début d'une pruine blanchâtre qui lui donne un aspect argenté. Pied de 6 à 12 cm de hauteur, jaune vif au sommet et jaune marqué de traces rouges au centre et à la base. Chair jaune, à saveur douce et odeur agréable. On le trouve sous feuillus. Bon comestible.

Bolet radicant, Boletus radicans. Toxique. Goût amer. Chapeau hémisphérique, de forme plane au sommet, grisâtre et craquelé de 20 cm de diamètre, pied jaune pouvant atteindre 15 cm de hauteur. Chair jaune, bleuissant à la cassure. On le trouve de juillet à octobre, sur sol calcaire, sous les chênes ou les hêtres, les peupliers, les châtaigniers ou encore les bouleaux. On le trouve parfois en lisière de forêt ou dans les endroits herbeux.

Bolet ramoneur (Leccinum variicolor)Bolet ramoneur, Leccinum variicolor, appelé également "bolet du bouleau" ou "Bolet noirâtre". Chapeau de 5 à 10 cm de diamètre, hémisphérique devenant convexe, à marge lisse, velouté ou satiné, de couleur brun grisâtre parfois gris noirâtre. Pied ferme, long, fin, souvent courbé ou sinueux, blanchâtre, couvert de granulations ou de méchules grisâtres, quelquefois teinté de vert bleuâtre ou jaunâtre à la base. Chair blanche qui rosit à la coupe. Odeur fongique. On le trouve du milieu de l'été jusqu'en fin d'automne dans les bois de feuillus, notamment sous les bouleaux mais également dans les bois mixtes comportant des bouleaux. Peu courant, ce champignon se rencontre le plus souvent isolément. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet à pied rigide".

Bolet rouge et jaune, Boletus rhodoxanthus. Chapeau de 6 à 20 cm de diamètre, d'abord convexe, blanchâtre et légèrement rosâtre, plus coloré à la marge, s'étalant et jaunissant avec l'âge. Pied trapu et ferme de 5 à 15 cm de hauteur, couvert d'un réseau rouge sur fond jaune, brunissant à la base. La chair est jaune vif, devenant bleu pâle à la coupe dans le chapeau, rougeâtre à la base du pied. Saveur douce, odeur forte. On le trouve du milieu de l'été à la fin de l'automne dans les bois de feuillus et de conifères. Comestible contesté. Confusion possible avec le "Bolet satan".

Bolet rouge sang, Boletus rubrosanguineus. Chapeau de 15 cm de diamètre environ, tomenteux, gris à gris ochracé  sur fond rouge sang . Pied de 10 cm de hauteur environ, trapu, rouge intense, brunissant avec l'âge. Chair jaune pâle, rouge betterave à la base. On le rencontre dans les forêts de conifères notamment les épicéas. Calcicole. Toxique.

Bolet roux, Leccinum floccopus. Chapeau orange pâle de 12 à 15 cm de diamètre, avec une mince frange irrégulière tout autour de la marge. Pied de 8 à 18 cm de hauteur, parsemé de petites écailles brunes ou noirâtres. Chair blanc grisâtre, bleuissant souvent à la base du pied. On le trouve sous les charmes, bouleaux, peupliers. Comestible.

Bolet royal, Boletus regius, excellent comestible mais assez rare. Il est de couleur rose-pâle à rose assez vif. Chapeau  de 6 à 15 cm de diamètre, bien en chair, hémisphérique, puis ensuite convexe pour finir plat. Pied épais rougeâtre à la base et jaune à son sommet, de 2 à 5 cm de hauteur. Odeur fruitée, douce, assez reconnaissable parce qu'assez singulière.  On le rencontre généralement entre juin et octobre, surtout dans le sud de la France, dans les forêts de feuillus ou dans les forêts mixtes, à sol calcaire. Sa rareté en fait un champignon convoité, à protéger.

Bolet rude (Leccinum scabrum)Bolet rude, Leccinum scabrum, autrefois Boletus scaber. Chapeau convexe de 5 à 20 cm de diamètre, de consistance molle. La cuticule est de couleur brun chamois à brun moyen avec par endroits des nuances ochracées. Elle est légèrement veloutée ou lisse, peut prendre un aspect visqueux par temps humide. Le pied est long, cylindrique ou en massue et fait 7 à 20 cm de hauteur. Sa couleur est gris-blanc, couvert d'une multitude de très petites mèches brun noirâtre. Chair ferme. On le trouve en été jusqu'à la fin de l'automne sous les peupliers et les bouleaux dans les lieux humides. La chair du chapeau est molle et le pied fibreux. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet du charme", le "Bolet des peupliers" et le "Bolet ramoneur".

Bolet rude des charmes, Leccinum carpini ou Leccinum pseudoscabrum appelé également "Bolet des charmes". Chapeau de 5 à 10 cm, hémisphérique devenant convexe à surface légèrement bosselée, de consistance ferme, à marge lisse, faiblement débordante et légèrement ondulée. Champignon visqueux par temps humide et fendillé à finement craquelé par temps sec, de couleur cannelle à brun clair ou brun-verdâtre. Pied de 6 à 15 cm de hauteur, mince, dur, parfois renflé à la base, fibreux, de couleur blanchâtre et couvert de squamules grisâtres, puis brunâtre et noirâtre en vieillissant. Chair molle et blanchâtre. On le rencontre du milieu de l'été à l'automne dans les bois de feuillus sous la couverture de charmes et de noisetiers. Comestible. Confusion possible avec le "Bolet des peupliers" et le "Bolet rude".

Bolet rude des trembles, Leccinum duriusculum, appelé également le "bolet des peupliers", "Bolet rude" ou encore "Bolet dur". Il était autrefois classé dans le genre Boletus (Boletus duriusculus). Le chapeau est brun, le pied est étroit et blanc avec des écailles noires formant un réseau. Comestible. On le trouve  sous les peupliers tremble et dans les charmilles. Il est très abondant dans les forêts d'Ile-de-France.

Bolet rude gris-brun, Leccinum brunneiogriseolum. Chapeau de 7 à 13 cm, hémisphérique, devenant convexe, à marge lisse légèrement onduleuse, à cuticule feutrée, visqueuse par temps humide, de couleur brunâtre à brun-grisâtre. Pied long et lancé, cylindrique, s'épaississant vers la base, souvent courbé, de couleur blanchâtre devenant gris brunâtre en vieillissant, couvert de squamules gris clair devenant ensuite brunâtre. Chair blanchâtre. Odeur faiblement fongique. On le trouve du milieu de l'été à la fin de l'automne dans les bois de feuillus humides, notamment sous les saules et les bouleaux. Comestible.

Bolets satan (Boletus satanas)Bolet Satan, Boletus satanas. Toxique et rare. Il surprend par ses couleurs vives, son impressionnante proportion et sa forme globuleuse. C'est le plus gros bolet poussant en Europe. Chapeau pouvant atteindre 30 cm de diamètre, pied renflé qui atteint parfois 15 cm. On l'aperçoit facilement, surtout en automne dans les bois de feuillus, sous les hêtres, les chênes, dans les charmaies. Il apprécie les sols calcaires, il apparaît en été et au début de l'automne dans les régions méridionales. Il est assez rare dans les régions du nord. Il ne pousse que pendant les périodes chaudes et ensoleillées. Son odeur est forte et écoeurante, sa chair blanchâtre est peu bleuissante. Confusion possible avec le "Bolet rouge et jaune", le "Bolet splendide" et le "Bolet de plomb".

Bolet tomenteux (Xerocomus subtomentosus)Bolet tomenteux, Xerocomus subtomentosus, appelé également "Bolet subtomenteux". Très courant, on le rencontre dans tous les bois. Comestible. Chapeau hémisphérique de 4 à 10 cm de diamètre, de couleur terre de sienne veloutée. Parfois le chapeau se fend, laissant apparaître une chair jaune en dessous. Le pied mesure environ 8 cm de hauteur. La chair est blanche, sans saveur particulière et inodore. On le trouve en automne dans les forêts de toute l'Eurasie, d'Amérique du Nord et en Australie, formant une relation mycorhizienne avec un grand nombre de feuillus et de conifères. Il est associé aux myrtilles.

Bolet vieux rose, Boletus rhodopurpureus, appelé également "Bolet rose-pourpre". Chapeau de 7 à 20 cm de diamètre, globuleux devenant hémisphérique puis convexe irrégulier, à surface mate à légèrement tomenteuse plus ou moins fripée, bosselée, à marge incurvée et excédante. Il est de couleur jaunâtre à grisâtre puis devient progressivement de couleur vieux rose à rose carmin. Pied épais, ferme, trapu voir obèse, de couleur jaune-orangé devenant rougeâtre vers la base. Il bleuit au toucher. Odeur faiblement fruitée, légèrement acide. Chair ferme, jaune. On le trouve du début de l'été à la fin de l'automne dans les bois aérés de feuillus à leur lisières et leurs clairières. Il aime la protection des chênes et des hêtres. Champignon assez rare qui apparaît le plus souvent en groupes de quelques individus. Il bleuit facilement à la manipulation. Toxique sévère à l'état cru, on le dit comestible bien cuit. Sa rareté nous engagerait plutôt à le laisser sur place. Confusion possible avec le "Bolet de Le Gal" et le "Bolet royal".


Parlons cuisine

Le bolet amer, tylopilus felleus possède une saveur amère, surtout après cuisson. Il peut rendre un plat inconsommable.

Le Bolet bai est un excellent comestible jeune, il est considéré par certains récoltants comme l'équivalent du cèpe, son parfum en étant fort proche. Toutefois, il reste relativement peu consommé.

Le bolet poivré, Chalciporus piperatus, peut servir de condiment en brunoise, lorsqu'il a été séché et réduit en poudre.

Bolet rude, Leccinum scabrum, Comestible, mais dont la réputation gastronomique reste à faire car jeune (tubes bien blancs), dégorgé dans du vinaigre blanc, il est excellent. Il ne se conserve pas bien.

Bolet rude des trembles, Leccinum duriusculum, que l'on consomme seul ou mélangé aux cèpes. Sa chair est parfumée et un peu plus molle que celle du cèpe. En vieillissant, son pied durcit et sa chair prend un goût d'ail désagréable.


Santé, régime

Propriétés des bolets

En principe, aucun bolet n'est mortel mais quelques-unes des espèces entraînent des troubles gastriques ou gastro-entériques, plus ou moins graves selon les individus. C'est le cas en particulier du Bolet Satan qui provoque de violents troubles digestifs.

Le bolet amer, Tylopilus felleus, peut provoquer des vomissements ou indigestions. C'est une espèce à rejeter. Il contient de la muscarine, mais à des doses trop faibles pour être dangereuses.

Le chapeau du bolet à pied rouge, Boletus luridiformis est comestible à condition de bien le cuire car il est toxique à l'état cru ou séché. Il contient des substances hémolytiques, qui sont détruites par une cuisson prolongée (au moins 15 mn). Il est conseillé de le trancher finement afin que sa cuisson correcte soit assurée. Le pied est fibreux. La couleur bleue de la chair disparait totalement à la cuisson (propriété thermolabile).

Le bolet bai, Boletus badius contient de la théanine.
Ce champignon peut accumuler les polluants (tels que les métaux lourds).
C'est avec le thé la seule source connue de la théanine, un acide aminé au goût umami.

Le bolet blafard, Boletus luridus, par son bleuissement spectaculaire, ses spores rouges et son risque de confusion avec les bolets du groupe satanas effrayent la plupart des amateurs. S'il est toxique à l'état cru, c'est après cuisson soigneuse qui fait disparaître d'ailleurs son bleuissement qu'il devient un comestible intéressant, comparable aux meilleurs bolets à chair blanche (cèpes). Comme pour tous les bolets, il est préférable d'enlever les tubes qui sont souvent gluants et spongieux à la cuisson. Avec l'âge, ce champignon devient vite véreux.

Le bolet de plomb, Boletus torosus, est toxique. Il fut considéré longtemps comme comestible avant d'avoir provoqué des intoxications en Charente-Maritime lors d'un début d'été particulièrement sec.

Bolet granulé, Suillus granulatus, connu pour provoquer parfois des malaises gastriques. Il peut également provoquer une dermite de contact aux personnes qui le manipulent.

Bolet Satan, Boletus satanas, malgré son nom, le Bolet satan n'est pas réellement dangereux pour un adulte en bonne santé. Mais sa consommation entrainera nausées, diarrhéeet vomissements. Même cuite, sa chair est nocive.

La valeur énergétique moyenne des bolets est de 14 calories au 100 grammes soit 3 g de protéine, 0.40 g de lipides et 1.7 g de glucides.
Il contient également de la vitamine B1 (0.080 mg), de la vitamine B2 (0.400 mg), de la vitamine B3 (3.600 mg), de la vitamine B5 (1.500 mg), de la vitamine B6 (0.100 mg), de la vitamine B9 (30 µg), de la vitamine B12 (0.040 µg), de la vitamine C (1.550 mg), du sodium (4.760 mg), du calcium (7.500 mg), du phosphore (86.000 mg), du fer (0.500 mg), du magnésium (10.900 mg), du potassium (344,000 mg), du zinc (0.640 mg), du cuivre (0.310 mg), du sélénium (3.400 µg).



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Cuisson des champignons et réutilisation du jus de cuisson

Faire revenir les champignons quelques minutes et les retirer du feu dès qu'ils commencent à rendre de l'eau. Ne pas jeter cette eau riche en saveur et en nutriments. Elle peut servir pour parfumer sauces, soupes et plats mijotés.

Tous les trucs et astuces

Publicité