Recettes et fiches cuisine > guarana : toutes les recettes > guarana

 

Supertoinette | la cuisine familiale

Guarana

Le Guarana, Paullinia cupana, famille des Sapindacées, est un arbuste originaire de l'Amazonie brésilienne.

toutes les recettes de Guarana
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous sur le Guarana?

Le Guarana, Paullinia cupana, famille des Sapindacées, est un arbuste originaire de l'Amazonie brésilienne. Le Brésil est le premier producteur et exportateur mondial de Guarana.
Au Brésil, on le cultive dans les États de L'Amazonas (où il pousse à l'état sauvage), du Mato-Grosso et de Bahia. Dans l'Amazonas, près de la municipalité de Mauès, les Amérindiens de la nation Sateré-Mawé continuent de transmettre des légendes sur l'origine de la plante dont ils furent les premiers à découvrir les propriétés.
Son goût est âpre et rappelle celui de la terre, mais sa saveur est très caractéristique.
Le fruit de couleur rouge laisse apparaître, lorsqu'il est mûr, une chair blanche ainsi que les graines.


L'oeil de la forêt
juste avant maturité, la baie de Guarana a un étrange aspect.
Son écorce rougeâtre se rompt et laisse apparaître un noyau blanc marqué d'une protubérance noire comme une pupille.
C'est la raison pour laquelle les Mawé nomment le Guarana mûr : Oeil de la Forêt.

Origine

Le Guarana est connue par les Européens depuis le XVIIIe siècle. On doit sa découverte à un médecin allemand Christian-François Paullini.
Le nom de la plante vient des Guarani, des Amérindiens de l'Amazonie. Ils consommaient le Guarana durant les périodes de disette afin de mieux endurer la faim.


Parlons cuisine

Une forme de soda, de couleur ambre, très populaire au Brésil, appelée uniformément Guarana, est synthétisée à partir d'extraits de la plante.  Elle est déjà commercialisée au Portugal, en Allemagne et en Suisse depuis les années 1990.
Le Guarana entre dans la composition de nombreux cocktails, de smoothies.
On peut préparer un sirop de Guarana que l'on introduira dans nos pâtisseries.

Quelques cocktails au Guarana

Fuel of Life
Guarana, Vodka, Crème de banane, Sirop de grenadine.

Calcinhas de Seda (recette portugaise)
Guarana, Lait, Cachaça, Lait concentré sucré, Sirop de groseilles.

Amazodka
Guarana, Vodka

Guaragin
Guarana, Gin

Scalp sunrise
Guarana, Tequila, jus d'orange

Jus énergisant au Guarana
Guarana, betterave, orange, sucre en poudre

Smoothie au Guarana
Guarana, Lait de soja, Flocons d'avoine, poire.


Santé, régime

Propriétés du guarana

La graine contient une forte concentration de caféine (plus de 4.5 g pour 100 grammes) qui en fait la plante connue contenant le plus haut taux de caféine au monde. On l'appelle parfois guaranine pour des raisons marketings. Mais elle contient également d'autres alcaloïdes comme la théophylline (0.005 g) et la théobromine (0.4 g).
On la consomme pour ses propriétés stimulantes soit directement en graine séchée, soit en diluant dans de l'eau ou du jus de fruit la poudre obtenue des graines décortiquées et moulues.
On utilise le Guarana en Phytothérapie. Son effet stimulant, dû à la caféine combinés à d'autres substances (notamment des xanthines telles que la théobromine) agit sur les facultés intellectuelles (concentration, mémoire, calcul mental). Pour le consommer, les Amérindiens pilent les graines torréfiées et décortiquées avec un peu d'eau pour obtenir une pâte qui est ensuite malaxée et roulée pour former un bâton. Celui-ci est placé au-dessus d'un feu pendant plusieurs mois afin d'en assurer la conservation. Il est ensuite râpé dans une calebasse avec une langue séchée de pirarucu (poisson génant du fleuve Amazone). On y ajoute de l'eau pour en faire le çapo, boisson traditionnelle des Sateré-Mawé.

Le Guarana est donc un psychotrope stimulant, aussi utilisé en médecine traditionnelle chez les indigènes d'Amérique du Sud pour guérir de nombreux maux (tonique, antidiarrhéique, antinévralgique). Le Guarana améliore la vigilance, combat la fatigue et la somnolence. Il augmente la tension artérielle, et soulage les maux de tête. C'est également une plante astringente.

Il serait également bénéfique en complément de régimes amincissants. Le Guarana entre dans la composition de plusieurs produits destinés à lutter contre le surplus de poids et l'obésité. La caféine qu'il contient activerait le métabolisme basal, augmenterait la dépense de calories et réduirait la masse grasse. Le Guarana mélangé au yerba maté et à la Damiane (Tumera diffusa) ralentirait également la vidange de l'estomac et prolongerait la sensation de satiété, des effets qui peuvent aider à contrôler la prise de poids. Toutefois, dans ces études, le Guarana était mélangé à d'autres produits. Il est donc impossible de déterminer quelle est la contribution réelle précise. Néanmoins, une étude épidémiologique conduite en Amazonie chez les plus de 60 ans montre que les consommateurs de Guarana ont en moyenne un tour de taille inférieur à ceux qui n'en consomment pas. De plus, la prévalence de l'obésité et de l'hypertension est moins élevée et les femmes ont un taux de "mauvais cholestérol (LDL)" plus bas.

La graine

Elle contient différents alcaloïdes et des précurseurs tels que l'adénine, la caféine, la guanine, l'hypoxanthine, la théophylline, la théobromine, la xanthine.
Elle contient également des mucilages, de la pectine, des tanins (9 g), des acides aminés, des acides gras essentiels, des sels minéraux (calcium, potassium, phosphore, fer, cuivre, zinc, magnésium), des oligo-éléments (sélénium, germanium, strontium) et des vitamines (A, E, B1, B3).

Des effets indésirables

La caféine que contient le Guarana peut causer des palpitations cardiaques, de l'insomnie, de la nervosité, de l'agitation et de l'irritation gastrique (brûlures d'estomac).
Prise en grande quantité, la caféine peut provoquer des nausées, des vomissements, de l'hypertension artérielle, des palpitations cardiaques, de l'arythmie, une accélération de la respiration, des crampes musculaires et des maux de tête. De rares cas d'épilepsie passagère ont été rapportés à la suite d'une surconsommation de boissons énergisantes.
La consommation prolongée de caféine provoque une dépendance. Le sevrage peut entraîner des maux de tête, de l'irritabilité, de la nervosité, de l'anxiété, de la somnolence, des étourdissements et de la confusion.

Interaction du Guarana avec des plantes ou des suppléments

L'Ephédra peut exacerber les effets stimulants indésirables de la caféine, ce qui pourrait provoquer, en cas d'abus, des évanouissements et même un arrêt cardiaque. Les produits qui combinent ces deux substances sont interdits au Canada, mais l'association caféine/extraits d'orange amère (la plante qui a remplacé l'éphédra dans les cocktails aux supposées vertus amaigrissantes) est permise. Elle peut toutefois avoir les mêmes effets indésirables.
Les effets du Guarana s'ajoutent à ceux des aliments, boissons et autres produits qui renferment de la caféine (café, yerba maté, noix de kola, etc.).

Interaction du Guarana avec des médicaments

La caféine contenue dans le guarana peut :
- augmenter les effets d'analgésiques comme l'acétaminophène et l'acide acétylsalicylique, mais aussi augmenter sensiblement l'absorption (de l'ordre de 40%), ce qui peut être dangereux dans le cas de l'acétaminophène (risque de toxicité du foie).
- diminuer les effets des sédatifs et des calmants comme les benzodiazépines.
- augmenter les effets indésirables, notamment les effets cardiaques, de la théophylline et des bronchodilatateurs.
- augmenter les effets indésirables associés aux stimulants du système nerveux central comme l'éphédrine.
- faire varier la glycémie et interférer avec les traitements du diabète.
- augmenter l'effet des diurétiques.
- diminuer la concentration sanguine en lithium.
Cimétidine : est un médicament prescrit aux patients souffrant d'ulcères gastroduodénaux et qui a pour effet de ralentir considérablement l'élimination de la caféine par l'organisme, ce qui peut augmenter les effets indésirables de cette dernière.
Clozapine : est un neuroleptique. La caféine peut en exacerber les effets et la toxicité.
Inhibituers de la monoamine oxydase (MAO) : On attribue des cas d'encéphalopathie, de tachycardie, d'hypotension, de rhabdomyolyse et d'hyperthermie à une interaction entre ces médicaments et la caféine.
Antiacides : la caféine peut contrer l'effet des antiacides parce qu'elle stimule la production d'acide par l'estomac.
Alendronate : la caféine peut inhiber l'absorption de ce médicament prescrit pour prévenir et traiter l'ostéoporose. Il faut éviter de prendre de la caféine 2 heures avant et après la prise du médicament.
Anticoagulants/antiplaquettaires : la caféine peut augmenter le risque d'hémorragie chez les personne traitées avec des anticoagulants.
Nicotine : la caféine peut augmenter le risque de dépendance à la nicotine.
Autres : parce qu'ils font augmenter le taux de caféine dans le sang, l'alcool, les contraceptifs oraux, l'oestrogène et certains antibiotiques (Disulfiram, Riluzole, Terbinafine, Verapamil, Fluvoxamine) peuvent en accroître les effets indésirables.



Recettes à découvrir


Publicité

Trucs et astuces

Utiliser le thé jusqu'au bout !

Les feuilles de thé, après avoir infusé, peuvent être incorporées au terreau de vos plantes, C'est un excellent engrais.

Tous les trucs et astuces

Publicité